RSS

Pourquoi les INCAPABLES dirigent-ils le pays ?

mars 20
Pourquoi les INCAPABLES dirigent-ils le pays ?

Il y a quelques jours, le Premier ministre grec Alexis Tsipras était à Paris et s’exprimait devant l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Avec lucidité, il a reconnu que son pays se trouvait « dans un état économique désespéré » après cinq ans de déclin économique et de rigueur sociale.

L’austérité sans réflexion a laminé toute l’économie et les réformes ne sont pas venues. Elles ne viendront jamais dans n’importe quel pays où les réseaux mafieux, de copinage supervisés par les sociétés secrètes existent.

Alors que faire ?
S’en prendre aux financiers ? Individuellement, c’est impossible, et l’argent anonyme et vagabond a déjà quitté la Grèce, plaçant le pays dans une situation de banqueroute sans le soutien de ses créanciers.

Pour le moment, Alexis Tsipras dit ce que les créanciers aiment à entendre : « Nous ne pouvons pas prétendre plus longtemps que la dette publique de notre pays est viable », et d’ajouter qu’il est « vital » de restructurer sa très lourde dette. Toutefois, il doit être à peu près crédible et s’empresse de mentionner :

« Je ne veux pas réformer la Grèce mais la transformer » parce qu’elle se trouve dans « un état économique désespéré ».

Que demande t-il ? De « l’espace budgétaire ».

La Grèce et l’OCDE ont annoncé « un partenariat sur la mise en place de réformes, sur la fiscalité ou la concurrence par exemple ».
Juste de quoi faire patienter tout le monde… et montrer qu’Athènes cherche un passeport de sa bonne volonté réformatrice.

 

grecechaosconstructifSourceImage

 

LE PASSEPORT DE l’OCDE

Que peut faire concrètement l’OCDE, une organisation d’une trentaine d’Etats plutôt riches. Le genre de structure qui rémunère les petits copains des réseaux d’influence mais qui ne sert STRICTEMENT à rien. Juste un paravent pour des organisations préférant travailler derrière le rideau.
Commentaire officiel de l’OCDE ?

« … apporter son expertise à Athènes par exemple pour rendre l’administration fiscale plus efficace, ou pour briser des monopoles ou oligopoles sur certains marchés ».

De grands mots pour pas grand chose… sinon asphyxier la classe moyenne car les plus gros poissons ne sont plus dans le bocal athénien

 

DE L’OCDE A LA BCE : LES MÊMES STRUCTURES D’INCAPABLES

En attendant, la BCE poursuit sa communication en donnant l’impression d’être dirigée par des gens perspicaces, consciencieux, au courant de la situation et de ce qu’il convient de faire pour nous sortir d’un trou qui arrange toutes les puissances financières qui rêvent d’un CHAOS CONSTRUCTIF.
Le nazisme a puisé ses racines dans l’occulte issue du courant Blavatsky et sa progression fulgurante s’explique surtout par les subsides très généreuses de ces hommes influents de New York et de Londres, ayant décidé, un beau jour, d’exprimer leur puissance au monde en déclenchant le KRACH de 1929.

Et aujourd’hui?

Les mouvements populistes nationaux, ces extrêmes anti-système, surgissant maintenant partout, sont-ils des mouvements de raison exprimant cette liberté des peuples ? Il faut être Candide pour ne pas entendre qu’ils sont, eux aussi, coiffés par un pouvoir qui se joue de ses marionnettes aux commandes. Il faut être réaliste : seule la divine Providence nous sortira du piège tendu par les instruments du Prince de ce monde qui agissent en répondant aux ordres et sous la coupe des sociétés secrètes. Combien de ces acteurs travaillant pour le Système Mamon ont-ils conscience de leur rôle et du sombre avenir qu’ils connaîtront, eux aussi, dans le programme du CHAOS CONSTRUCTIF ?

Quel terrible châtiment que l’orgueil.

La communication est parfois intéressante. Que penser de la déclaration de Ciaran O’Hagan de la Société Générale :

« L’univers de bonds achetables par la BCE est en train de fondre comme la neige au soleil du printemps ».(Lire)

Les banques centrales achètent des bonds du Trésor AU PLUS HAUT…Lisez LISO… Les mentors apatrides de la BCE ont récemment contraint les banques centrales nationales à acheter leurs bons du Trésor nationaux. Petit rappel : hier, les banques centrales vendaient l’or au plus bas, c’était au début des années 2000… Quelle conclusion raisonnable devriez-vous dégager sur la perspicacité de ces banques centrales ? Elles n’ont pas de nez où leurs dirigeants sont à l’image du commandant du TITANIC : suivre l’ordre d’aller sur les ICEBERGS ?

 

titaniceuro

INTERROGATION

Comment une bande de couards, inféodés à des sociétés secrètes, peuvent-ils diriger des dizaines de millions de citoyens par le bout du nez, les spolier et les ridiculiser sans cesse ?

Les dernières élections israéliennes voient la réélection de Bibi le Khazar. Les sondages sont parvenus à le faire élire. Le plan du GRAND ISRAËL est toujours en piste, mais les soutiens seront plus difficiles à trouver car les néo-conservateurs ne sont plus les « préférés » du cabinet fantôme de la Maison Blanche – voir le N°322 de LIESI.

C’est là un mystère qui mériterait réflexion. Car ce sont ces mêmes réseaux qui ridiculisaient les apparitions de Fatima tout en semant morts et pressions de toutes sortes sur les personnalités romaines impliquées dans la garde du Troisième Secret de Fatima. Pie XII a sans doute été assassiné pour l’empêcher de diffuser ce secret… juste avant 1960 et la mise sur orbite du cardinal Roncalli, le clérical qui fréquentait les loges, l’homme des réseaux gaullistes et des réseaux Rampolla rattachés à la puissante OTO.

Des gens honnêtes se sont interrogés sur ce fait depuis plusieurs décennies. Qu’en dit, par exemple, Copin Albancelli ? Des extraits de son ouvrage seront publiés sur le site de LIESI.

 

Posted by on 20 mars 2015 in Non classé

Leave a comment

Comments are closed.