RSS

Les caisses de l’Etat grec seront-elles vides le 8 avril 2015 ?

mars 25
Les caisses de l’Etat grec seront-elles vides le 8 avril 2015 ?

Les quinze premiers jours d’avril s’annoncent difficiles pour le gouvernement d’Athènes.  Le gouvernement peut payer les salaires et les pensions jusqu’à la deuxième semaine d’avril.

Après cette date, resteront les réserves des fonds de pension publics. Et comment payer un gros acompte au FMI ?

Tout devient compliqué pour les Grecs… Ce qui explique les démarches entreprises par les représentants politiques d’Athènes. Non seulement les visites politiques se suivent en version accélérée, mais les courriers aigre/doux circulent entre Berlin et Athènes.

article greceLe Premier ministre grec cherche à gagner du temps et son ministre des Finances use de toutes les ficelles afin de retarder les échéances, mais on sent bien que le compte à rebours d’un défaut grec semble planifié.

La presse allemande est certaine de ses conclusion : les Grecs n’auront pas les 7 milliards d’euros si nécessaires sans fournir une liste de réformes. Le Premier ministre Alexis Tsipras fait valoir qu’il a été précisément été élu pour ne pas appliquer ce que les eurocrates attendent comme « réformes ».

Dans un courrier écrit par le Premier ministre grec à la chancelière allemande – que prétend connaître le Financial Times -, les journalistes écrivent qu’Athènes se plaint de l’absence de communication constructive avec Bruxelles. Pour Athènes, les membres de la Troïka veulent ignorer le vote du peuple grec.

La situation ne peut pas s’éterniser puisque Athènes sera très bientôt INSOLVABLE.

Cette pression sur les finances grecques se traduit par un discours de plus en plus musclé des politiciens grecs, tandis que les cercles proches d’Alexis Tsipras voyagent en Chine et à Moscou afin de préparer leurs arrières…

Voici un graphique commenté qui se passe de tout commentaire…

 

Posted by on 25 mars 2015 in Non classé

Leave a comment

Comments are closed.