La famille de l’ex-président égyptien Hosni Moubarak s’oppose à son transfert dans un hôpital militaire du Caire

87

La famille de l’ex-président égyptien Hosni Moubarak, soigné à l’hôpital civil de Charm el-Cheikh suite à une crise cardiaque, s’oppose à son transfert dans un hôpital militaire du Caire de crainte qu’il ne débouche sur son emprisonnement, rapporte le site EGYnews.  Selon des sources au sein de l’administration de l’hôpital de Charm el-Cheikh, le transfert de M.Moubarak au Caire est entravé par son épouse Suzanne qui craint pour sa santé. Par ailleurs, la police fait savoir que le plan de sécurité du transfert de l’ancien raïs dans la capitale n’a toujours pas été élaboré.  Renversé le 11 février par un mouvement de contestation populaire après 29 ans à la tête de l’Egypte, Hosni Moubarak, 82 ans, et ses fils Alaa et Gamal ont été placés en détention pour 15 jours. Ils sont tous trois poursuivis pour la répression sanglante de la révolte ayant abouti à la chute du régime mais aussi pour corruption. Alaa et Gamal se trouvent dans la prison de Tura, dans le sud du Caire. Le président déchu, admis à l’hôpital après une crise d’hypertension et un accident cardiaque survenus lors d’un interrogatoire, y séjourne toujours.  Le procureur général Abdel Meguid Mahmoud a ordonné le 15 avril de transférer l’ancien président Hosni Moubarak dans un hôpital militaire où il sera placé sous bonne garde dans l’attente de son interrogatoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici