Japon : recours à l’endettement nécessaire pour la reconstruction

81

Le Premier ministre japonais, Naoto Kan, a reconnu vendredi que le recours à un surcroît d’endettement sera nécessaire pour financer la reconstruction après le séisme et l’accident nucléaire survenus au nord-est de l’archipel. Il sera nécessaire d’émettre de nouvelles obligations pour couvrir les besoins de financement pour la reconstruction, a déclaré le chef du gouvernement lors d’une conférence de presse. Une première rallonge budgétaire de quelque 4.000 milliards de yens (plus de 33 milliards d’euros), dont le schéma a été approuvé vendredi en Conseil des ministres, doit être financée par des économies sur divers postes, mais une deuxième sera indispensable compte tenu de l’ampleur des dommages. Le deuxième supplément budgétaire sera important, a prévenu M. Kan.

Il n’est cependant pas souhaitable que la reconstruction soit empêchée par un manque de ressources financières. Nous devrons garantir des apports de fonds par l’émission de bons du Trésor et d’autres moyens, a-t-il insisté. Le Japon est déjà lesté d’une dette qui avoisine le double de son produit intérieur brut (PIB). Les recettes fiscales sont nettement insuffisantes et le budget initial pour l’exercice en cours est déjà couvert à plus de 40% par l’émission d’obligations étatiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici