France : le poids de la Sécu

237

« La baisse du pouvoir d’achat ne tient pas seulement à la lourdeur de mécanismes juridiques et fiscaux qui découragent les entrepreneurs à produire davantage, ou à l’inflation de l’immobilier, des loyers et de l’essence. Le poids de la Sécurité sociale s’avère aussi insupportable, alors que la santé est supposée gratuite. Une étude de Georges Lane, professeur à l’université Paris-IX-Dauphine, publiée par Les Contribuables Associés et révélée par Valeurs actuelles, fait apparaître l’ampleur des prélèvements.

En additionnant les cotisations du salarié et de son employeur, toutes deux prélevées sur la valeur du travail effectué, Lane constate, sans être dé­menti, qu’une personne qui gagne le smic (1 341,03 euros brut ; 1 053 euros net) verse en fait 609­ euros par mois à la Sécurité sociale ! Pour sa seule assurance-maladie, cette personne paie 32% de plus que ce qui lui est reversé : un racket, rendu illisible par la complexité des versements ». (Source : Le Figaro)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici