Le séisme au Japon va coûter 1 milliard d’euros au groupe JX Holdings

133

Le groupe japonais JX Holdings, né de la fusion de la firme pétrolière Nippon Oil et de la société de minerais Nippon Mining, a annoncé mercredi l’enregistrement d’une charge exceptionnelle de 126 milliards de yens (1 milliard d’euros) à cause des dégâts du séisme du 11 mars au Japon.  Des filiales de JX Holdings situées dans la région du nord-est de l’archipel, saccagée par le tremblement de terre et le tsunami qui s’ensuivit, ont subi des dommages entraînant des frais imprévus, des manques à gagner et des pertes d’actifs. Le montant total de ces coûts est évalué à 126 milliards de yens pour l’année budgétaire achevée fin mars.

Cette catastrophe, survenue moins de trois semaines avant la clôture des comptes annuels, n’aura toutefois pas d’impact sur le bénéfice net attendu puisque, par ailleurs, d’autres éléments comptables favorables devraient élever les profits d’exploitation et compenser.  L’estimation de gain opérationnel de JX Holdings a été relevée à 330 milliards de yens, contre 240 milliards prévus précédemment.  En conséquence, JX Holdings évalue toujours son profit net 2010-2011 à 320 milliards de yens sur un chiffre d’affaires maintenu à 9.620 milliards.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici