Libye : fortes explosions à Tripoli, le bureau de Kadhafi détruit

280

Les forces aériennes de l’OTAN ont détruit tôt lundi un bâtiment de la résidence de Bab al Aziziyah de Mouammar Kadhafi, à Tripoli, une attaque qualifiée par le gouvernement libyen de tentative d’assassinat du colonel. A Misrati, des combats meurtriers se poursuivent. 45 personnes ont été blessées, dont 15 grièvement, dans le bombardement du bureau du colonel Kadhafi, a indiqué un responsable libyen. Une salle de réunion, en face du bureau du colonel Kadhafi, a été touchée par le souffle de l’explosion et partiellement détruite. Selon un responsable libyen, M. Kadhafi utilisait ce bâtiment pour des réunions ministérielles.

Raids intensifs de l’OTAN

De fortes explosions avaient été ressenties lundi vers 00H10 locale dans plusieurs quartiers de la capitale libyenne, cible depuis vendredi de raids intensifs de l’OTAN. La retransmission des émissions des télévisions d’Etat libyennes a été coupée momentanément tout de suite après les explosions, avant de reprendre quelques minutes plus tard, ont constaté des journalistes.

Misrata, ville toujours assiégée

A Misrata, les explosions de roquettes et d’obus et tirs de mitrailleuses n’ont pas cessé dimanche, faisant 12 morts et une soixantaine de blessés, selon un médecin. L’annonce d’une suspension des opération “est un leurre”, a déclaré un porte-parole militaire du Conseil national de transition. “La situation est très dangereuse”, a estimé le porte-parole des insurgés dans la ville. “Les brigades de Kadhafi ont commencé à bombarder aux premières heures de la matinée. Le pilonnage se poursuit. Ils visent le centre de la ville, principalement la rue de Tripoli et trois quartiers résidentiels”, a-t-il ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici