Chemtrails, Autruches et Bienfaiteurs de l’humanité

1156

Par Menthalo – Avec mes remerciements à Jacques d’Artemisia et à Noam.
Sur ce site, vous trouverez une vidéo (et sa traduction) prouvant que les avions épandeurs militaires sont invisibles aux radars civils car ils ne branchent pas leur transpondeur, l’appareil électronique qui permet aux aiguilleurs du ciel de les voir pour diriger le trafic aérien. Les opérations d’épandage ont lieu à proximité immédiate des avions de ligne dans les couloirs aériens, créant un danger permanent.
evergreen.jp

Evergreen Air

est une des sociétés contractuelles de la CIA spécialisée dans les opérations chemtrails. Ses bases principales sont à Marana Air Park, près de Tucson en Arizona, et à McMinville, près de Portland en Oregon. Evergreen dispose de plus de100 bases secondaires et emploie 4.500 personnes. La société a obtenu ce contrat à la suite d’une adjudication, décrochant du même coup l’accès aux différentes installations de la CIA, qui travaillait jusqu’alors avec l’une de leur société écran Air America. Air America s’est longtemps illustrée dans le trafic d’héroïne dans le Sud-Est asiatique (Laos, Thaïlande, Birmanie) durant et après la guerre du Vietnam, mais également dans la cocaïne au départ de l’Amérique du Sud. Pour mémoire, Bush a dirigé la CIA et a été très impliqué dans ces domaines et dans l’organisation du blanchiment au sein des grandes banques occidentales.
Evergreen sur son site propose ses services pour la modification du climat. Les avions dédiés à l’épandage de la Compagnie Evergreen ont 7 fois la capacité de ceux utilisés par les canadairs pour les incendies de forêts. Ils peuvent contenir 76.000 litres du mélange d’huile, de baryum et de paillettes d’aluminium utilisés pour les chemtrails. Ce mélange en se répandant dans l’atmosphère grâce aux vents d’altitude, crée une couverture réfléchissante, qui permettrait en renvoyant une partie des rayons cosmiques de lutter contre le “réchauffement climatique”.
Evergreen International Aviation jouit d’exemptions à la loi commune, qui sont annoncés publiquement sur leur site web. Elle peut voler n’importe où, sans avoir à respecter les règlements des couloirs aériens.
Les relations publiques d’Evergreen sont gérées par Philip Lader de WPP.  Lader a travaillé sous l’actuel chef de la CIA, Leon Panetta, ainsi qu’à la Maison Blanche, en tant qu’adjoint du cabinet de Bill Clinton. Philip Lader est un «familier de l’intérieur» qui fait autorité sur les affaires internationales et internes. Il est le Président non-exécutif du groupe WPP, conseiller principal auprès de Morgan Stanley International, et membre du conseil du think-tank RAND Corporation. Il est également chargé d’affaire de l’UC Rusal (la plus grande compagnie d’aluminium russe). Cette société n’est pas inconnue de nos lecteurs, qui se rappelleront quel est le jeune banquier très investi dans ce domaine aux côtés des oligarques russes.
Lader est ambassadeur à  l’ONU pour les affaires publiques transatlantiques et membre du conseil de la Fondation Rockefeller sur les relations étrangères. Philip Lader est un acteur clé dans la gouvernance mondiale.

Génocides et Petits Meurtres entre Amis

Si vous voulez entrer dans le détail et découvrir quelques meurtres sanglants d’initiés pris soudain de remords, il va falloir lire ces pages dans la langue de Shakespeare, qui vous révèlent quelques dessous de l’histoire. J’y reviendrai peut être une autre fois.

Témoignage d’un mécanicien de l’aviation civile

“Pour des raisons que vous comprendrez, je ne puis divulguer mon identité. Je suis mécanicien d’aviation pour une importante compagnie aérienne. Je travaille sur l’une de nos bases de maintenance située dans un grand aéroport. Je pense avoir découvert des informations que vous trouverez importantes.  D’abord je devrais expliquer la « hiérarchie » chez les mécaniciens. C’est important pour mon histoire et pour la cause à laquelle vous vous êtes consacré.
La mécanique exige de travailler sur trois choses. L’avionique, les moteurs, ou les commandes de vol. Les mécaniciens qui travaillent sur ces systèmes sont considérée en haut de la « hiérarchie ». Viennent ensuite les mécaniciens travaillant sur l’hydraulique et les systèmes de climatisation. Puis viennent ceux travaillant sur l’office et les autres systèmes non essentiels. Mais en bas même de la liste viennent les mécaniciens des systèmes de traitement des déchets. Aucun mécanicien ne veut travailler sur les pompes, les réservoirs, et les canalisations servant à stocker les détritus des toilettes. Mais dans chaque aéroport où j’ai travaillé il y avait toujours 2 ou 3 mécaniciens se proposant de travailler sur les systèmes des toilettes. Les autres mécaniciens les laissent faire de bon cœur. Pour cette raison vous n’avez que 2 ou 3 mécaniciens travaillant sur ces systèmes dans chaque aéroport. Personne ne prête beaucoup d’attention à ces types et aucun mécanicien ne fréquente un type, qui ne travaille que les systèmes de déchets. En fait, je n’avais jamais beaucoup pensé à cette situation jusqu’au mois dernier.
Comme la plupart des lignes aériennes nous avons des accords réciproques avec les autres lignes aériennes qui utilisent cet aéroport. Si elles ont un problème avec un avion, l’un de nos mécaniciens saura gérer le problème. De même si l’un de nos avions a un problème sur un aéroport où une autre ligne aérienne a une base de maintenance, elle retapera notre avion.

Un jour le mois dernier, j’ai été appelé de notre base pour travailler sur un avion d’une autre ligne aérienne. Quand j’ai reçu l’appel l’agent technique d’exploitation ne savait pas quel était le problème. En rejoignant l’avion, j’ai vu que le problème venait dans le système de traitement des déchets.
Je n’avais rien d’autre à faire que ramper dedans et arranger le problème. Quand je suis entré dans le compartiment je me suis rendu compte que quelque chose ne collait pas. Il y avait là-dedans plus de réservoirs, de pompes, et de canalisations qu’il n’en fallait. J’ai d’abord supposé que le système avait été modifié. Il y avait 10 ans que je n’avais travaillé sur l’un d’eux. Pendant que j’essayais de trouver le problème j’ai rapidement réalisé que la tuyauterie et les réservoirs supplémentaires n’étaient pas reliés au système de traitement des ordures. Je venais juste de découvrir ça quand un autre mécanicien de ma compagnie est venu.  C’était l’un des mécaniciens qui travaillaient d’habitude sur ces systèmes. J’ai été heureux de lui rendre son job. En partant, je l’ai interrogé sur l’équipement supplémentaire. Il m’a dit de « me préoccuper de ma partie d’avion et de le laisser se décarcasser avec la sienne ! »
Le jour suivant j’étais sur l’ordinateur de la compagnie pour rechercher un schéma de câblage. Pendant que j’y étais j’ai décidé de rechercher l’équipement supplémentaire que j’avais trouvé. À ma stupéfaction les manuels ne montraient aucun des équipements supplémentaires que j’avais vu de mes propres yeux le jour précédant. Je me suis même connecté aux dossiers du fabricant et n’ai toujours rien trouvé. À ce moment-là, j’étais vraiment déterminé à découvrir ce que faisait cet équipement. La semaine suivante nous avons eu trois de nos avions dans notre hangar principal pour l’inspection périodique. Il y avait des mécaniciens rampant partout dans l’avion durant ces inspections. Ayant juste fini mon poste, j’ai décidé d’aller voir le système des déchets sur l’un de nos avions. Avec tous les mécaniciens autour j’estimais que personne ne remarqueraient quelqu’un de plus sur l’avion. L’avion que j’ai choisi avait bien l’équipement supplémentaire !
J’ai commencé à suivre le tracé du système de canalisations, des pompes, et des réservoirs. J’ai trouvé ce qui semblait être l’unité de contrôle du système. C’était une boîte de commande d’avionique semblant standard sauf qu’elle n’avait aucune sorte d’inscription. Je pouvais retrouver les fils de commande de la boîte vers les pompes et les valves mais il n’y avait pas de circuit de commande entrant dans l’unité. Les seuls fils entrant dans l’unité étaient l’alimentation raccordée au principal bus de distribution de courant de l’avion. Le système avait un grand réservoir et deux plus petits. C’était difficile à dire dans le compartiment exiguë, mais il semblait que le grand réservoir pouvait contenir 50 gallons ( 190 litres ). Les réservoirs étaient reliés à un [dispositif de] remplissage et à une valve de purge qui traversait le fuselage juste derrière la valve de purge du système de détritus. Quand j’ai eu l’occasion de rechercher ce raccordement sous l’avion je l’ai trouvé ingénieusement caché derrière un panneau, sous le panneau servant à accéder à la vidange des déchets.
J’ai commencé à suivre la tuyauterie des pompes. Ces tubes mènent à un réseau de petites tubulures qui se terminent sur les rebords arrière des ailes et des stabilisateurs horizontaux. Si vous regardez de près les ailes d’un gros avion vous verrez un ensemble de fils, d’environ la grosseur de votre doigt, s’étendant du rebord arrière de la surface des ailes. Ce sont les mèches de décharge statique. Elles servent à dissiper dans l’air la charge d’électricité statique qui s’accumule sur l’avion en vol. J’ai découvert que les tubulures de ce mystérieux système mènent à une mèche de décharge statique sur trois. Ces mèches « avaient été évidées » afin de pouvoir être traversées par ce qui doit être déversé par les tubulures.
C’était pendant que j’étais sur l’aile que l’un des cadres m’a repéré. Il m’a ordonné de sortir du hangar, me disant que mon poste était fini et que je n’avais été autorisé à aucune heure supplémentaire. Les deux jours suivants étaient très occupés et je n’avais pas le temps de continuer mes recherches. En fin d’après-midi, deux jours après ma découverte, j’ai été appelé pour remplacer une sonde de température de moteur sur un avion devant décoller dans deux heures. J’ai fini le travail et suis retourné à la paperasserie.
Environ 30 minutes plus tard le haut-parleur m’a appelé pour que j’aille voir le directeur général. Quand je suis entré dans son bureau j’ai constaté que notre représentant syndical et deux autres que je ne connaissais pas m’attendaient. Il m’a dit qu’un problème sérieux avait été découvert. Il a dit que j’avais fait l’objet d’un procès-verbal et que j’étais suspendu pour avoir fait de fausses écritures. Il m’a remis un formulaire disciplinaire déclarant que j’avais fait de fausses écritures sur la sonde de température de moteur que j’avais installée quelques heures avant. J’étais sidéré et je commençait à protester. Je leur ai dit que c’était ridicule et que j’avais effectué ce travail. Le syndicaliste a alors pris la parole, recommandant d’aller jeter un coup d’œil sur l’avion et voir si nous pouvions tout arranger. C’est à ce moment que j’ai demandé qui étaient les deux autres hommes. Le directeur général m’a dit qu’ils étaient inspecteurs de la sécurité de la ligne aérienne sans me donner leur nom.
Nous sommes allés à l’avion, qui au lieu d’être en l’air, était garé sur notre rampe de maintenance. Nous avons ouvert le capot du moteur et le syndicaliste a retiré la sonde. Il a vérifié le numéro de série et dit à tout le monde que c’était l’ancien instrument. Ensuite, nous sommes allés à la baie des casiers où reviennent les pièces. Le syndicaliste a vérifié mon rapport et a tiré du casier une boîte scellée. Il a ouvert la boîte et a retiré la sonde de température de moteur avec le numéro de série de celle que j’avais installée. Il m’a été dit que j’étais suspendu pendant une semaine sans salaire et de partir immédiatement.
Le premier jour de ma suspension, j’étais assis chez moi me demandant que diable m’était-il arrivé. Ce soir-là j’ai reçu un coup de téléphone. La voix m’a dit : « Maintenant vous savez ce qui arrive aux mécaniciens qui fourrent le nez là où ils ne le devraient pas. La prochaine fois que vous commencerez à travailler sur des systèmes qui ne vous concernent pas vous perdrez votre travail. Comme il se trouve que je me sens chevaleresque, je pensent que vous pourrez retourner au travail bientôt » CLIC.
De nouveau je me suis relevé. J’ai déduit que ce qui était arrivé, était directement lié à mon relevé de la mystérieuse tuyauterie. Le matin suivant le directeur général m’a appelé. Il a dit qu’en raison de mon excellent dossier pour mon travail passé, la suspension avait été réduite à un jour et que je devais me présenter immédiatement au travail. La seule chose à laquelle je pouvais penser était qu’est-ce qu’ils essayaient de cacher et qui sont-ILS ! Ce jour de travail s’est passé comme si rien n’était arrivé. Aucun autre mécanicien n’a mentionné la suspension et mon syndicaliste m’a dit de ne pas en parler. Cette nuit-là je me suis connecté sur Internet pour essayer de trouver quelques réponses. Je ne me rappelle pas maintenant comment j’y suis arrivé, mais j’ai trouvé votre site. C’est alors que tout est venu ensemble. Mais le matin suivant au travail j’ai trouvé une note à l’intérieur de mon casier verrouillé. Elle disait, « La curiosité a tué le chat. Ne regardez pas les sites Internet qui ne vous concernent pas. » Eh bien c’est ça. ILS me surveillent.
Eh bien vous savez déjà ce qu’ils font. Je ne sais pas ce qu’ils pulvérisent mais je peux vous dire qu’ils le font. Je me dis qu’ils utilisent les « camions de douceurs ». Ce sont les camions qui vident les réservoirs de détritus des toilettes. Les aéroports sous-traitent habituellement ce travail et personne ne s’approche de ces camions. Qui voudrait se tenir à côté d’un camion plein de m—e. Pendant que ces types vident les réservoirs de détritus ils remplissent les réservoirs du système de pulvérisation. Ils connaissent le chemin de vol des avions, ainsi ils programment probablement l’unité de commande pour commencer à vaporiser au bout d’un certain temps après que l’avion ait atteint une certaine altitude. Les becs de pulvérisation dans les fausses mèches de décharges statiques sont si petits que personne dans l’avion ne verra le truc.
Dieu nous vienne en aide”

Désinformation et manipulation

Ce site hispanisant explique comment la désinformation supra-gouvernementale désamorce les polémiques des blog en mélangeant des images d’épandeurs civils, agricoles et militaires voire des pompiers de l’air .. laissant les blogueurs s’enferrer sur ces photos avant de les ridiculiser en donnant la nature réelle de ces équipements.

106 Commentaires

    • Bonsoir yael
      Non, non j’ai posté le lien dans ” la bonne rubrique ” :
      http://liesidotorg.wordpress.com/2012/12/03/club-de-rome-trainees-blanches-dans-le-ciel-haarp/#comment-84082
      Merci de l ‘avoir remis, je rajoute ” la légende ” :
      Selon plusieurs scientifiques, médecins et politiques, que vous verrez dans le film, ce sont bien des épandages chimiques dont personne ne parle ni n’est au courant, qui se font dans le ciel pour
      d’obscures raisons, en tout cas dissimulées.
      Le fait même de cacher cette activité ne la rend-t-elle pas douteuse, voire criminelle, vu son objet ?
      Les taux astronomiques d’aluminium dans l’eau ou les sols (61 fois la limite autorisée aux USA) en est une preuve…
      – Un film de Paul Wittenberger – Sous-titrage par hussardelamort –
      Cordialement

    • Bonsoir yael,
      Non, non je l’avais posté dans la bonne rubrique :
      http://liesidotorg.wordpress.com/2012/12/03/club-de-rome-trainees-blanches-dans-le-ciel-haarp/#comment-84082
      Merci de le remettre, je rajoute la légende :
      Selon plusieurs scientifiques, médecins et politiques, que vous verrez dans le film, ce sont bien des épandages chimiques dont personne ne parle ni n’est au courant, qui se font dans le ciel pour
      d’obscures raisons, en tout cas dissimulées.
      Le fait même de cacher cette activité ne la rend-t-elle pas douteuse, voire criminelle, vu son objet ?
      Les taux astronomiques d’aluminium dans l’eau ou les sols (61 fois la limite autorisée aux USA) en est une preuve…
      – Un film de Paul Wittenberger – Sous-titrage par hussardelamort –
      Cordialement

    • Bonsoir yael,
      Non, non je l’avais posté dans la bonne rubrique :
      http://liesidotorg.wordpress.com/2012/12/03/club-de-rome-trainees-blanches-dans-le-ciel-haarp/#comment-84082
      Merci de le remettre, je rajoute la légende :
      Selon plusieurs scientifiques, médecins et politiques, que vous verrez dans le film, ce sont bien des épandages chimiques dont personne ne parle ni n’est au courant, qui se font dans le ciel pour
      d’obscures raisons, en tout cas dissimulées.
      Le fait même de cacher cette activité ne la rend-t-elle pas douteuse, voire criminelle, vu son objet ?
      Les taux astronomiques d’aluminium dans l’eau ou les sols (61 fois la limite autorisée aux USA) en est une preuve…
      – Un film de Paul Wittenberger – Sous-titrage par hussardelamort –
      Cordialement

    • Bonsoir yael,
      Non, non je l’avais posté dans la bonne rubrique :club-de-rome-trainees-blanches-dans-le-ciel-haarp/#comment-84082
      Merci de le remettre, je rajoute la légende :
      Selon plusieurs scientifiques, médecins et politiques, que vous verrez dans le film, ce sont bien des épandages chimiques dont personne ne parle ni n’est au courant, qui se font dans le ciel pour
      d’obscures raisons, en tout cas dissimulées.
      Le fait même de cacher cette activité ne la rend-t-elle pas douteuse, voire criminelle, vu son objet ?
      Les taux astronomiques d’aluminium dans l’eau ou les sols (61 fois la limite autorisée aux USA) en est une preuve…
      – Un film de Paul Wittenberger – Sous-titrage par hussardelamort –
      Cordialement

    • C’est très beau tout ça mais ça pose au moins 2 problèmes :
      1) la quantité de matières nécessaires pour couvrir le globe
      2) la dispersion de ces particules dans le ciel à cause des vents, etc.

  1. C’est du lourd cet article.
    Idée, qui n’a peut-être pas manquée de germer, pourquoi ne pas aussi répandre des graines OGM un peu partout pour contaminer toute la planète. Ensuite Mon Saint Tôt ira exiger des droits d’auteur sur toutes les semences produites… la preuve. (Oupss, c’est peut-être déjà fait!)

    • mais c’est ce qu’ils font, les ogm contaminent toutes les terres agricoles, et monsanto vient déjà réclamer de l’argent aux agriculteurs qui ont malgré eux des récoltes ogm, les animaux, et le vent se chargent de la prolifération.

  2. Sur la première photo, il ne s’agit pas d’un épandage mais d’un avion qui fait une démonstration à basse altitude, dans un meeting aérien. Ce sont des fumigènes blancs fixés en bouts d’ailes. Les trains atterrissages sont sortis.

      • C’est un avion de ligne… regardez la peinture de l’aileron de queue. Ensuite, vous êtes feignants, vous ne voyez pas le lien vers cette vidéo de 56 secondes. L’avion est en train de se poser.
        Maintenant, le titre de l’article est clair…
        Certains ne voudront jamais reconnaitre les faits, même si on apporte 5000 vidéos, 1 Trillions de photos et un Trilliard de documents probants. (Tu vois Marc que je te lis 😉
        D’un autre côté, nous ne pouvons qu’informer et en aucun cas lutter contre …

      • C’est effectivement un avion aux couleurs d’une compagnie aérienne qui fait une démonstration dans un meeting, il se pose suite à la fin de son évolution. Ne pas faire passer des vessies pour des lanternes.
        Cela ne remet pas en cause les trainées que j’ai personnellement observé, aussi bien le début que l’arrêt du phénomène, même parfois des sortes de “crachotements” qui sortaient dans l’axe des réacteurs.

  3. Dexia, une catastrophe annonciatrice ?
    Par Philippe Herlin – Goldbroker
    Publié le 03 décembre 2012
    On ne cesse d’aller de déconvenues en déconvenues dans le dossier Dexia. On connaissait déjà l’existence d’une “bad bank” d’un montant de près de 100 milliards d’euros, lourde de pertes potentielles, et qui ne pourra être totalement liquidée avant… 2099.
    Mais ce chiffre déjà impressionnant s’avère largement dépassé. Le conseil d’administration de la banque vient de publier un document enjoignant les actionnaires (les Etats français, belge et luxembourgeois) à souscrire l’augmentation de capital de 5,5 milliards d’euros le 21 décembre prochain (L’Express.be). Sans cet apport d’argent frais, est-il expliqué, la banque ferait défaut sur la totalité de sa dette, soit 386,5 milliards d’euros, ainsi que sur son portefeuille de produits dérivés s’élevant à 605 milliards d’euros, soit un trou de presque 1000 milliards d’euros ! “Un tel défaut menacerait la stabilité? de l’ensemble du système financier européen” précise le rapport. On veut bien les croire, ces chiffres dépassent ceux de la Grèce !
    Ce risque est-il au moins pris en compte par les instances de régulation ? Même pas, au contraire, puisque le Conseil de stabilité financière, mandaté par le G20, vient de sortir Dexia de la liste des banques systémiques ! On nage en plein délire. Mais oui bien sûr, les produits dérivés sont comptabilisés en hors bilan, donc non pris en compte par les normes prudentielles, et la banque est garantie par des Etats, donc tout va bien.
    Voilà qui en dit long sur l’état des banques européennes et américaines, dont le plus grand nombre affiche certes des résultats positifs, mais dont on sait qu’elles sont assises sur des barils de poudre. Combien de banques sont en réalité très proches de la situation de Dexia, ou le serait rapidement en cas de nouvelle crise financière ?
    C’est uniquement parce qu’elle est prise à la gorge que Dexia rend public le montant de ses engagements en produits dérivés. Les autres banques possèdent bien évidemment des engagements comparables, mais on le saura la veille de leur faillite. Et il ne faut pas compter sur les instances de régulation pour nous éclairer.
    Les cas Dexia n’est peut être pas isolé, il exprime juste une situation plus grave que la moyenne. Combien de banques espagnoles (qui viennent de recevoir 37 milliards d’euros de l’Europe) ou grecques sont en réalité en aussi mauvaise posture ? Que sait-on vraiment des engagements et du niveau de risque des grandes banques européennes ? Les grandes banques américaines (comme JP Morgan ou Goldman Sachs) possèdent des montants notionnels gigantesques en produits dérivés. Et si Dexia n’était en fait qu’un précurseur ?

  4. Ce témoignagne me laisse perplexe car on y trouve tous les ingrédients prévus pour le crédibiliser.
    Je reste néanmoins parfaitement convaincu de la véracité des Chemtrails.

  5. L’ONU appelle Israël à ouvrir ses installations nucléaires aux inspections
    NATIONS UNIES (Sipa-AP) — L’Assemblée générale de l’ONU a approuvé à une large majorité une résolution appelant Israël à ouvrir rapidement ses installations nucléaires pour qu’elles soient inspectées.
    La résolution, approuvée lundi par 174 voix pour, six contre et six abstentions, appelle l’Etat hébreu à adhérer au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) “sans délai” et à ouvrir ses installations nucléaires aux inspecteurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). Israël, les Etats-Unis, le Canada, les Iles Marshall, la Micronésie et Palau ont voté “non”.
    Les résolutions adoptées par l’Assemblée générale de l’ONU, qui compte 193 membres, ne sont pas légalement contraignantes, mais elles reflètent l’opinion internationale et ont un poids moral et politique.
    Israël a toujours refusé de rejoindre le TNP, tout comme l’Inde, le Pakistan et la Corée du Nord, trois Etats possédant des armes nucléaires.
    pyr/AP
    (Sipa / 04.12.2012 09h07)
    http://www.romandie.com/news/n/L039ONU_appelle_Israel_a_ouvrir_ses_installations_nucleaires_aux_inspections041220120907.asp

  6. Ce n’est pas Bill Gate qui avait suggéré ,il a de cela quelques années ,un système d’écran ou quelque chose dans ce genre pour refroidir la planète ???

    • Oui, mais le hic c’est que toute cette histoire c’était pour faire un écran de fumée, excusé le jeu de mot xD
      La terre se refroidit, ça été prouvé, et les scientifiques peuvent le prouver autant de fois que nécessaire, hélas ils n’ont pas la parole.
      Dans 20 ans, ils admettrons s’être trompé, mais le mal aura été fait, le climat sera entre leur main, et quiconque refusera le nouvel ordre mondial crêvera sous la sécheresse ou sous les trombes d’eau, un tsunami et que sais-je encore.
      Et concernant les dommages collatéraux de ces produit chimiques, là encore c’est tout bénef pour les hommes de l’ombre, maladie, dégénérecense des neurones (abrutissements et perte de mémoire), augmentation de la stérilité ect…
      http://img87.xooimage.com/files/a/f/6/alu-3a183ff.jpg

    • La conférence de Bill Gates sur l’épandage aérien est disponible sur TED talks, sinon concernant les démonstrations scientifique, elles ont déjà été avancées par Paul Crutzen (Prix nobel de physique), et reprises par D.Keith et K.Caldera (spécialistes de géoingénierie). Il existe aussi un rapport de l’académie anglaise qui préconise le bouclier d’aluminium (épandage) pour réduire le rayonnement solaire

  7. Ce témoignage me fais penser à un bon thriller,on sent tout de suite qu’un meurtre peut être commis,la vérité est ailleurs…

      • Il veut signaler qu’il s’en passe de belles dans notre ciel français et que trainée longue ou courte persistante ou non = CHEMTRAILS … c’est un simple question de besoins !

  8. Israël pourrait être accusé de crimes de guerre contre les Palestiniens
    RAMALLAH, Cisjordanie (Sipa-AP) — L’Autorité palestinienne pourrait poursuivre Israël pour crimes de guerre si l’Etat hébreu ne cesse pas ses constructions dans ses colonies, a prévenu un responsable palestinien.
    Israël a annoncé son intention de construire 3.000 logements en Cisjordanie et à Jérusalem-Est au lendemain de l’accession de la Palestine au statut d’Etat observateur non-membre des Nations unies, jeudi 29 novembre.
    Nabil Shaath, un proche collaborateur du président palestinien Mahmoud Abbas, a déclaré lundi soir que “beaucoup de pays” demandent à l’Autorité palestinienne de ne pas utiliser son nouveau statut pour poursuivre Israël devant la Cour pénale internationale (CPI). Mais M. Shaath a considéré qu’en “continuant à poursuivre sa colonisation (des territoires occupés)”, Israël “nous pousse et nous force à aller devant la Cour pénale internationale”.
    Alors que cinq pays européens -France, Grande-Bretagne, Suède, Espagne et Danemark- ont convoqué les ambassadeurs israéliens lundi pour protester contre la décision d’Israël, l’Etat hébreu campe sur ses positions, mais même son plus fidèle allié, Washington, qui a voté “non” à la résolution palestinienne à l’ONU, a dénoncé la poursuite de la colonisation des territoires que les Palestiniens revendiquent pour l’établissement de leur futur Etat souverain.
    Mardi, l’Australie a convoqué à son tour l’ambassadeur d’Israël en signe de protestation.
    Le vice-ministre israélien des Affaires étrangères, Danny Ayalon, a minimisé ces mesures, affirmant que l’Etat hébreu n’était pas content des convocations de ses ambassadeurs, mais que ce n’était “pas la fin du monde”.
    cc/AP/pyr
    (Sipa / 04.12.2012 13h59)
    http://www.romandie.com/news/n/Israel_pourrait_etre_accuse_de_crimes_de_guerre_contre_les_Palestiniens_RP_041220121517-25-289374.asp

    • On ne peut nier que des épandages de toutes sortes existent.
      Il ne faut simplement pas en voir dans toutes les traînées d’avions.
      Leur stupéfiante densité n’est due qu’à la stupéfiante prolifération d’agences touristiques et la stupéfiante propension des terriens riches à aller voir ailleurs pour un séjour low cost.
      En ce qui concerne les épandages en tant qu’écrans réflecteurs pour HAARP:
      http://www.jp-petit.org/nouv_f/Crop%20Circles/Haarp.htm
      Il est certain que des “agences” tripotent le ciel en vue d’influencer le climat et sans doute les cerveaux.
      Mais pas partout tout le temps , ou alors il faudra admettre que les passagers sont complices…
      Dans le témoignage ci-dessus il n’est pas précisé si un membre d’équipage appuyait sur le bouton waste.
      Il est suggéré que ce soit automatique, mais alors le largage se ferait en un lieu aléatoire vu les retards fréquents des vols commerciaux.
      A moins que les vilains épandeurs ne s’en foutent et arrosent “larga manu” sans considération du gâchis.Dans ce cas ils en prennent plein la tronche et/ou ont intérêt à vivre sur la lune.

      • @tartar
        pourquoi les passagers seraient-ils au courant de ce qui se passe ? ils l’ ignorent totalement d’ après moi … croyez vous qu’ils savent également que des compagnies comme par ex. AIR FRANCE transportent régulèrement dans leurs soutes des primates ( ou autres animaux ) pour la vivisection ( et même quelquefois des primates capturés illégalement) et pourtant c’est ce qui se passe ( les asso. luttant contre, manifestent aussi régulièrement contre ce trafic , l’ intitulé de leurs campagnes est AIR FRANCE , AIR SOUFFRANCE )
        non je le répète , les passagers ne peuvent être complices pour les chemtrails , ils ne sont pas ‘ au parfum ‘ !…

  9. HS :
    meilleur bénéfice trimestriel pour les banques US depuis 2006.
    1. cela confirme que l’argent injectée ne va pas à l’économie réelle
    2. cela confirme aussi que la bombe principale de la finance est hors bilan
    3. combien de temps les gens vont accepter cela ?

    • Mais l’argent n’est jamais allé dans l’économie réelle. On le saurai sinon puisque on aurait une inflation monstre. Cette masse est détruite en puisant la richesse produite par les peuples c’est le nouveau truc. Vous créez de la monnaie et la remplacez par de la vraie richesse pour l’annuler et éviter un déraillement de type Weimar.

    • En remontant l’histoire on n’a jamais vu pareille passivité de la part d’un peuple. On ne pourra pas dire “on ne savait pas !” Espérons que nous ne serons plus là quand nos enfants demanderons des comptes. Dimanche, un prêtre dans un sermon à la Télé, a dit “Il n’y a pas d’avenir sans combat! réveillez -vous et levez -vous :” Pour qu’un prêtre dise celà il faut que la situation soit vraiment grave, car en général, ils disent plutôt, ne cherchez pas à comprendre !!

  10. Ayant bossé dans le contrôle aérien je peux vous rassurer : il y a la COM et la CAG soit la Circulation Opérationnelle Militaire et la Circulation Aérienne Générale; la COM a ses règles la CAG les siennes…en particulier les niveaux de vol; les niveaux de vol de la COM sont ceux de la CAG + 500 pieds donc ils n’interfèrent pas et ne mettent pas en jeu la sécurité aérienne; sans compter qu’avec les traînées qu’ils laissent derrière ils ne passent pas inaperçus des équipages des vols commerciaux qui doivent en tout temps toutes conditions exercer une vigilance visuelle.
    Ceci dit il est évident (pour moi en tout cas) que cela reste des actes criminels…

    • Et comme un militaire ça doit fermer sa gueule, certains comprendront pourquoi ces hommes la ferme.
      Et au delà de ça, tout le monde est choqué par les guerres, la crise financière, les banques, les réseaux pédophiles, mais trouve étrangent que des pilotes d’avions militaires ou non se taisent sur ces épandages =___=
      Bas un homme corrompu reste un homme corrompu, qu’il porte un uniforme d’air france ou non, qu’il ait des enfants ou non, qu’ils caresse son chat le soir avant de dormir ou non, si le monde est ce qu’il est aujourd’hui c’est bien à cause de ces humains qui se laissent corrompre, y’a rien d’extraordinaire et de difficile à admettre.
      De toute manière la majorité des pilotes de ligne sont d’anciens militaires, alors ça facilite les choses.

      • il n’y a pas besoin d’être militaire pour fermer sa gueule, les autres le font aussi. Si on a de la gueule et bien on descend dans la rue et on exprime tout haut ce que l’on pense…..c’est simple à faire. C’est sur, il y a un peu plus de risques…….! Regardons nos camarades lorsqu’il se passe quelque chose, ils détournent leurs regards et passent……..ils ne sont pas obligés…eux………..Militaires ou pas, tout le monde est pareil..;;

      • C’est bien ce que Jésus a dit que le problème majeur de l’humanité était sa corruptibilité à tous niveaux. On a le spectacle en grandeur nature actuellement et avec leurs extravagances ils ont enlevé toute notion de mal, puisque même dans la prière du Notre Père on dit “ne nous soumet pas à la tentation” . Comme si Dieu pouvait soumettre sa créature à la tentation. Dieu essaie de tirer l’Homme vers le Haut pas vers le bas. Comme quoi on peut faire dire ce que l’on veut à l’Homme sans qu’il réfléchisse par lui-même aux inepties qu’on peut lui faire dire. Et c’est pour le reste malheureusement pareil !

  11. Les chemtrails peuvent être aussi utilisés pour favoriser la portance d’ondes électromagnétiques de basse fréquence émises à partir d’un dispositif HAARP afin d’influencer à distance le cerveau de populations entières, notamment dans les grandes villes.
    Compte tenu du nombre et de la pertinence de vos recherches sur les méthodes obscures liées au plan de la véritable gouvernance mondiale, un lien vers LIESI a été ajouté sur le site ” crisemajeure.fr “

    • idem les équipages techniques(entendez les pilotes) doivent assurer une vigilance visuelle tout au long de leur vol quelques soient les conditions mto jour comme nuit…

    • Le maçon oeuvrant à la construction d’une cathédrale , sait pertinement qu’il ne la verra jamais aboutie, cela n’empêche pas le fait qu’il se dévoue entièrement à sa tâche !

    • Tu penses vraiment que ces gens riches et puissants n’ont pas les remèdes aux poisons qu’ils nous offrent ?
      C’est comme le cancer, c’est soignable depuis longtemps mais pour nous c’est chimio, souffrance et mort.
      Alors je pense que c’est la même chose pour les épandages, et puis des chélateurs de métaux lourds, on peut en acheter encore librement, chlorella, coriandre, ail ect…

      • pas besoin d’être riche pour se soigner et éviter les poisons , il suffit de s’y intéresser , ça n’a rien à voir avec l’argent, c’est juste une question d’intérêt personnel, il y a des riches qui s’en foutent et qui avalent n’importe quoi, comme il y a des gens du peuple qui font très attention,mais c’est sur ça necessite des recherches et un changement de vie , les gens ne sont pas prêt à laisser tomber leur nourriture poison au bon goût grâce au glutamate et autres additifs, contre produit renforçant l’organisme pas toujours agréable à avaler, j’en connais pas beaucoup qui avalent régulèrement de la chlorella (en poudre ds l’eau faut dire que c’est pas vraiment bon) ni autres produits comme le noni pour remonter le système immunitaire etc…., essayer sur autrui ils vont le recracher , donnez leur un mac do ou du nutella ils vont l’avaler de suite. en fait tout le monde à le choix, mais peu de monde fera ce choix , donc les multinationales auront encore de beaux jours devant eux quitte à rendre malade un maximum de personne, je connais des gens très très malades , mais pour rien au monde ils ne changeraient leur façon de consommer, plutot ils font spécialistes après spécialistes et meurent à petit feu, c’est bien une question de choix, et le suicide par bêtise n’est pas encore interdit, ça vaut pas la peine de se fatiguer pour ces gens car c’est impossible de leur faire entendre raison vous n’y arriverez jamais au contraire on vous évitera car ils se sentiront coupable et ça ils ne l’accepteront jamais, et pour les autres ça ne sert à rien de les prévenir ils sont déjà au courant.

      • j’ai découvert aussi que ‘ rumex crispus ‘ , de la famille de l’ oseille ( c’est une plante sauvage qui prolifère à volonté ) est une aide non négligeable , semble t-il , pour l’ expulsion du corps , de certains métaux lourds ( comme l’ arsenic et le plomb ) … voir wiki :http://fr.wikipedia.org/wiki/Rumex_crispus
        n’ oublions pas que les plantes sauvages nous sont un allié précieux , il faut savoir les reconnaitre ! elles peuvent constituer l’ element de notre survie ! comme l’ enseigne notamment John Wiseman dans son ouvrage : ‘ le luivre de la survie ‘ , “FAIRE FACE , toujours et partout “est à mon avis , , la BIBLE de la survie …
        John WISEMAN est un soldat de métier qui a servi au sein du Special Air Service ( SAS) pendant 26 ans dans cette unité d’ élite de l’ armée britannique , entrainée en vue d’ accomplir des actions difficiles dans toutes les parties du monde, souvent isolées et loin des forces conventionnelles .des militaires américains ‘ qui s’ intitule : ” le livre de la survie ‘ faire face toujours et partout de john Wiseman ,
        ex : pour les plantes qui peuvent faire la différence entre la famine et la survie , en zone tempérée , il cite : le pissenlit , l’ ortie , les patiences ( je crois que c’est le nom commun du rumex mais à vérifier ) , le plantain
        je vous conseille l’ acquisition de ce livre , vous allez être ‘ espantés , comme on dit ici .. ! le PROB . c’est que j’ignore s’ il est dispo encore , le mien date de il y’a 20 ans , il coutait déjà à l’ époque 158 francs .. mais on y trouve tout : reconnaitre les champignons , se protéger , piègeage et braconnage , reconnaitre les poisons etc ..
        C’est les éditions Hachette qui le publiait ..

      • Aventure et survie “le guide pratique de l’extême”
        John Wiseman Hachette ISBN 978-2-01-235870-6 prix 18 euros
        Bon bouquin effectivement

  12. La gestion d’actifs de Dexia bientôt sous pavillon de Hong Kong
    Dexia est entré en négociations exclusives en vue de la cession de sa filiale de gestion d’actifs (Dexia Asset Management). Dernière entité opérationnelle de la banque franco-belge.
    Dans le feuilleton du démantellement de Dexia, si toutes les cessions prévues dans le cadre du plan de restructuration, mis en place en octobre 2011, n’ont pas encore été finalisées, la filiale de gestion d’actifs, Dexia Asset Management (Dexia AM), était jusqu’à maintenant la seule entité opérationelle du groupe à ne pas avoir trouvé preneur.
    Cela semble désormais chose faite puisque Dexia vient d’annoncer être entré en négociations exclusives avec la société d’investissement de Hong Kong, GCS capital.
    Fin 2011, Dexia AM affichait 78 milliards d’euros d’actifs sous gestion. En cas de finalisation de ces négociations, GCS capital prévoit de conserver l’empreinte régionale actuelle de Dexia AM, avec quatre grandes implantations à Bruxelles, Paris, Luxembourg et Sydney selon le communiqué publié ce mardi..
    CGS capital possède actuellement des bureaux à Londres et Pékin.
    Avant Dexia AM, Dexia avait ainsi déjà engagé la cession de Dexia banque belgique (DBB devenue depuis Belfius), de la filiale turque DenizBank, de Dexia municipal agency (filiale française de refinancement des prêts aux collectivités), de la filiale Banque internationale à Luxembourg (BIL) et de sa participation dans RBC Dexia investor services (gestion de titres).
    SOURCE : AFP, REUTERS

  13. Le scénario boursier d’Oddo pour 2013 oublie que les marchés sont une équation à plusieurs inconnues
    04 déc 2012 | Philippe Béchade
    ▪ C’est la saison qui veut cela, les gérants commencent à faire le ménage dans leurs portefeuilles avant d’habiller leurs bilans. Les stratèges des grandes maisons de courtage convient clients et journalistes financiers afin de leur proposer quelques scénarios pour 2013.
    La maison Oddo nous propose en quelque sorte “le changement dans la continuité”, notamment une poursuite de la contraction de l’écart des taux souverains entre le nord et le sud. Plus à perdre qu’à gagner sur les Bunds et le T-Bonds, une belle marge de progression pour les emprunts italiens, et peut-être une très bonne surprise sur les bons du Trésor espagnol si la BCE vient mettre son grain de sel comme elle l’a promis.
    En supposant que le péril grec ait été écarté il y a une dizaine de jours pour — soyons optimistes — les douze prochains mois, alors la prime associée au risque systémique devrait continuer de s’évaporer et les acheteurs devraient se sentir de plus en plus confortables avec la Zone euro.
    ▪ De la récession vers la croissance ?
    Tout ce qui précède décrit bien le scénario boursier et obligataire des cinq derniers mois. Les investisseurs voteraient les deux mains levées pour que les marchés continuent comme cela cinq mois de plus… Mettons jusqu’à ce que la transition du pouvoir soit effective en Chine et que le Japon ait achevé sa première phase de destruction du yen, si possible avant le début de la nouvelle année fiscale qui débute le 1er avril 2013.
    Les indices de volatilité — au plus bas depuis octobre 2007 — témoignent d’une adhésion massive des opérateurs au scénario d’une transition en douceur de la récession vers une croissance molle. Les liquidités déversées par la Fed, la banque centrale du Japon — et de façon plus discrète par la BCE — finiront-elles par irriguer l’ensemble des économies occidentales, y compris l’Europe ?
    Tout ce qui s’est “bien passé” ces derniers mois, nous le devons d’abord à la magie du verbe de Mario Draghi, puis au QE3 de la Fed — bientôt complété par de nouvelles mesures de soutien monétaire qui seront détaillées par Ben Bernanke le 12 décembre prochain.
    Autrement dit, tout repose sur des politiques non conventionnelles (dont personne ne connaît les conséquences à long terme)… des coups de com’… des injections de liquidités furtives (s’agissant de la BCE)… des prêts qui ne sont que des abandons de créance déguisés — et autres défauts maquillés en rééchelonnement ou rachats de dettes.
    Tout cela aura un coût (astronomique au final) mais pour l’instant, personne n’est tenu de sortir son chéquier. Les marchés espèrent que l’échéance sera repoussée à fin 2013 (au moins jusqu’aux élections allemandes), voire début 2014… lorsque Ben Bernanke devra rendre ses badges et lâcher la manette qui actionne la planche à billets.
    ▪ Marchés : une équation à plusieurs inconnues
    Si ce calendrier politique est respecté, les stratèges d’Oddo et ceux de nombreuses autres banques qui jouent ce scénario depuis le milieu de l’été auront gagné leur pari — au moins sur les onze prochains mois (et les neuf premiers pourraient suffire à dupliquer la performance de 2012 sur les actions).
    Mais plusieurs inconnues sont susceptibles d’obscurcir l’horizon, à commencer par le taux d’imposition qui sera appliqué en 2013 aux dividendes et plus-values boursières aux Etats-Unis.
    Il ne s’agit pas là de ce que l’Américain moyen visualise mentalement lorsqu’il est question de la falaise fiscale, tout simplement parce que les actions ne représentent qu’une part marginale de son épargne et que les gains qu’il a pu réaliser depuis l’an 2000 ne doivent pas représenter des sommes à cinq zéros.
    En revanche, pour ceux dont les dividendes et les exercices d’options représentent 90% des revenus, cela pourrait faire une sacrée différence… dont 98% des Américains se moquent éperdument.
    L’autre inconnue, c’est l’état réel de l’économie chinoise alors que Shanghai continue d’enfoncer des planchers historiques. Les vendeurs sont des initiés — là aussi, nous voici confrontés à la problématique des 2% de la population qui contrôlent 80% à 90% des actions — et ils ne sanctionnent pas la situation présente ou passée, mais bien les perspectives 2013/2014 telles qu’ils les envisagent ou les cernent avec suffisamment de précision.
    Parce que ce sont également eux qui détiennent à la fois les actions mais aussi les leviers politiques et économiques.
    ▪ Paris imperturbable face à Shanghai…
    Le nouveau recul de Shanghai n’a pas perturbé les places européennes lundi matin. Elles n’ont pas tardé à gagner 1% puis 1,2% à l’heure du déjeuner, mais la fin de parcours a été plus laborieuse.
    Paris en termine certes sur une neuvième séance sur une série de onze, mais la clôture intervient exactement au même niveau qu’à l’entame de la séance (0,26% à 3 567 points).
    C’est même peut-être un peu décevant puisque le CAC 40 est allé chercher les 3 600 points et s’est offert le luxe d’inscrire un nouveau zénith annuel vers 3 603 à 13h51 — dans des volumes toujours aussi anémiques, à peine supérieurs à 1,9 milliard d’euros.
    La manière ne fut pas non plus très convaincante. Sans que l’on comprenne bien pourquoi, l’indice CAC 40 s’est arraché de 12 points (+0,35%) en deux minutes au moment le plus creux de la séance, sans motif concret, sans aucune actualité positive (à Paris ou en Europe) ni rumeur concernant par exemple des avancées dans les négociations autour de la falaise fiscale.
    ▪ … mais pas face à Wall Street
    Le CAC 40 a reperdu l’essentiel de ses gains de la mi-journée suite à la publication à 16h de l’indice ISM manufacturier américain pour novembre qui rechute vers 49,5 contre un léger repli anticipé à 51,4.
    Ce fut un peu la douche froide car l’indice PMI manufacturier américain publié une heure plus tôt était ressorti à 52,8 (contre 51 au mois d’octobre) en estimation finale d’après Markit.
    Même scénario à Wall Street. Les indices américains avaient entamé la séance en hausse de 0,4% à 0,5% avant d’effacer leur avance et de passer marginalement en territoire négatif vers 17h30.
    Ils demeuraient très hésitants à mi-séance avec -0,2% pour le Dow Jones, -0,15% pour le S&P 500 et 0,05% sur le Nasdaq grâce au titre Dell.
    Les places européennes affichaient 0,3% de progression à 17h35. Les investisseurs ont occulté de façon assez étourdissant l’indice PMI manufacturier dans la Zone euro (46,2 en novembre… il s’agissait du seizième mois consécutif de contraction), sans oublier l’effondrement des ventes d’automobiles en France en novembre.
    L’actualité du jour s’inscrivait une fois encore en filigrane sur le programme du jour où les sherpas du marché avaient inscrit que le CAC 40 devait retracer les 3 600 points et l’Euro-Stoxx 50 les 2 600. Les baromètres du stress étaient priés d’afficher des planchers historiques, des fois que quelques naïfs (peut-être en reste t-il une poignée) prennent ce scénario idyllique pour argent comptant.
    Les marchés ont donc été conduits à bon port… enfin, pour ceux qui avaient bien compris que les objectifs précités seraient atteints quels que soient l’actualité conjoncturelle, les dégradations infligées par les agences, la récession et le chômage.
    Alors nous posons perfidement la question. Ne serait-il pas temps de profiter de la marée haute pour faire descendre les passagers tant que le pont du bateau est à la hauteur du quai ?
    Wall Street a glissé, tout doucement mais régulièrement, tout au long de la séance, sans à-coup, sans bruit… tiens, justement, comme une marée qui se retire.
    Ce fut donc une consolidation tout en “doigté”, le cahier des charges indiquait qu’il fallait éviter de déclencher des stops vente : mission accomplie !
    Le Dow Jones Industrial a lâché 0,47% et enfoncé les 13 000 points (à 12 965). Le S&P (-0,46%) s’est maintenu facilement au-dessus des 1 400 points, et le Nasdaq (-0,27%) a préservé in extremis les 3 000 points (à 3 002 points).
    S’il fallait maintenir les indices américains au-dessus de ces niveaux, une petite injection supplémentaire de “super-dividendes” ferait l’affaire.
    De toute façon, il reste un peu moins de trois semaines pour distribuer la trésorerie des entreprises avant la fin du monde : qu’en feraient-elles après le 21 décembre ? Les gérants seront presque tous en congé.

  14. Les capitaux fuient de plus en plus hors de l’Espagne, hors de l’Italie, hors de la Grèce, de l’Irlande, du Portugal.
    Ces cinq pays vont se déclarer en défaut de paiement, les uns après les autres : ce sera l’explosion de ces cinq bombes atomiques.
    Pour mettre à l’abri leurs capitaux, les investisseurs internationaux ont choisi cinq abris antiatomiques. Aujourd’hui, les investisseurs internationaux placent leurs capitaux dans cinq Etats considérés comme résistants et solides : l’Allemagne, les Pays-Bas, la France, la Finlande et le Luxembourg.
    http://a407.idata.over-blog.com/1/68/76/76/Dettes/20121021-Target-2-balances.jpg
    Nous, Français, sommes surpris de cet afflux de capitaux vers la France. Pourtant, c’est un fait : les investisseurs internationaux considèrent que la France sera un abri antiatomique solide, qui résistera à l’explosion de la zone euro. Ils se précipitent pour acheter les obligations de l’Etat français.
    Lundi 3 décembre 2012, la France a lancé trois emprunts. La France a payé des taux historiquement bas.
    Emprunt à 3 mois : le taux a été négatif : – 0,022 %. Ce taux est en baisse par rapport à la dernière émission à 3 mois : c’était – 0,020 % le 26 novembre.
    Emprunt à 6 mois : le taux a été négatif : – 0,008 %.
    Emprunt à 12 mois : le taux a été de 0,016 %. Ce taux est en baisse par rapport à la dernière émission à 12 mois : c’était 0,019 % le 26 novembre.
    La dégradation de la France par les agences de notation n’a pas modifié la tendance : les investisseurs internationaux ont continué à se ruer vers les obligations de l’Etat français.
    Mardi 4 décembre 2012 : taux des obligations à 10 ans : 2,033 %.
    Je dis bien : 2,033 %. Record historique battu. Les taux n’avaient jamais été aussi bas.

  15. L’OTAN va doter la Turquie de missiles sol-air Patriot
    BRUXELLES L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) a décidé mardi de déployer des missiles sol-air Patriot dans le sud de la Turquie afin de renforcer la sécurité de ce pays face aux attaques de la Syrie voisine, a annoncé un responsable qui a requis l’anonymat.
    “Nous soutenons la Turquie dans un esprit de grande solidarité”, a déclaré le secrétaire général de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen. “A celui qui voudrait attaquer la Turquie, nous lui disons: “n’envisagez même pas cette idée!”.
    Le déploiement de systèmes de défense Patriot, qui comporte des missiles, des radars et autres engins, n’a pas pour but de promouvoir une quelconque zone d’exclusion aérienne en Syrie ou une quelconque opération contre cet Etat, a tenu à préciser M. Fogh Rasmussen.
    Un déploiement préventif
    Les missiles sol-air Patriot seront uniquement programmés pour intercepter des missiles syriennes susceptibles de traverser la frontière aérienne turque. Ils ne seront pas autorisés à pénétrer en territoire syrien, même de manière préventive, ont précisé des responsables de l’OTAN. Ces armes de défense aideront à calmer les tensions transfrontalières qui ont entraîné le déplacement de dizaines de milliers de Syriens et un trafic d’armes destiné à équiper les insurgés syriens, a assuré Anders Fogh Rasmussen.
    L’Allemagne et les Pays-Bas sont censés fournir à la Turquie plusieurs batteries anti-missiles PAC-3, capables d’intercepter des missiles. Les Etats-Unis enverront eux des engins provenants de leurs stocks en Europe.
    L’OTAN a déjà installé des batteries de défense aérienne en Turquie à deux reprises par le passé, pendant l’invasion du Koweït en 1991 et l’invasion de l’Irak en 2003. Elles n’ont pas servi et ont été retirées après quelques mois.
    Lundi, le président américain Barack Obama a mis en garde le président syrien Bachar el-Assad contre l’usage d’armes chimiques, jugeant qu’une telle action serait “totalement inacceptable” et aurait des “conséquences”.
    Sipa

  16. Moody’s abaisse la note d’Alcatel Lucent
    L’agence de notation financière pointe un problème de trésorerie.
    Moody’s a abaissé mardi la note du groupe Alcatel Lucent de B2 à B3 avec une perspective négative, se disant déçue par les résultats de l’entreprise pour les neuf premiers mois.
    L’agence abaisse également la dette principale (senior debt) à Caa1, qui reste dans la catégorie spéculative. Moody’s justifie également sa décision par le fait que l’équipementier en télécommunications n’a « pas été capable de limiter sa consommation de trésorerie en dessous du niveau de 2011 ».
    SOURCE AFP

    • La première vidéo ( http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=4585 ), rien de convaincant en faveur de la dénonciation des Chemtrails. Rien ne prouve que ce ne soit pas des condensations.
      La deuxième vidéo : Il est regrettable qu’on ne voit qu’une partie des trainées. Persistent-elles ou pas ? On ne sait pas! Cela serait pourtant très indicatif.
      L’air est chargé en humidité (Nuages), On n’a pas la température de l’air. C’est pourtant une donnée très importante. Il est donc possible que ce soit deux turbulences provoquées soit par des ailerons (freinage) sou par des stabilisateurs dans un air très humide et froid, soit par une petite vidange de carburant.
      On ne peut donc pas retenir cette vidéo comme preuve d’épandage du type “Chemtrail” par cet avion.

  17. lundi 3 décembre 2012Un film de 1943 qui expose ceux que l’on appelle les “Illuminati”
    En 1943, le film « Forces occultes » sort sur les écrans. Le scénario de ce moyen-métrage de cinquante minutes a été réalisé par deux ex-frères : Jean Marquès-Rivière et Jean Mamy (sous le pseudonyme de Paul Riche)
    Ce film montre certaines facettes d’ordinaire obscures de la franc-maçonnerie dû à son statut de société secrète.
    Le film raconte la vie d’un jeune député qui se joint au Grand Orient, influent ordre franc-maçon, afin de relancer sa carrière. Il se confronte alors avec la corruption et les scandales politiques du moment et constate ensuite que les francs-maçons conspirent avec les Juifs et les Anglo-americains pour encourager la France dans une guerre contre l’Allemagne.
    Source: Wikipédia
    http://www.youtube.com/watch?v=2X4IwkJdrCE
    Voici la version complète “Occult Forces”:

  18. Cette photo : http://liesidotorg.files.wordpress.com/2012/12/chemtrail-la-preuve.png?w=1250&h=714
    montre bien que des échappements ne sont pas issus des tuyères, et qu’il n’y a pas condensation sous forme de gouttelettes ou sous forme de glace en arrière des réacteurs. Cette photo est révélatrice d’un épandage ou de refroidissement par turbulence d’un air froid provoqué soit par des ailerons freinants, soit pas des stabilisateurs d’ailes. (Ce qui n’indique pas, bien entendu, quel est le but ni la composition, sans vouloir nier l’existence des chemtrails)
    et ici: http://liesidotorg.wordpress.com/2012/12/03/club-de-rome-trainees-blanches-dans-le-ciel-haarp/
    il est reporté
    Je précise qu’il n’y a pas toujours condensation (parfois pas du tout ou pas sur tout le trajet). La formation des condensations nécessite des conditions qui ne sont pas toujours présentes en tout lieux. Les facteurs sont la température, la saturation en eau de l’air, la concentration en eau de l’échappement et la dispersion des gaz d’échappement. En comparaison, voyez les gaz à la sortie du tuyau d’échappement d’une voiture suivant les conditions atmosphériques – de même pour les cheminées de refroidissement.
    Voyez cette page pour mieux comprendre: http://www.linternaute.com/science/environnement/pourquoi/06/froid-altitude/froid-altitude.shtml
    Et voyez vous même, des avions se déplacent dans des zones ultra froides de l’atmosphère. N’avez-vous jamais voyagé par air avec annonce de la température extérieure souvent pas une hôtesse ? Moins dix à moins quarante est fréquent.
    Le kérosène en brûlant donne du gaz carbonique et de l’eau (”formule chimique allant de C 10 H 22 à C 14 H 30”) . Les gaz sont très chauds à la sortie des tuyères, c’est pourquoi ils sont transparents sur quelques mètres juste en sortie (État vapeurs). La détente dans l’atmosphère les refroidit, l’eau est en trop grande quantité pour rester sous forme de vapeur si les conditions sont favorables pour condenser l’eau , soit sous forme de gouttelettes, soit sous formes de cristaux.
    Nombreux sont les personnes qui sont ignorants de tout ce qui est précisé ci-dessus, voire même ont peu d’expériences et souvent manquent aussi d’auto-critique.
    Il est donc pas étonnant que des ignorants diffusent des vidéos de trainées d’avions qui ne révèlent aucune anomalie.
    Alors, s’il vous plait, éviter les confusions entre les condensations et les “vrais chemtrails”, ce qui risque de nuire à la dénonciations de ces pratiques déplorables.

  19. IL Y A DES EPANDAGES JOURNALIERS SUR DISNEYLAND PARIS J AI PU RECUPERER UN ECHANTILLON CE JOUR LA IL Y EN AVAIT PARTOUT ,DES FILLAMENTS COMME DE LA TOILE D ARRAIGNEE TRES RESISTANTE.JE L AI ETUDIE AU MICROSCOPE POUR L IDENTIFICATION AVEC D AUTRES ECHANTILLONS ET L AI ENVOYE SUR UN SITE INTERNET QUI EST UN LABO INDEPENDANT ET QUI RECUPERE DES ECHANTILLONS DU MONDE ENTIER ET A PU FAIRE LE LIEN AVEC LA MALADIE DE MORGOELLON.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici