RSS

Les mondialistes transforment la police US en un instrument de répression

juin 23
Les mondialistes transforment la police US en un instrument de répression

Depuis les événements du 11 septembre 2001 et les lois liberticides du Patriot Act, les brutalités policières recensées aux Etats-Unis sont en constante progression. Selon de récentes statistiques, les violences commises par les policiers aux Etats-Unis sont 70 fois plus importantes que dans toute autre nation au monde.

La presse américaine commente cette situation en disant que la police américaine, qui se militarise très vite avec l’effondrement sociétal, a le sentiment qu’elle devient « intouchable ». On évoque un système mafieux : fausses preuves, témoins intimidés sur l’action de policiers commettant des meurtres… en toute impunité, grâce à des réseaux allant jusqu’au ministère de la Justice et qui tronquent des enquêtes même menées en interne.

USAmanifviolencespolicieres

Les manœuvres frauduleuses de ces réseaux sont heureusement souvent mises en échec lorsque des vidéos ont été faites sur les lieux de violence. Mais de manière générale, les juges ont des instructions selon lesquelles ils doivent soutenir les policiers. Les autorités administratives jouent sur de nombreux moyens de pression pour imposer cette situation. Même les avocats font désormais l’objet de pressions. C’est donc l’ensemble du système judiciaire des Etats-Unis qui prend l’eau de toutes parts.

Comme l’exprime John Whitehead, président de l’Institut Rutherford :

« Nous avons transformé les Etats-Unis en un Etat policier. Dans le seul mois de mars, 111 personnes sont mortes au cours de rencontres avec la police. Il y a eu également des commentaires acerbes concernant le comportement des forces du Département de la police durant les événements de Ferguson. Des vidéos prises en janvier dernier montrent des officiers de police frapper un homme sans arme au motif qu’il possédait de la drogue. En mars, plusieurs documents sur internet soulevaient la question de la corruption de la police de Detroit. En mars dernier encore, au moins cinq personnes furent abattues dans le Wisconsin, l’Ohio, la Californie et la Géorgie alors qu’elles ne possédaient aucune arme. On voit que les Etats sont tous concernés et le ministère de la Justice intervient immédiatement pour protéger l’identité des policiers responsables. Procureurs, chefs de police et maires ont tendance à protéger systématiquement les agents. »

 

IMPUNITÉ DE LA POLICE AMÉRICAINE : TRADUCTION DE L’EFFONDREMENT DE TOUTE MORALE AU SOMMET DE L’ÉTAT FÉDÉRAL

statuelibertepleureLe Huffington Post est scandalisé du constat que malgré des vidéos très lisibles, les policiers coupables échappent régulièrement à toute condamnation pénale.

Les politiciens américains sont avant tout responsables de cette situation qui traduit l’état de délitement de la société américaine. Le crime et les réseaux de drogue s’étendent désormais et les policiers, couverts par les autorités fédérales, sont chargés de réprimer et faire des exemples. Une vidéo montre par exemple un homme abattu dans le dos de huit balles. Agonisant, les policiers le plaquent à terre pour le menotter… Il mourra quelques instants après.

Se faire la main en attendant la prochaine loi martiale

On fait valoir que les bavures ne peuvent pas être évitées dans des zones urbaines où la criminalité ne cesse de progresser. Mais on ne dit pas que les autorités fédérales encouragent les policiers à de tels écarts puisqu’ils doivent se faire la main en vue d’intervenir, demain, contre des patriotes jugés ennemis d’état parce que mal pensant. Les extrémistes de droite sont dans le viseur, comme les partisans du politicien Ron Paul, voir les anciens militaires ! L’objectif des autorités est de conditionner les forces de police à exécuter froidement des ordres contre des ennemis : le citoyen lambda qui conteste le système mafieux mondialiste. D’aucuns font valoir que la volonté des politiciens mondialistes est de transformer les policiers américains en « sociopathes professionnels ». Un sociopathe étant quelqu’un affichant « une disposition pour violer les normes sociales de comportement ». Caractéristiques : « impulsivité… irritabilité et d’agressivité… contre autrui avec une absence de remords… »

Le problème est que le système hiérarchique est fort bien contrôlé par l’establishment et la discipline qui s’y applique n’incline pas à un espoir de retour en arrière. Les grandes villes sont sous la coupe de machines politiques totalement inféodées à des oligarchies financières où la morale catholique et celle du bien commun sont totalement absentes. Ces oligarchies désignent des personnes qui leur sont absolument dévouées et engagent de fait les politiques souhaitées. Or, comme le lecteur peut le savoir, le déclin de l’économie américaine est si prononcé que les mondialistes ont absolument besoin d’avoir une police sans pitié et hyper militarisée pour terroriser les gens bien pensant.

 

LES CLINTON : illustration du système mafieux du pouvoir central

En fait, ce qui arrive et se développe très rapidement aux Etats-Unis depuis quelques mois, est le reflet du système de corruption sévissant au plus haut niveau du pouvoir. Tandis qu’Hillary Clinton se présente à la course présidentielle pour le Parti démocrate, quelques lettres confidentielles rappellent les morts et les scandales jalonnant le parcours des Clinton et la manière dont les pointures du mondialisme leur ont permis de réaliser une véritable fortune. Non seulement l’establishment en a fait des gens très riches, mais ces mêmes réseaux ont étouffé toutes les enquêtes où des témoins gênants pouvaient faire la lumière sur des pratiques criminelles. Rien n’a freiné l’ascension de ce couple protégé par le pouvoir de l’ombre, mais on se souviendra de l’humiliation infligée à Hillary Clinton quand un parvenu comme Obama lui a été préféré par l’establishment en l’invitant à une réunion du Groupe Bilderberg. Tandis que le nouvel inconnu était applaudi par les mondialistes, Hillary Clinton avait reçu un appel téléphonique lui intimant de rester à la maison parce que le cabinet fantôme lui avait préféré Barack Obama. Elle fut bien sûr remerciée pour sa discrétion par un poste de secrétaire d’Etat de l’administration Obama…

Quant à l’entourage du couple Clinton à la Maison Blanche, il n’a jamais nié les disputes violentes entre le couple, ni les nombreux objets cassés par Hillary dans ses accès de colère… Les majordomes de la famille Clinton sont très discrets et gardent jalousement des secrets, mais de temps en temps, ils ne peuvent s’empêcher de partager quelques histoires croustillantes avec certaines de leurs collègues… juste pour montrer que Dame Clinton n’a pas la pointure d’un chef d’Etat…

 

CE QUI ATTEND L’AMERIQUE

Voilà pour le présent. Nous n’évoquons pas dans ce billet l’état de l’économie américaine et la perspective de l’effondrement de ses bourses quand l’ordre sera intimé par le Conseil des Treize. Vous remarquerez cependant que la communication de la banque centrale américaine devient très complexe. Mais nous ne sommes pas encore à l’heure de l’Accident mondial.

 

Le prophète Anton Johansson (1858-1909), qui avait annoncé les deux premières guerres mondiales, était absolument obsédé par une troisième guerre mondiale et une invasion TERRORISTE de l’Europe et du Moyen-Orient.  Impressionnant tout de même… Que dit-il des Etats-Unis ?

La Russie va mener une attaque massive contre les Etats-Unis, et l’Amérique Centrale tombera aux mains des Russes.

[Ce qui recoupe l’ensemble des informations données dans les derniers numéros de LIESI ainsi que ce que font les usines navals russes – voir le numéro du 31 mai 2015.]

 

Posted by on 23 juin 2015 in Non classé

Leave a comment

Comments are closed.