Grèce : le sujet d’une restructuration de la dette “n’est pas sur la table”

46

Le président du Conseil européen Herman Van Rompuy a affirmé dimanche qu’une restructuration de la dette grecque n’était pas à l’ordre du jour. “Le sujet n’est pas sur la table”, a déclaré M. Van Rompuy alors que les rumeurs vont bon train sur la possibilité qu’Athènes engage des négociations avec ses créanciers pour réduire le poids de sa dette. “Je suis persuadé que le gouvernement grec fait des efforts gigantesques et il faut continuer ces efforts”, a-t-il ajouté au cours d’une émission commune de la chaîne TV5 Monde, la radio RFI et le journal Le Monde. “Le bilan d’une restructuration peut être catastrophique. Les conséquences négatives sont beaucoup plus importantes que les conséquences positives”, a-t-il noté. Le président du Conseil européen a aussi déploré qu’on ne donne pas “suffisamment de temps” à la Grèce pour que les réformes entreprises se concrétisent.

L’ancien Premier ministre grec, Costas Simitis, architecte de l’accession de son pays à la zone euro en 2001, a plaidé pendant le week-end pour une restructuration de la dette du pays alors que le gouvernement socialiste s’y oppose car cela mettrait à mal, selon lui, ses efforts pour restaurer la confiance des investisseurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici