RSS

Méditations R.P. Hamon – Partie II : « Il grandissait en sagesse, en âge et en grâce »

mars 21

Pourquoi le Fils de Dieu, Notre Seigneur Jésus-Christ, qui était la sagesse consommée et l’infinie sainteté, a-t-il voulu laisser paraître au-dehors peu à peu et par degré, sa sagesse et sa sainteté, ne produisant les marques de l’une et de l’autre que selon le progrès de son âge ?

Hamon Meditations 3TOMES

Voir descriptif sur le site  – COMMANDER

 

Grandir en sagesse, c’est croître dans la connaissance de Dieu et de ses amabilités infinies, dans la connaissance de nous-mêmes et de nos misères, dans la connaissance de tout ce qui regarde notre salut et les devoirs de notre état. L’intelligence ne nous a été donnée que pour cela.
Grandir en âge, c’est nous défaire des misères spirituelles d’un autre âge, telles que la légèreté qui ne réfléchit pas, la vanité, l’inconstance, la malice, toutes ces faiblesses dont saint Paul s’estimait heureux d’être franchi, lorsqu’il disait : Quand j’étais enfant, je pensais, parlais et agissais comme un enfant ; maintenant que je suis homme, je me suis défait de ce qui était propre à l’enfance.
Enfin grandir en grâce, c’est croître en sainteté, et c’est là pour nous une obligation de tous les jours, jusqu’à ce que nous soyons arrivés à la plénitude d’âge de l’homme parfait en Jésus-Christ, chose qui n’aura lieu qu’au ciel.

Telle est la vie sainte dans laquelle Jésus adolescent faisait paraître tous les jours des progrès extérieurs, devant Dieu et devant les hommes : devant Dieu par la vie intérieure, devant les hommes par l’édification de ses divers exemples.

Nous devons faire de même, puisque ne pas avancer, c’est reculer. Nous devons du moins le désirer ardemment puisqu’on n’avance qu’à propension du désir qu’on en a : le désir exclut la pensée de mal faire, et donne à l’âme l’énergie et le courage pour bien faire.

 

Posted by on 21 mars 2015 in Non classé

Leave a comment

Comments are closed.