RSS

L’Allemagne, ‘locomotive de l’économie européenne’ est sur une voie sans issue

avril 02

La zone euro ne peut essentiellement compter que sur le développement de ses exportations avec la baisse de sa devise. L’Allemagne, appelée locomotive de cette même zone, devrait en tirer profit.

Néanmoins, les choses ne sont aussi évidentes que sur le papier…

En effet, on assiste à une chute importante des exportations allemandes vers la Chine, dont la croissance est quasi-nulle. Il faut savoir que 7% de croissance chinoise = 0% en comparaison pour les Européens. Attention à ne pas être aveuglé par des chiffres trompeurs. Il n’y a pas de croissance en Chine.

exportAllRussie

L’Allemagne a encore un autre gros client : la RUSSIE de Poutine. Et bien là aussi, c’est catastrophique. Comme en témoigne le graphique ci-dessus.

On a ainsi une preuve concrète que les sanctions économiques se retournent contre les Européens. En ce sens, les prévisions de LIESI de 2014 selon lesquelles le cabinet fantôme US massacrerait l’économie européenne afin d’attirer les capitaux vers les marchés financiers dollarisés de Wall Street, se confirment bien. D’où, ce que nous expliquons dans les récents numéros de LISO, le fait que Berlin commence à regarder Washington non plus comme un allié mais un tyran.

liso48

Pourtant, le DAX (indice de la bourse allemande) est au plus haut. La Finance est en train d’asphyxier tout ce qui colle à l’économie réelle. Mammon est déjà parvenu à son objectif et le compte à rebours est enclenché pour une série de catastrophes boursières sans commune mesure. Cela dit, il n’existe à ce jour aucun signe manifeste d’implosion de bulle tellement il y a d’argent. Les gestionnaires de gros fonds disent tous la même chose: « Il y a tellement d’argent à investir… » dans le casino.

Comme nous l’avions énoncé il y a quelques jours, pour le CAC40 reste l’objectif des 5140 est toujours en ligne de mire et pas de panique encore tant que 4869 tiennent.

 

DE LA FINANCE FOLLE AU MARIAGE POUR TOUS ET AU CHÔMAGE POUR TOUS

Les sociétés secrètes contrôlent les banques. Ces mêmes sociétés secrètes choisissent les politiciens qui font voter les lois. Alors, pointer du doigt une « finance folle » comme responsable des problèmes de notre monde actuel, est assez léger.

Qui contrôle l’industrie financière ? Qui peut réduire la nocivité de la finance de l’ombre, laquelle représente une puissance de frappe insoupçonnée, capable de réduire en miettes le Système ?

La seule puissance matérielle susceptible de s’opposer à ce groupe occulte, ce sont les Etats. Mais dés lors que Mammon est devenu le patron des politiciens et que ces derniers ont acquiescé au programme de dépeçage des Etats, la perte de leur souveraineté, il n’y plus de bataille et conséquemment (humainement) plus d’espoir.

 

Posted by on 2 avril 2015 in Non classé

Leave a comment

Comments are closed.