Mort officielle d’un ancien agent de la CIA… plus c’est gros mieux ça passe.

138

Le président Barack Obama a annoncé que les Etats-Unis avaient tué le chef d’Al-Qaïda Oussama Ben Laden dimanche lors d’une opération commando au Pakistan, et salué l’aide des autorités d’Islamabad.  “Ce soir, je suis en mesure d’annoncer aux Américains et au monde que les Etats-Unis ont mené une opération qui a tué Oussama Ben Laden, le dirigeant d’Al-Qaïda, un terroriste responsable du meurtre de milliers d’innocents”, a déclaré M. Obama lors d’une allocution solennelle depuis la Maison Blanche.

La trace de ben Laden avait été perdue après les attentats du 11 septembre 2001. Les Etats-Unis ont alors mis sa tête à prix pour 25 millions de dollars. Depuis, les satellites qui perçoivent les faits et gestes de n’importe qui, n’ont jamais rien décelé. En pleine guerre d’Afghanistan, les plus proches de Ben Laden s’enfuient en BICYCLETTES et les maîtres de la haute technologie n’y voient que du feu ! Le plus grave est sans doute l’incroyable crédulité des hommes à assimiler les plus gros mensonges.

Tout est bon pour freiner l’effondrement du dollar, même une histoire à dormir debout ! Dans le monde du renseignement, on sait que Ben Laden, l’ancien agent de la CIA, est mort depuis bien longtemps. Après l’annonce de la mort de ben Laden, le dollar a grimpé face aux principales devises.Le décès de l’ennemi public numéro un des Etats-Unis poussait les investisseurs à acheter le billet vert, particulièrement faible ces dernières semaines en raison de la décision de la banque centrale américaine (Fed) de maintenir inchangée sa politique de taux très bas”. “Une source d’inquiétude est levée au Moyen Orient, ce qui a entraîné une baisse des prix du pétrole et, partant, un surcroît de demande pour le dollar” (SIC!!!), a expliqué Tomohiro Nishida, opérateur à Chuo Mitsui Trust and Banking, cité par Dow Jones Newswires.
Daisuke Karakama, économiste à Mizuho Corporate Bank, a toutefois prévenu que cette nouvelle n’allait pas soutenir le dollar à long terme. Nous voilà rassurés…

L’ancien président américain George W. Bush, qui a bien du mal à visiter un pays sans recevoir des tomates sur la figure, a salué dans la nuit de dimanche à lundi l’annonce de la mort d’Oussama Ben Laden, qu’il a qualifiée de “victoire pour l’Amérique, près de dix ans après les attentats du 11 septembre 2001”. (SIC)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici