RSS

Quid des prochaines élections israéliennes de cette semaine ?

mars 16
Quid des prochaines élections israéliennes de cette semaine ?

Sentant le pouvoir lui échapper au profit de son adversaire, le travailliste Isaac Herzog, le Khazar Benjamin Netanyahu a choisi la stratégie de la « panique ».

« Notre sécurité est en grand danger parce que le risque que nous perdions ces élections est réel », a déclaré B. Netanyahu dans un entretien au Jerusalem Post.

C’est en effet la panique dans le camp du Likoud avec la publication des derniers sondages montrant un avantage grandissant à l’Union sioniste, alliance du Parti travailliste d’Isaac Herzog et du parti centriste HaTnuah de Tzipi Livni.

« Si l’écart continue de grandir entre le Likoud et le Parti travailliste, dans une semaine Herzog et Livni seront Premiers ministres à tour de rôle, avec le soutien des partis arabes », assure B. Netanyahu.

 

election2015 israelMOI OU LE CHAOS ?

La stratégie panique du Khazar Benjamin Netanyahu est la suivante : ses adversaires n’ont aucune de ses qualités nécessaires pour diriger. Lui seul peut assurer la sécurité nationale.
Vrai ou faux : en cas de défaite, il prédit le retrait des lignes de 1967 ; la division de Jérusalem ; l’accord international sur le nucléaire iranien.

QU’EN PENSER ?

Pour LIESI, un départ de BIBI le Khazar ne serait pas surprenant pour le programme que souhaitent voir appliquer les mondialistes du sommet de la pyramide au Moyen-Orient. Encore une fois, la question IRANIENNE est déterminante pour le développement du PLAN PIKE – DES PIONS SUR L’ECHIQUIER.
Ce pouvoir a déjà signé des accords, dans les années 1990, avec le Vatican moderniste pour un partage de Jérusalem – c’est un fait. En outre, il est intéressant de constater le tout récent soutien apporté par l’ancien président Shimon Peres, membre historique du Parti travailliste, au candidat Isaac Herzog.

Dans son tout dernier numéro, LIESI évoque la personnalité de Shimon Peres dans l’assassinat de nombreux enfants juifs, à l’époque où les sionistes engageaient leur programme nucléaire à marche forcée. Le N°322 de LIESI explique ce que sont devenus les pauvres enfants yéménites séfarades, enlevés à leur famille pour servir de cobayes au Grand Israël sioniste.

grand israelSource

Bibi le Khazar veut rétablir le GRAND ISRAËL

Les sionistes veulent constituer le GRAND ISRAËL. Ils partagent cette conviction avec les néo-conservateurs américains dont on a beaucoup entendu parler sous l’ère Bush des années 2000. En réalité, il s’agit d’une vue d’esprit : c’est ignorer ce qu’enseigne la sainte Ecriture. Voici le commentaire de l’abbé Joseph Lémann (1836-1915), juif converti au catholicisme :

« [C’est une] chimère, encore une fois, d’attendre la restauration matérielle d’un Etat juif à Jérusalem. Il ne faut pas transporter à une nouvelle Jérusalem terrestre les promesses qui appartiennent à l’Eglise de Jésus-Christ. Cette Jérusalem à laquelle les Juifs seront ramenés un jour de l’Orient et de l’Occident, et vers laquelle tous les peuples accourront avec eux, n’est point une Jérusalem matérielle, qui jamais ne pourrait être assez vaste pour contenir une si grande multitude dans son sein ; c’est l’Eglise même de Jésus-Christ, qui, comme l’annonce Zacharie dans une autre prophétie, est comparée à une ‘‘ville sans murs’’ (Zacharie II, 4-5), parce qu’elle est ouverte à tous, et qu’il n’y a point de multitude, si grande qu’elle puisse être, que l’Eglise ne puisse contenir dans son Sein. »

[Un article est proposé dans les BREVES DE LIESI de février 2015 qui seront publiées sous huitaine.]

En lisant l’abbé Joseph Lémann, on comprend pourquoi le Prince de ce monde a employé toutes les sociétés secrètes à son service pour infiltrer ses agents dévoués dans le sein de l’Eglise catholique, afin d’engager les rencontres interreligieuses, amorce nécessaire à l’édification d’une RELIGION MONDIALE.Les dernières rencontres entre l’agent sioniste S. Peres et François (en décembre 2014), juste avant les événements du 7 janvier 2015 parisiens, ne sont probablement pas un « hasard ». François Hollande a eu raison d’évoquer alors « PARIS CAPITALE DU MONDE » le 11 janvier devant ses ministres. L’avenir éclairera sans doute ces propos obscurs aujourd’hui… mais qui sont le fruit d’un plan connu depuis 1926. Nous y reviendrons dans une étude, car le sujet mérite de larges détails.

Cela dit, le plan de Satan et de ses séides échouera une nouvelle fois, et cette certitude explique leur haine du Troisième secret de Fatima, où la Très Sainte Mère de Dieu  a annoncé à la fois la forfaiture des hommes d’église apostats et le triomphe du plan divin sur la nouvelle Babel. Mais à quel prix…

 

Posted by on 16 mars 2015 in Non classé

Leave a comment

Comments are closed.