Fraude fiscale: l’Irlande détient des données bancaires suisses de fraudeurs

224

L’Irlande a obtenu des données bancaires suisses d’un autre Etat. Les autorités fiscales irlandaises n’indiquent pas leur source. Jusqu’à présent, leurs investigations ont rapporté deux millions d’euros (2,6 millions de francs). Les autorités irlandaises ont annoncé jeudi, à l’occasion de la présentation de leur rapport annuel, détenir des données concernant des comptes bancaires suisses de personnes avec une adresse irlandaise. Sur demande, un autre Etat leur a fourni ces informations l’an passé, a déclaré Josephine Feehily, directrice du fisc, selon son discours disponible sur le site internet de ce dernier.

Les autorités ne veulent pas dire de quel Etat proviennent ces données, a indiqué jeudi à l’ATS un porte-parole. Elles refusent aussi de révéler combien de personnes sont concernées par ces enquêtes et de quelles banques il s’agit. Les données ont été obtenues de manière légale, a toutefois affirmé le porte-parole.

L’enquête en est encore à ses débuts, mais a déjà rapporté deux millions d’euros en amendes et en rappel, selon Mme Feehily. Il apparaît aussi que certaines des personnes concernées ont déclaré leurs comptes entre-temps. Pour rappel, l’Allemagne et la France ont déjà acheté des données volées concernant des comptes bancaires en Suisse. Les Länder allemands ont payé des millions pour obtenir ces informations et récupéré des milliards d’arriérés d’impôts. La France a fait parler d’elle en obtenant des informations volées de la banque HSBC Suisse. La Suisse a refusé de coopérer dans le cadre de ces affaires, rejetant catégoriquement toute entraide administrative.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici