Tokyo adopte un premier budget d’urgence de 43 milliards de francs suisses

224

Le gouvernement japonais a présenté vendredi un premier budget d’urgence après les catastrophes du 11 mars. Il prévoit 4000 milliards de yens (43,4 milliards de francs) de dépenses exceptionnelles. Un tiers de cette somme sera consacré aux infrastructures. D’autres enveloppes suivront probablement pour financer la reconstruction du nord-est du pays, dévasté par le pire séisme de l’histoire du Japon. Cet amendement au budget sera soumis au parlement d’ici la fin du mois et promulgué en mai. Afin de ne pas aggraver l’endettement du pays, les dépenses nouvelles ne représentent que 305 milliards de yen (2,5 milliards d’euros). Le reste doit être compensé par de nouvelles taxes, notamment sur les autoroutes, ou des mesures d’économies, sur les aides sociales ou l’aide aux pays étrangers notamment.

Le budget comprend un montant de quelque 1209 milliards de yens (13 milliards de francs) destiné à la remise en état d’infrastructures publiques, environ 363 milliards de yens (4 milliards de franc) pour la construction de logements provisoires, plus de 350 milliards pour le traitement des décombres ainsi que 270 milliards pour restaurer les établissements scolaires et renforcer leur protection parasismique. Le gouvernement de centre-gauche de Naoto Kan évalue à 25’000 milliards de yens (270 milliards de francs) le coût des dégâts produits par la catastrophe, sans compter le manque à gagner pour les entreprises perturbées depuis par des coupures de courant ni les conséquences de l’accident nucléaire de Fukushima.

Le problème est que le Japon va être confronté à un danger encore plus grave… Ce peuple est quasiment sacrifié !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici