RSS

Turquie : le patron de la banque centrale est sur la sellette

mars 04

L’information d’une éventuelle démission du gouverneur de la banque centrale a provoqué une nouvelle chute de la livre turque qui atteint un nouveau plus bas niveau historique face au dollar. Le pouvoir islamo-conservateur n’hésite plus à s’en prendre ouvertement à la politique monétaire conduite par le patron de la Banque centrale de Turquie, Erdem Basci.

ErdemBasci

Pressé par le calendrier électoral (il y a des législatives le 7 juin prochain), le président Recep Tayyip Erdogan exige de l’institution une forte baisse des taux pour protéger la croissance. Refus du gouverneur de la banque centrale au motif que l’inflation n’est pas maîtrisée.

Les propos sont virulents et doivent certainement être suivis par Vladimir Poutine qui a des problèmes similaires en Russie. En effet, Recep Tayyip Erdogan a publiquement demandé si Erdem Basci prenait ses ordres à l’étranger.

« Ne prenez pas de décisions contre nous en faisant valoir votre indépendance, si vous le faisiez, on pourrait se demander si vous n’êtes pas sous une quelconque influence ».

Le président a été soutenu par son ministre des Finances qui a commenté devant la presse : « une baisse peu courageuse des taux et que l’économie du pays en paie les conséquences ».

Nous sommes dans une épreuve de force. Combien de banquiers centraux, dans le monde, prétendent être indépendants du pouvoir mais sont en réalité soumis aux ukases des agenturs du Conseil des Treize ?

 

Posted by on 4 mars 2015 in Non classé

Leave a comment

Comments are closed.