Déficit public : Madrid se fixe un nouvel objectif, 2,1% du PIB en 2014

50

Le gouvernement espagnol a annoncé vendredi un nouvel objectif dans sa stratégie de réduction du déficit public, visant désormais 2,1% du PIB en 2014, après les 3% déjà prévus pour 2013 et les 9,2% atteints en 2010.
Madrid maintient les engagements de consolidation fiscale, qui prévoient une réduction du déficit à 6% (du PIB) cette année, 4,4% en 2012 et 3% en 2013, et fixe le déficit à 2,1% pour 2014, a annoncé le ministère de l’Economie dans un communiqué publié à l’issue du Conseil des ministres.

Le déficit public espagnol s’était envolé en 2009, atteignant 11,1% du PIB, et depuis le gouvernement socialiste s’est engagé à le réduire via un vaste programme d’économies, afin de revenir dans les limites prévues par le Pacte de stabilité européen.  Le ratio de dette publique sur le PIB se maintiendra pendant toute la période (jusqu’en 2014, ndlr) sous les 70%, significativement inférieur au niveau moyen actuel en zone euro (85,1% en 2010), a assuré le ministère.  Ce ratio était de 60,1% du PIB fin 2010, son niveau le plus élevé depuis 1999.

L’économie espagnole peine encore à sortir de la crise, à laquelle s’est combiné en Espagne l’effet désastreux de l’éclatement de la bulle immobilière fin 2008, et sa croissance reste atone (-0,1% en 2010).
Le chômage reste le point noir du pays, avec un taux de 21,29% au premier trimestre, son plus haut niveau depuis début 1997, selon les chiffres officiels publiés vendredi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici