Entre les politiciens occidentaux pro-Otan et Kadhafi, il y a malheureusement un point commun

38

Une dizaine de jours avant l’attaque des forces de l’Otan contre la Libye de Kadhafi, le journaliste Benjamin Barber,  politologue américain et directeur de recherche de l’Institut de recherche Demos, blâmait le régime de Kadhafi pour les « répressions barbares contre les manifestants dans tout le pays ». Aujourd’hui, il écrit dans sa chronique pour le quotidien britannique The Guardian : « L’OTAN a non seulement assumé le rôle principal dans les meurtres de civils, mais est également devenu un acteur actif dans la guerre non déclarée et illégitime contre le gouvernement libyen ». Selon M. Barber, l’Alliance « enfreint les lois internationales, fait preuve d’indifférence envers des personnes innocentes, et mène également une guerre qui n’est sanctionnée par aucune organisation internationale, aucun parlement national et n’est régie par aucun code moral ».

Au moment où les politiciens européens à la solde des groupes pétroliers revendiquent une action militaire au sol, de tels commentaires traduisent qu’un fossé se creuse entre la juste guerre et la guerre juste pour des intérêts financiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici