L’Europe des ploutocrates … laissons-lui le temps d’agoniser dans les mesures d’austérité !

221

Intéressante déclaration de Horst Seehofer, chef du parti conservateur bavarois CSU allié du CDU d’Angela Merkel au sein du gouvernement, lors d’une interview accordée au magazine Spiegel : la Grèce devrait choisir d’elle-même de quitter la zone euro “si elle n’est pas disposée ou pas en mesure de remplir ses engagements”. Voilà qui a le mérite de la franchise ! Si telle est l’idée du gouvernement allemand, à quoi rime tout le cinéma européen à l’encontre de la Grèce, depuis de nombreux mois ? Pourquoi avoir dilapidé de l’argent précieux alors que le scénario est semble-t-il, bouclé depuis bien longtemps.

Ceci est extrêmement grave ! Pourquoi avoir imposé des mesures d’austérité monstrueuses qui tuent la croissance ? Pourquoi avoir utilisé le scénario grec pour en faire une jurisprudence à l’égard des pays du Sud de l’Europe ? Nos sources sont absolument formelles: tout est déjà bouclé pour la Grèce.

Aujourd’hui, Horst Seehofer (qui est également chef du gouvernement de Bavière) affirme que lors d’un prochain vote (27 février) au Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand, son camp pourrait tout simplement dire “non” au renflouement de la Grèce. Il avance également que “la notation AAA de l’Allemagne ne doit pas être mise en péril par les aides”. D’un autre côté, la chancelière Merkel claironne qu’elle fera tout pour aider la Grèce, et pour qu’elle reste dans la zone euro. Les sources de LIESI ont toujours dit la même chose : l’Allemagne calera au meilleur moment et nous assisterons à un front Berlin/Moscou.

Nous avons (plus que) l’impression que le gouvernement allemand n’a strictement plus rien à faire de l’euro. Décidément, beaucoup de gens se préparent à un scénario de délitement de l’euro et à une cassure de l’Union européenne. Tout le reste n’est que du théâtre pour les idiots utiles. Reste la question du délai, du choix opportun pour abattre les cartes. Ce ne sera probablement pas le 27 février 2012, car cela ne cadre pas avec le calendrier moscovite. A. Merkel a tout intérêt à attendre la réélection du représentant du bloc de commandement russe : Vladimir Poutine.

Viendront alors les Ides de Mars et nous verrons ce que nos élites feront de la Grèce. Prolongation ou fin de match ?

59 Commentaires

    • Vers l’Ordre Nouveau… ça ne s’invente pas ! c’est écrit noir sur blanc !…
      le grand regroupement de l’Europe ! …
      et c’est Hitler qui le proclame !!!

      Un grand-père a toujours dit que ce que l’Allemagne n’avait pas réussit par la guerre,
      elle le ferait par l’économie… il avait donc raison !

      • @ Elle court, elle court…

        Vous n’y êtes pas du tout.
        Le scénario le plus tangible reste celui de raccorder au bloc occidental la Russie. Et c’est là que l’Allemagne est chargée de mission.
        Le cordon ombilical énergétique en est un des prétextes. L’Allemagne ne fait rien sans en avoir avisé Washington. Notre rôle à nous, en Franckenland, est d’en assurer le processus comme dans un système à cliquetis.
        Tout l’art de Washington est d’aliéner la Russie par la ruse et ses débouchés énergétiques européens sous contrôle tout en lui bloquant ses débouchés vers d’autres entités économico-stratégiques.
        L’objectif implacable de Washington est d’isoler Moscou des partenaires asiatiques et orientaux (sauf que dans ce dernier cas elle dispose de pas mal d’atouts avec les émirats arabes unis et l’Arabie Saoudite + l’Irak et le Koweit).
        C’est un impératif.Ce plan d’envergure peut se satisfaire de plusieurs procédures que la tournure des évènements va contribuer à sélectionner.
        Un jour vous pouvez être dans les bon petits papiers de Washington et le lendemain être sacrifié sur l’autel d’un revirement de situation. Ce sont eux qui ont positionné de longue date les pions. Si on raisonne au coup par coup, on n’y verra que dale.

  1. http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1396599/2012/02/18/Des-navires-de-guerre-iraniens-sont-entres-en-Mediterranee.dhtml

    Des navires de guerre iraniens sont entrés en Méditerranée

    © reuters
    Des navires de guerre iraniens sont entrés samedi en Méditerranée après avoir franchi le canal de Suez, a annoncé le commandant en chef de la marine l’amiral Habibollah Sayyari, cité par l’agence officielle Irna. Il n’a pas donné de détails sur le nombre et la nature des bâtiments participant à une opération, la seconde en un an, destinée à “montrer la puissance de la République islamique d’Iran”.

    © reuters La première opération de navires de guerre iraniens en Méditerranée depuis la révolution islamique de 1979 avait provoqué en février 2011 de vives réactions d’Israël et des Etats-Unis.

    Les navires ayant traversé samedi le canal de Suez pourraient être le destroyer Shahid Qandi et le bâtiment de soutien et de ravitaillement Kharg, dont la presse iranienne a annoncé début février une escale de plusieurs jours dans le port saoudien de Jeddah.

    Message de paix et d’amitié
    L’amiral Sayyari n’a pas donné de précisions sur la destination ou la mission de ces bâtiments, se bornant à indiquer qu’ils portaient “un message de paix et d’amitié” aux pays de la région mais “montrent également la puissance de la République islamique d’Iran”.

    Lors de la première mission en Méditerranée de la marine iranienne, les deux navires de la flottille -le Kharg et la frégate Alvand- s’étaient rendus en Syrie pour une escale au port de Lattaquié avant de regagner la mer Rouge et l’Iran.

    Provocation, selon Israël
    Cette première mission avait suscité de vives réactions de la part d’Israël qui l’avait qualifiée de “provocation” et avait mis sa marine en état d’alerte, tandis que Washington avait lancé un avertissement aux navires iraniens en leur demandant de “se conformer aux lois internationales et n’entreprendre aucune action qui pourrait compromettre la sécurité”.

    La nouvelle mission iranienne en Méditerranée intervient alors que les tensions entre Israël et l’Iran sont au plus haut, alimentées par la crise autour du programme nucléaire iranien et les récents attentats anti-israéliens en Inde et en Thaïlande attribués par l’Etat hébreu à Téhéran. (afp/acx)

    18/02/12 10h55

  2. Juridiquement l’euro peut être changé à partir de… hier (fin officielle des monnaies précédentes).
    L’hypothèse de LIESI est intéressante. Si je la comprends bien, cela veut dire que ce changement se fera à la suite des autres changements, politiques ceux-là, qui auront lieu bientôt, en particulier la très probable élection de Poutine.
    Peut-on aussi imaginer que sera aussi attendue l’élection française ?
    Un rapprochement Berlin-Moscou serait un coup porté contre le NOM.
    Quelles peuvent être les réactions judéo-américaines ? Et judéo-françaises tant qu’on y est ?
    J’entends par là les réactions des “élites” au pouvoir en Occident.

    • @S10
      La réponse ne nous appartient pas justement .
      Toute la question qui me préoccupe est de savoir s’il y a lieu d’escompter de la part d’un “Horloger” des interférences au niveau des élections.
      C’est du billard à trois bandes, because, en se donnant des garanties de fiabilité de la part de Poutine (et ce n’est pas gagné dans son cas, car il a une idée bien précise de ce peut compter le pouvoir économique après avoir vérifié des limites du pouvoir militaire…) un délai d’attente est encore nécessaire avant validation ou invalidation de l’hypothèse et alors à un degré moindre se pose la question des billes à mettre ou pas dans la reconduction du hongrois de Neuilly.
      Le soutien, pour le moins,non elliptique de David Cameron laisse augurer que dans tous les cas de figure, le contrôle de Paris soit une condition première. C’est probablement le poker gagnant du Srko. Hollande, quant à lui, a vainement essayé là où il fallait tenter le coup, càd à Londres, mais pas sur la bonne longueur d’onde et surtout au bon timing. Il eu fallu qu’il resta à sa place d’outsider le plus longtemps possible. Même gamelle que le Maire de Sainte ..Gabelle.
      D’après moi c’est sur ce schémas qu’il faut placer les changements éventuels de la donne. Rien n’étant acquis ni écrit d’avance.

  3. Article intéressant trouvé chez Maha :

    CAUTERISE AND PRINT: GERMANY’S NEWEST PLAN A
    http://yanisvaroufakis.eu/2012/02/14/cauterise-and-print-germanys-newest-plan-a-cauterise-and-print-germanys-newest-plan-a/

    “The key to this new Plan, and the optimism it has inspired within Germany’s financial community, is twofold: First, it shows that Germany is certainly unwilling to re-design the eurozone’s flawed architecture, in view of its revealed preference for, God forbid, inflation over the institution of a surplus recycling mechanism plus a unification of the eurozone’s banking system. Secondly, it suggests that Germany is not yet ready to ditch France.”

    “Then, just like it has now accepted inflation as the price to pay for implementing this New Plan A, Germany will accept the need for deep deflation, following the loss of export markets, that will come as part and parcel of the next-next Plan: of ditching France.”

    “Germany had done what it could for Greece. The time has come to cut losses. To identify the countries that are still potentially solvent, and act swiftly. How? First, by smoothing the path back to their own currencies of the chronically insolvent”

    Peut-être verrons-nous enfin le retour de notre franc bien adoré malgré le battage médiatique de cette fin de semaine à propos de sa “disparition définitive” ? 🙂

      • On peut comprendre pourquoi Sarkozy tient à supprimer le dimanche ! C’est chrétien et non juif !

        Emmanuelle Mignon qui est Directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy n’avait-elle pas dit 17 février 2008 sur JDD qu’

        « Enseigner la Shoah, c’est combattre toutes les formes de racisme. Les discriminations dont sont victimes aujourd’hui les personnes issues de l’immigration ont la même origine que les crimes dont les juifs ont été victimes: la bête immonde du racisme. Je n’ai aucun doute sur le fait que les enseignants sauront expliquer cela aux enfants (…) »

        C’est drôle de voir “le peuple élu” lutter contre le racisme. Rien que l’idée d’un peuple élu, n’est-il pas raciste ?

    • Sur le travail le dimanche, il fait fort le Sarkozy ! si on n’appelle pas çà la suppression d’un acquis social ?

      Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) a déclaré :

      “Je suis très hostile à cette mesure. La société que je veux, ce n’est pas une société où les familles ne voient pas leurs enfants, où il y a des caissières à 700 euros qui travaillent le dimanche. C’est un désastre, je n’ai pas envie de cette société où l’argent fait tout”.

      De même, Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche, s’est opposé à la fin du repos dominical, prônée par Nicolas Sarkozy et François Hollande :

      “Je m’oppose absolument et formellement au travail du dimanche qui détruit la vie de famille et se met au service d’un consumérisme aveuglé. Je dénonce cette escalade de trouvailles contre les petits bonheurs simples de la vie des gens simples”.

      Le côté bling-bling de Sarkozy revient ! Le fric ! rien que le fric l’intéresse ! La famille ? Des enfants à droite , à gauche ?

  4. SYRIE .. – UN JOURNALISTE ESPION EST MORT Syrie (18 février 2012)
    Publié le 18/02/
    ALGERIA ISP / Selon Syrian Truth, un journaliste de New York Times est décédé jeudi dernier en Syrie. Il est rentré dans le territoire Syrien
    illégalement depuis les frontières Turques, la semaine dernière. Il avait comme fonction officielle la collecte d’informations sur l’armée Syrienne Libre (les traitres !). Son corps a été rapatrié en Turquie.
    Le New York Times confirme la mort de son journaliste suite à une crise Asthme. Il avait 43 ans. Il a déjà couvert la guerre de l’Iraq. (en donnant des renseignements aux GIS )
    En LIBYE, des pseudo-journalistes occidentaux et arabes qui avaient une double casquette, journaliste et agent secret/commandos. Ils ont aidé l’Otan à cibler les bombardements. Ils ont aidé les traitres à s’organiser lors des combats.
    Un journaliste qui a déjà couvert la guerre de l’Iraq. Il décède une semaine après son arrivée en Syrie sous une crise d’asthme…c’est bizarre!
    NON ET NON ….LE RISQUE DU METIER ET SON MASQUE A GAZ…..IL LA OUBLIE….LE PRINCIPAL LA VENTOLINE…..NON IL EST MORT EN DONNANT DES RENSEIGNEMENTS……..PAS AU CHAMP D’HONNEUR MAIS PAR UNE BALLE ……C’EST LE DESTIN…..LES FREQUENTATIONS AVEC L’ALS ET LE CNS NE PEUVENT APPORTER QUE MORT ET DESOLATION .’
    (.ps un malade ne sort pas il reste chez lui )

    • ça me rappel ce qui est en train de se passer en Libye grâce à sarko.. les pseudo révolutionnaires du conseil de la traîtrise, tuent à tour de bras des noirs, les torturent, viols les femmes, ou leur coupent les seins…et tout ça en toute impunité, puique même les ong s’en foutent royalement..
      C’est sur c’est pas sous l’ère de ce dictateur de kadaffi (que la majorité de libyens regrettent) qu’on aurait vu ça..

    • En parlant de castration, en France, on propose à tous les hommes d’une cinquantaine d’années et plus, un test contre le cancer de la prostate.

      On parle de 5 millions de tests réalisés en France en 2010. Mais ce dépistage est-il vraiment nécessaire ? Il ne sauve pas de vies ! De nombreuses études trouvent un intérêt modeste à ce dépistage de masses ! La Haute-Autorité de santé (HAS) et l’Institut nationale du cancer (Inca) ne l’ont d’ailleurs jamais recommandé.

      Le test PSA (antigène spécifique prostatique) n’est pas spécifique du cancer de la prostate mais de la glande prostatique. Autrement dit, son taux peut s’élever en cas de simple infection localisée ou de présence d’une tumeur bénigne. En cas de PSA modérément augmenté, la spirale médicale peut vite s’emballer : répétition de biopsies de la prostate, proposition d’un traitement….Des gestes invasifs non dénués de lourdes conséquences comme l’impuissance ou l’incontinence urinaire.

      Bref, aucune étude à ce jour, ne démontre que le dépistage diminuait la mortalité globale. N’oublions pas que ce cancer n’est agressif que dans 10% des cas. D’évolution lente, les hommes meurent la plupart du temps avec leur cancer de la prostate, mais pas à cause de lui. Dans ces conditions, est-ce vraiment utile d’opérer un dépistage de masse ? Le PSA de dépistage n’allonge pas la vie du patient, il ne fait qu’allonger sa vie de malade.

      En France en 2010, on note 71 500 nouveaux cas vers un âge moyen de 71 ans. On constate 9.000 décès à l’âge moyen de 80 ans. Il y a 3% de risque de mourir de cette maladie.

      L’étude européenne (ERSPC) de mars 2009, constate que sur 163 000 hommes, il fallait en dépister 1 410 et en traiter 48 pour éviter un seul décès par cancer ! Les conclusions américaines de (l’USPSTF) confirment l’inefficacité du test. C’est son inventeur, le Dr Richard J Ablin, qui a lui-même désavoué ce test. Il qualifiait son invention de désastre de santé publique en raison de ses imperfections et de son coût démesuré, 3 milliards de dollars rien qu’aux USA.

      Cela dit, on retrouve une situation similaire avec les femmes à qui on prescrit des chimiothérapies inutiles pour de petits cancers du sein objectivés par la mammographie !

      Il est drôle de voir que quand un médecin prend le temps d’expliquer aux patients les tenants et aboutissants du dépistage, 90% d’entre eux n’en veulent plus.

      La Sécurité Sociale devrait agir selon le premier principe de la médecine : « primum non nocere ! C’est-à-dire qu’en premier il ne faut pas nuire.

  5. Obama part en guerre contre la souveraineté des Etats
    18 février 2012 – 14:38

    Le 18 février 2012 (Nouvelle Solidarité) – Le 4 août 2011, en pleine guerre contre la Libye, le président Barack Obama avait rendu public la Directive #10 (National Study Directive #10), décrétant la création d’un « Conseil inter-agence pour la prévention des atrocités », pour officialiser les procédures permettant de lancer des guerres anticonstitutionnelles au nom de la « prévention des génocides ».

    Cette directive venait en réponse à la révolte du Congrès américain qui, à juste titre, accusait Obama de violer le War Powers Act, loi selon laquelle le Président ne peut déclarer la guerre sans l’approbation des représentants du peuple.

    Ainsi, avec cette directive, Obama inaugurait la restructuration officielle de la politique étrangère des Etats-Unis selon les lignes voulues par l’oligarchie financière internationale pour qui la guerre redevient un moyen essentiel pour conserver sa domination.

    La directive affirme que la « prévention des atrocités de masse et des génocides est un élément central de la sécurité nationale et de la responsabilité morale des Etats-Unis. » Cette formule vient de la doctrine R2P (Responsability to Protect), découlant directement de la doctrine de « guerre préventive » énoncée par le Premier ministre Tony Blair lors de son discours de Chicago en 1999, où il avait décrété la fin du principe de souveraineté nationale tel qu’il avait été établi avec le Traité de Westphalie de 1648.

    La Directive #10 engage le Conseiller national à la sécurité « à diriger un groupe d’étude inter-agence pour développer et recommander les membres, le mandat, la structure, les procédures opérationnelles, les pouvoirs et le soutien nécessaire pour que le futur Conseil pour la prévention des atrocités puisse coordonner et développer la politique en matière de prévention et de réponse aux atrocités. »

    Le Conseil devait être opérationnel, selon cette directive, 120 jours plus tard, et « nous permettre de nous engager rapidement, de manière proactive et décisive afin d’éviter que les menaces ne se concrétisent. »

    Soulignons que toutes les options sont, selon cette directive, par définition sur la table, allant « de l’intervention économique à l’intervention diplomatique, de action militaire hors combat à l’intervention franche et complète. »

    Comme l’a documenté l’hebdomadaire américain Executive Intelligence Review (EIR) du 6 mai 2011, avant que tout ceci ne soit officialisé, un vaste réseau non-informel avait été mis en place depuis le discours de Blair en 1999, ayant pour objectif d’imposer cette doctrine R2P.

    Il été largement financé et fourni en personnel par le requin financier George Soros. Samantha Power, conseillère auprès d’Obama, et l’ambassadrice à l’ONU Susan Rice avait consacré plus d’une décennie à ce projet. Un autre élément clé de cet appareil est l’Institut pour l’éthique, le droit, et le conflit armé (ELAC) de l’Université d’Oxford, qui avait parrainé un groupe de travail formé par la Grande-Bretagne et les Etats-Unis en novembre dernier suite à un séminaire organisé par la Stanley Foundation près de Washington D.C.

    http://www.solidariteetprogres.org/Obama-part-en-guerre-contre-la-souverainete-des-Etats_08599

  6. si la Grèce quitte la zone euro, voire l’UE, toutes les grandes banques du monde occidentales “sautent” à cause des CDS qu’elles ont vendu dans le monde entier, de sorte que nos leaders politiques font tout (et donc n’importe quoi pour éviter cette situation)…çà ne me semble pas plus compliqué que çà….!

    • @millesime;

      Pour partie oui, et quand-même aussi parce que la question d’une Europe à deux vitesses est à l’étude depuis quelques années déjà.
      Obama à peine élu avait cru habile d’indiquer aux européens l’urgence d’intégrer en son sein la Turquie. Deux constats, voire trois concernant cette région:
      1)- La Turquie et la Grèce se partagent le “Gibraltar” de la Mer Noire par laquelle la Russie peut gérer le transport d’une partie non négligeable de ses hydrocarbures.
      2)- La Turquie héberge sur son territoire 2 fleuves (le Tigre et l’Euphrate) qui subordonnent la gestion de l’eau pour la région IRAK-SYRIE avec un impact sur la région nord de l’IRAN
      3)- La Turquie dispose de l’armée la plus redoutable et la plus étoffée de la région + 4 bases de l’OTAN.
      Le positionnement récent de la Turquie par rapport à l’Iran et sa neutralité vis à vis de la résolution de la ligue arabe annonce des nuages sombres pour Washington. D’où, une accélération du pressing sur les européens. Toute la question est de savoir si ceux-ci vont arriver à mettre en place une réponse rapide et claire sur ce délicat sujet. L’élection, en France, d’un(e) autre que NS ne ferait qu’en retarder l’échéance….
      Il(NS) ne lui manque plus qu’une petite déclaration de rattrapage en faveur de la Turquie, et ceci depuis le Kremlin, par exemple, pour s’assurer une voie presque libre.

      En nous mettant à mal par la Grèce, le OBAMA sait très bien ce qu’il compte obtenir d’une nouvelle gouvernance européenne. Cette dernière est en gestation, et le soutien de D.Cameron à NS doit être apprécié avec circonspection. A savoir que Londres avec sa City, peut à tout moment redistribuer les cartes de cette nouvelle gouvernance en accélérant le processus de fragilisation des établissements bancaires dans un premier temps et ensuite de certaines des sociétés fleurons de ce qui reste des industries du sud de l’Europe.
      En clair, c’est l’adhésion de la Turquie au forceps ou c’est une Europe du Nord axée sur Moscou, dans laquelle nous n’y seront invités qu’au titre des “bourgeois de Calais”.
      Dans le plan US, il y a donc deux options.
      Le tout étant de savoir laquelle des deux va être privilégiée par la suite des évènements.
      On ne peut donc pas avoir une lecture linéaire et unique dans ce qui se passe en ce moment.

  7. Bonjour à tous

    Un document écrit précisant les dates fermes et des actions détaillées pour un défaut prévu grec a été en la possession des deux premiers patrons de Wall Street bancaires de trading de devises depuis la deuxième semaine de Janvier.
    Le plan donne la date du 23 mars pour un défaut qui sera annoncée après la fermeture des bureaux.

    http://hat4uk.wordpress.com/2012/02/16/greek-default-exclusive-senior-us-bankers-given-explicit-timetable-for-athens-default/

    C’est en anglais pour ceux qui comprennent

  8. Traduction de l’espagnol en français

    Thedorakis divulgue une nouvelle lettre ouverte, “The Truth About Grèce”

    16 février 2012 – Les événements dramatiques en Grèce ces derniers jours révèlent un esprit croissant de la résistance parmi la population grecque de se propager dans tout l’empire européen de l’Empire britannique, connu sous le nom de l’Union européenne. En revanche, dans certains milieux est également apparu mentalité collaborationniste, est tel qu’il est exprimé dans le gouvernement grec pour justifier leur lâcheté criant que les choses ne serait pire si la Grèce ne capitule pas, comme l’ont fait les collaborateurs pendant l’occupation nazie. Cependant, l’UE n’a pas baïonnettes, seuls les misérables de Jean-Claude Junckers et midgets mentaux comme Nicolas Sarkozy.

    La direction de cette résistance est basé sur la force morale des combattants anciens résistants imbattables qui ont résisté à l’occupation nazie, comme Mikis Theodorakis Glezos Manolis des 87 et 90 ans. Tous deux étaient des cibles de tentatives d’assassinat au cours de la manifestation de masse à Athènes le 12 Février, lorsque la police anti-émeute ils ont jeté des cartouches de gaz lacrymogène qui tombaient directement à ses pieds.

    Avant d’assister à l’événement est devenu connu Theodorakis «La vérité sur la Grèce, une lettre ouverte à l’opinion publique internationale», qui stipule:

    “Il ya une conspiration mondiale qui vise à détruire mon pays. A commencé en 1975, mettant la culture blanche le grec moderne, la poursuite de la distorsion de notre histoire moderne et de notre identité nationale, et maintenant, ils essaient également de réaliser avec notre élimination physique Le taux de chômage, la faim et la misère. Si la population grecque ne montre aucune volonté d’unir nos efforts pour les arrêter, il ya un risque réel et sérieux que la Grèce est éteint. Je crois que ce qui se passera dans les 10 prochaines années. De tous les Nous, les Grecs, tout ce qui reste est la mémoire de notre civilisation et nos luttes dans l’histoire de la liberté. ”

    Le manifeste appelle à former un «Front de la Résistance et de la Solidarité” de toutes les forces politiques “pour mettre la troïka”, la force d’occupation faite par le FMI, la Commission européenne et la Banque centrale européenne (BCE .) La lettre de trois pages attaque violemment sur les banques européennes et de la Troïka pour avoir détruit la vie de la population et maintenant vouloir plonger la Grèce dans un «nouvel âge sombre» par rapport à l’occupation nazie et souligne que 300.000 affamés Grecs pendant la guerre. “La menace d’un retour de la faim pour notre malheureux pays, et la calomnie.” Il écrit que «De la même manière que la Grèce a choisi la voie du sacrifice et de la liberté et en même temps le chemin de la survie, et encore maintenant, ils nous attaquent sans raison et nous répondre avec solidarité et de résistance … et a survécu. Maintenant, nous la même chose …

    “Nous menacer de nous chasser de l’Europe. Si l’Europe ne veulent pas de nous une fois, nous ne voulons pas cette« Europe de Merkel et Sarkozy “dix fois! … Pourquoi? Parce que les exigences du FMI et de l’Eurogroupe, nous faire du chantage d’obéir à … Ces milieux économiques nous haïssent … et sont seuls responsables de notre sort. ”

    “Il ya une autre solution! Il est train de changer radicalement le cours de notre nation et se tourner vers la Russie pour la coopération économique et de créer un partenariat économique qui nous aidera à développer la richesse naturelle de notre pays, des conditions qui préservent notre intérêt national.” Dans un précédent appel a également mentionné immédiatement entamer des discussions avec la Russie et la Chine.

    Theodorakis conclut: «À cette fin … Je suis plein et complètement engagés et je pense à la fin, je vais être justifié Je me suis battu avec les armes contre l’occupation d’Hitler j’ai passé du temps dans les cachots de la Gestapo je fus condamné à mort… par les Allemands et a survécu par miracle. En 1967, j’ai fondé le NAF (National Front Antidictaduras), la première organisation de résistance contre la junte militaire grecque. Je me suis battu dans la clandestinité. j’ai été arrêté et emprisonné dans le “carnage” de la Commission Conseil de la sécurité. Enfin, j’ai survécu à nouveau. ”

    “Aujourd’hui, j’ai 87 ans et est le plus susceptibles de ne pas vivre pour voir le salut de mon pays bien-aimé. Mais je dois mourir avec ma conscience tranquille parce que je fais mon devoir de promouvoir les idéaux de la liberté et le droit, à la fin

  9. Fort de mon expérience professionnelle, de celles des junk bonds, subprimes, ENRON, WorldCom, Lehmann, MF Global, je trouve pathétique de se cramponner au AAA quand les agences de notation, comme la SEC et autres industriels du commissariat aux comptes, ont depuis des années fait la preuve qu’ils brassent de l’air et perdu toute crédibilité.
    Tout le monde bidouille, fait des pirouettes comptables, c’est la “compabilité Barbapapa” et les chiffres n’ont aucune valeur, aucune réalité. Apple a une trésorerie comparable à celles des USA, FaceBook a toutes les caractéristiques d’un MySpace … (N’en achetez pas, prenez du Goldmann Sachs, c’est là qu’il y a du profit à faire! MDR)
    Les outrances verbales de ce monsieur n’ont guère d’intérêt, quand la BCE est en train de créer un montage similaire au Cartel Bancaire US pour éviter une faillite généralisée de l’Eurozone. La Grèce, victime sacrificielle ? Peut-être.
    Mais vu le point où tous les acteurs du système en sont rendus, la seule issue est non pas d’arrêter de jouer, mais de changer les règles du jeu pour continuer. Je commence vraiment à penser que l’apocalypse financière n’aura pas lieu… Ou que les dérapages bancaires et financiers de ces dernières années ont été commis en sachant pertinemment qu’autre chose va se produire, quelque chose qui rendra insignifiantes les considérations comptables et économiques classiques.

  10. C’est une intuition devenue convistion: la DDR va absorber définitivement la RFA !
    Clavreul, l’Allemagne n’a pas du tout l’intention de mettre la main sur l’UE…Sous la tutelle de l’Empire.
    Intéresses toi à Pierre Hillard, si je peux me permettre.
    Il démontre, entre autres, que autorité sur l’Europe de l’Allemagne est subordonnée à son allégeance à l’Empire.
    Et puis diriger quelle Europe ?
    Ici, c’est l’effondrement total. Ou la subversion totale, au choix.
    Pour l’Allemagne, la balance économique a basculé à l’Est.
    La Merkel, elle est née en DDR.
    Les élites allemandes n’ont pas oublié les trahisons du passé de certains.
    Les allemands sont des gens pragamatiques.
    Berlin-Moscou, c’est limpide. C’est fluide. Ca coule de source, Ca sonne juste.
    Les allemands et les russes se regardent avec une estime mutuellle haute; par nature presque.
    Si ce n’était la manigance de certains, cet axe serait en place depuis plus d’un siècle.
    Et la France.
    Tous des traitres. Faut que ça change.
    Faut se tourner vers le continent pour le Paris-Berlin-Moscou, et à grande vitesse.
    Das ist clar.
    .
    Mais bon, quand je regarde au dessus, je vois que le comité X a aussi fait ce choix
    (n’est-ce pas, LIESI).

    A la grâce de Dieux.

  11. “L’Europe des ploutocrates … laissons-lui le temps d’agoniser dans les mesures d’austérité !”
    AMEN
    Je pense qu’elle a eu plus que le temps d’agoniser, qu’elle crève maintenant et vite.

  12. La moitié des Français seraient ” réveillés ” ??

    La moitié des Français craint un scénario grec pour la France

    Près d’un Français sur deux (49 %) estime que la France pourrait connaître la même situation que la Grèce, au bord du défaut de paiement, dans les prochains mois ou les prochaines années, selon un sondage Ifop que publiera, demain, Sud Ouest Dimanche.

    Selon ce sondage, 17 % des personnes interrogées estiment “certainement” que la France pourrait connaître une situation similaire, tandis que 32 % répondent “oui probablement”. Parmi les 51 % de sondés qui répondent par la négative à la question, 37 % disent “non probablement pas” et 14 % “non certainement pas”.

    Ce résultat est en recul par rapport à ceux mesurés en novembre dernier (57 %), d’autant plus que la proportion des Français convaincus qu’un scénario à la grecque ne pourrait “certainement pas” advenir en France a bondi de 12 points en l’espace de trois mois (de 2 % en novembre 2011 à 14 % aujourd’hui), commente le quotidien de Bordeaux.

    “Cette tendance tient sans doute à une accélération de la dégradation de la situation en Grèce telle que les Français s’identifient de moins en moins aux Grecs”, poursuit Sud Ouest Dimanche qui estime cependant que “le fait que près d’un de nos concitoyens sur deux estime aujourd’hui que la France pourrait connaître d’aussi lourdes difficultés qu’une Grèce au bord du chaos en dit long sur le pessimisme régnant actuellement dans notre pays”.

    Selon le sondage, 70 % des sympathisants de l’UMP pensent que la France ne connaîtra pas de situation semblable à celle de la Grèce dans les prochaines années. A l’inverse, les sympathisants de gauche (54 %) et ceux du Front National (82 %) pensent le contraire. Parmi ces derniers, 46% sont même convaincus que la France va “certainement” connaître le même sort que la Grèce.

    Le quotidient relève que les ouvriers sont les plus nombreux (62 %) à craindre cette éventualité au point que près d’un quart d’entre eux (24%) estime “qu’elle va certainement se réaliser”.

    http://www.lemonde.fr/crise-financiere/article/2012/02/18/la-moitie-des-francais-craignent-un-scenario-grec-pour-la-france_1645128_1581613.html#ens_id=1508090&xtor=RSS-3208

    • “craint” pas et pas “sont persuadés” donc la moitié des français n’est pas totalement réveillé parce-que le scénario grec en France est une certitude.

    • Bonsoir Zappata et tous,
      les calculs d’un sondage sont larvés par leur propre initiateur. Voudriez-vous connaître votre popularité sur: la pensée du jour, sur vos actions passées ou sur les valeurs de vos promesses? Assurément c’est sur votre être en entier, maintenant. ajoutez à cela une bonne dose d’influence afin d’orienter subtilement la réponse et vous faîte dire ce qu’il vous faut. La majorité des gens sondés ne comprennent pas le sujet exposé, seul le sentiment de participer est primordial. Faite croire à quelqu’un que son avis a une importance et dans la plupart des cas il ne donnera pas son propre avis.

  13. Le méga-yacht de Stéphane Courbit fait naufrage

    Le navire de 60 mètres de long, le plus long yacht immatriculé en France, a été victime d’avaries lors d’une tempête en mer Egée.

    Le “Yogi”, le navire de croisière de l’homme d’affaires Stéphane Courbit a fait naufrage vendredi en mer Egée, révèle Paris Match samedi.

    La marine grecque a mené une opération d’hélitreuillage en pleine mer pour sauver les huit membres d’équipage présents sur le yacht situé alors entre les îles de Skyros et Psarra. Ils ont tous été récupérés sains et saufs.

    Le navire de 60 mètres de long a été victime d’avaries mécaniques lors d’une tempête.

    Lancé en mars 2011 par un chantier naval turc, le “Yogi” était loué de 357.000 à 378.000 euros la semaine, rappelle Paris Match. Il s’agissait du plus grand yacht immatriculé en France.

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/02/18/le-mega-yacht-de-stephane-courbit-a-fait-naufrage_1645340_3224.html

  14. Par rapport à cet article, il est intéressant de préciser que Seehofer est maintenant le président intérimaire de l’Allemagne en remplacement de Wulff.
    Chez Maha on pense qu’il a été mis en place pour ratifier le MES.

  15. on n’a pas fait faire au grec de creuser une fosse de 12Okm avec la turquie pour les quitter.la grece est notre rempart a tout invasion humaine, le reste etant l’eau et les alples.le,mur de berlin ferme le chateau fort a l’est.

    .En 2014, les nouvelles constructions militaires eurpoennes et usa seront operationnelles, il sera plus facile d’eriger des fortifications atour de ces instalations comme cela se faisiat du temps des chateau fort.

    Chaque clan se protege comme il peut et le prix a en payer est que certains peuples seront sacrifiés pour cela.la grece ,espagne et portugal en font parti car c’est le climat qui les condamne deja d’avance comme tous les pays se situant de 0° a 35°
    les usa devront gerer une guerre civile interne, car ce pays comprend l’intervalle 0 a 35°.c’est pour cela que les mecanismes de dictature se mettent en place et qu’ils accentuent la colonisation du canada.la migration sera obligatoire vers le nord au fur et a mesure que le plan d’inclinaison de la terre bougera par les tremblements de terre a venir.
    2012 est le debut de ce nouveau monde du prochain millenaire.On a oublié la disparition de rome et ses conséquence humaine. Mais ceux qui savent n’ont pas oublié et se sont preparés depuis 1650 en ouvrant la science.Mais nous ne faisons pas parti de leur projet de survie.
    Qu’importe si on fait parti du projet de dieu cela est mieux.
    La connaissance de la quadrature du cercle et du respect de la formation de cette courbe dans la conduite de sa vie de tous les jours sera le seul rempart pour survivre.S’eloigner de cette courbe c’est s’eloigner de la voie divine et c’est donc se mettre soit meme a l’ecart et ses descendants de la protection de dieu.
    C’est donc tailler une fausse pierre si on s’eloigne de ca alors il faut rectifier sa vie ( sa pierre) pour coller a cette courbe divine et les principes sous jacents dévoilés.

    Cette courbe est tout, elle est le grand secret de la vie et des comportements dans l’univers.
    Respectez en ses principes et nous serons respectés et aider comme le fut les survivants du clan de noé et d’autres car il ne fut pas le seul a se retrouver sur une terre ferme dans une grotte.(oublier le bateau qui est comme toujours un piege pour que personne ne se rapelle)

    Ce temps ne nous concerne pas immediatement mais nos petits enfants eux seront concernés.De l’apprentissage qu’ils auront acquis , vos genes seront sauvés ou detruit a tout jamais car les fruits pourris ne donnent jamais de bonnes graines.

    Selection genetique vous connaissez? alors vous avez tout compris sur le temps a venir

    .°.

    • @ Imotus
      J’adhère à ce que tu tentes de nous expliquer. Pour ma part, je suis en train de “couver” une sorte de mutation interne qui se traduit par une remise en question la plupart de mes facultés. Comme si une force me contraignait à être constamment en épreuve pour vérifier de nouvelles (enfin, certainement antérieurement en sommeil) facultés d’orientation. C’est bien le terme, d’orientation. 2010 a été une année terrible pour moi et mon épouse. Depuis je m’efforce de prendre chaque contre évènement ou contrariété comme un message. A la lecture de ta propre lecture, j’ai confirmation de la voie à suivre. Il y a-t-il des âmes plus élues que d’autres ?
      Bien à toi, Imotus.

  16. Les nouvelles conditions fixées par l’accord d’échange de dette attendu pour la Grèce, beaucoup plus dures que celles prévues initialement, seront digérées sans heurt par les créanciers privés, qui ont déjà encaissé l’essentiel des pertes.

    Après avoir obtenu des créanciers privés qu’ils acceptent des pertes de 21% (fin juillet), puis de 50% (fin octobre), les autorités grecques, le Fonds monétaire international et les représentants de la zone euro ont finalement poussé le curseur jusqu’à 70%.

    Mais, fidèles au principe de prudence, quasiment tous les établissements concernés, banques, compagnies d’assurance et fonds d’investissement, ont déjà mis en réserve des montants importants pour faire face à ses pertes.

    Beaucoup ont fixé le niveau de leurs provisions sur le prix de marché des obligations grecques concernées, qui s’est effondré et présente actuellement une décote d’environ 75% sur la plupart des échéances.

    C’est notamment le cas des banques allemandes Deutsche Bank et Commerzbank, de la britannique Royal Bank of Scotland (RBS), de la néerlandaise ING ou de l’assureur allemand Allianz, qui ne verront pas leurs comptes davantage dégradés par l’accord.

    Le réassureur Swiss Re a même choisi de provisionner la totalité de la valeur de ses titres et ne compte donc plus sur aucun remboursement de la Grèce.

    Les banques françaises avaient, elles, choisi de provisionner jusqu’ici 60% de leur exposition et sont passées à 75% à la clôture de leurs comptes annuels 2011, ce qui leur a coûté plusieurs centaines de millions d’euros supplémentaires.

    “Ce sont des montants gérables”, estime Alex Koagne, analyste de Natixis.

    Jean-Pierre Lambert, analyste de Keefe, Bruyette and Woods, rappelle néanmoins qu’au delà de la dette souveraine, le marché s’inquiète encore des activités directes du Crédit Agricole et de Société Générale (qui possèdent chacun une banque locale) en Grèce, dont la trajectoire est loin d’être assurée.

    Les assureurs français, eux, en étaient souvent restés à 21% de décote, sur le principe du premier accord conclu fin juillet, considéré comme insuffisant depuis. Mais ils bénéficient de mécanismes spécifiques qui amortissent considérablement l’effet d’un alignement sur les conditions de l’accord.

    Reste le problème des banques grecques, dont les niveaux de provisionnement sont très insuffisants mais qui bénéficieraient du nouveau plan d’aide européen de 130 milliards d’euros, à hauteur de 30 milliards, et pourraient ainsi survivre aux pertes colossales à prévoir.

    Hors établissements grecs, M. Koagne prévoit que cet accord aura un effet globalement positif pour les grandes banques européennes, car au-delà du faible coût résiduel, “si l’échange se fait, cela réduit fortement le risque systémique sur la zone euro et le risque de contagion”.

    L’accélération des négociations ces derniers jours a globalement bénéficié aux cours des valeurs bancaires, qui jouissent également des conséquences positives de l’opération de prêt à trois ans de la Banque centrale européenne (BCE), fin décembre.

    “Mon attention et mes inquiétudes se portent désormais sur les conséquences d’un tel exemple sur la dette portugaise”, prévient néanmoins Christophe Nijdam, analyste de AlphaValue.

    “Le gouvernement portugais ne sera-t-il pas désormais enclin à prendre l’autoroute ouverte par la Grèce vis-à-vis de ses créanciers privés ?”, s’inquiète-t-il.

    Un tel scénario replacerait banques et assureurs en position inconfortable.

    http://www.boursorama.com/actualites/grece-les-nouvelles-conditions-sans-grand-effet-sur-les-creanciers-prives-8a34913844fb36eacd6fe687b2150592

    • La contagion, quand elle va menacer un pays militairement représentatif sur le scène internationale, va indéniablement induire un conflit armé majeur. Il y en a qui le savent déjà et qui en amplifient le déroulement des évènements. De ceux qui sont aux manettes de la grande finance de part et d’autre de l’Atlantique. A qui pourrait donc bien profiter le crime ?
      Une nouvelle fois on semble s’orienter vers un scénario se jouant sur la zone Europe du sud-Nord de l’Afrique. En fait, l’histoire retiendra que le début du conflit aura réellement commencé avec le printemps arabe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici