RSS

Une réponse à l’interrogation de P. Warburg… de 1950

juin 02
Une réponse à l’interrogation de P. Warburg… de 1950

Le père de Paul Warburg a été l’une des chevilles ouvrières du cartel bancaire pour créer et faire voter la loi de décembre 1913 sur la création de la banque centrale américaine. L’Histoire dit que sitôt cet acquis obtenu, la Haute finance a pu enclencher le processus de l’éclatement de la Première Guerre mondiale. Restait à trouver l’événement déclencheur – le 11 Septembre de l’époque – afin d’obtenir une guerre mondiale.

Ce sera l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand par un terroriste de la Main Noire, un groupe terroriste de l’époque, manipulé par la Haute Maçonnerie pour obtenir l’équivalent d’un Ben Laden. Rien n’a changé depuis…

assassinatFrancoisFerdinand

Dans les clauses du dénouement de cette Première Guerre mondiale, dictées par les financiers aux politiciens, il y avait les germes de la Seconde Guerre mondiale…

Qui a tiré profit de ces carnages ?

Les puissances d’argent : elles ont acquis de plus en plus de pouvoir. Aujourd’hui, elles règnent (pour le moment et par permission divine) en maîtres sur la planète. Comme elles servent Mammon, leur programme n’a rien de vraiment utile pour la collectivité.Seuls les politiques décidant de collaborer à l’édification de la Cité du Mal s’enrichissent démesurément et bénéficient bien souvent de passerelles permises par les grands manitous de la Haute finance.

Les puissances d’argent cherchent à domestiquer les peuples, à les rendre souples pour admettre le culte public du Grand Architecte : le Prince de ce monde : Satan. Et la religion choisie pour y parvenir s’appelle le LAICISME. La négation de Dieu est la religion du nihilisme et l’instrument des dictateurs.

 

La Cité du Nouvel Ordre Mondial se fera t-elle pacifiquement ou par la force?

PaulwarburgParmi toutes les inconnues pouvant exister aujourd’hui, il existe en effet suffisamment d’éléments pour interpréter comme il convient l’interrogation contenue dans la déclaration faite en 1950 par Paul Warburg à la tribune du sénat américain le 17 février 1950 :

« Nous aurons un gouvernement mondial, que cela plaise ou non. La seule question sera de savoir si il sera créé par conquête ou par consentement. »

Ce sera par « conquête » ! Dans le numéro 326 de LIESI, nous mettons en évidence ce que concluent les rapports des grands commis de la BCE sur la situation de crise à imposer aux peuples, beaucoup trop « indociles ». A la lumière de ce que se disent entre eux les grands commis de la Haute banque, il ne peut pas y avoir de progrès du Nouvel Ordre Mondial sans un électro-choc pour les peuples de Babel.

 

Posted by on 2 juin 2015 in Non classé

Leave a comment

Comments are closed.