RSS

Le Père Gabriele Amorth rappelle l’action des démons dans notre monde

mai 29

Dans le numéro d’avril des BREVES DE LIESI, qui vient d’être envoyé à nos abonnés, nous publions des confidences faites par le Père Gabriele Amorth à un vieux prêtre sur un très grave événement mondial qu’il a entendu au cours de nombreux exorcismes.

Ce qui est assez surprenant est d’apprendre la mort du prêtre qui en a fait état.

PereamorthLe Père Gabriele Amorth est l’exorciste en chef de la cité du Vatican. Il a 90 ans et a raconté ses batailles avec les puissances infernales. Ce n’est pas à lui qu’il faut dire que le diable et les démons sont des inventions ! Plusieurs journaux italiens ont fait état de sa forte personnalité et de certaines de ses expériences avec les démons et les possédés.

« Le démon n’a ni barrière ni limite quand il s’agit de s’aliéner des personnes ou des âmes. »

Qu’a donc entendu le Père Gabriele Amorth, au cours de ses exorcismes, pour se confier ainsi à un ami prêtre et être si catégorique ?

Est-ce parce que ce prêtre militait pour le troisième secret de Fatima ?

Dans le monde actuel où la paganisation est totale, sans compter l’apostasie des prélats eux-mêmes, devenus plus soucieux de faire progresser le programme du Nouvel Ordre Mondial que d’œuvrer au salut des âmes, les victoires des démons et de leur Prince sont nombreuses. Malgré son âge, le Père Gabriele Amorth mène sa charge d’exorciste tous les jours, sans repos. Il n’est pas apprécié du tout des pointures dirigeant le Vatican et manœuvrant avec les mondialistes pour ériger une nouvelle religion mondiale.

Que pense t-il du démon ?

« Pour dire la vérité, je ne m’en souciais pas du tout. Je savais qu’il existait, bien sûr. Je croyais à l’Evangile. A Modène, ville dont je suis originaire, je n’avais jamais entendu parler des exorcistes. Il est vrai qu’à l’époque nombre de prêtres n’abordaient pour ainsi dire jamais ces sujets-là: le démon, la possession, les exorcismes… J’ai été ordonné prêtre en 1954, année mariale et centenaire de l’Immaculée Conception. Plus de cinquante ans ont passé. Mais en ce temps-là comme de nos jours, s’il y a quelque chose de très important, c’est la formation des prêtres. L’instruction qu’il convient de leur donner, précisément en ce qui concerne la réalité du diable et le ministère de l’exorcisme. Et c’est d’autant plus valable à présent que nombre de jeunes ne vont plus à l’église, mais assistent au contraire à des séances de spiritisme, consultent des envoûteurs, des cartomanciennes, et ainsi de suite. Je pense qu’il est fondamental de les informer afin de les tenir éloignés de ces dangers. Et pour les informer, il faudrait des prêtres bien préparés. Or, une bonne partie du clergé en sait vraiment peu sur la question… »
Source

Comme nous l’avons dit, au Vatican, le Père Gabriele Amorth n’est guère apprécié. Il a osé avouer que de nombreux membres de l’Eglise catholique romaine ne croyaient plus à l’existence du démon.
Il a souvent mis en accusation quelques prélats liés en affaire avec la pègre mondialiste et impliqués dans des affaires d’ordre sexuel. Voilà pourquoi nous avons donné un certain crédit aux confidences qu’il fit au prêtre dont nous parlerons dans les BREVES DE LIESI d’avril 2015.

 

Posted by on 29 mai 2015 in Non classé

Leave a comment

Comments are closed.