RSS

Les événements libyens soutiennent les cours du pétrole

février 25

Tandis que des voix de militaires de carrière américains en retraite s’élèvent pour dénoncer le fait que la CIA est derrière la création de l’Etat islamique, les hommes de Washington et de Wall Street profitent de la décomposition de l’Etat libyen… qui justifie un maintien relatif des cours du pétrole.

Les autorités libyennes ne parviennent pas à relancer totalement la production pétrolière. On vient d’annoncer une coupure du courant qui perturbe la production des champs de Sarir et Messla qui approvisionnent le port de Hariga. On attend une reprise des exportations depuis Marsa al Hariga après le redémarrage du pipeline qui le relie au champ pétrolier de Sarir. La production du pays était tombée à environ 150.000 barils par jour (b/j) après l’attaque sur le pipeline il y a deux semaines.

seuil rentabilite politique petrole

Grâce à ces perturbations, les spéculateurs estiment que la barrière psychologique des 60 dollars a de fortes chances d’être franchie dans les prochaines séances. Reste à voir car d’aucuns visent une nouvelle et franche consolidation au cours des prochains mois. De ce point de vue, les propos de certaines sources russes sont réalistes et personne ne se risque à annoncer la fin de la tempête sur le marché du pétrole.

 

Posted by on 25 février 2015 in Non classé

Leave a comment

Comments are closed.