FEMA-CATA SENAT-ITOU

172

Par Menthalo –  Au début de l’hiver, le Sénat avait demandé une étude pour recenser les forces mobilisables civiles et militaires en cas de crise grave, avec pour objectif de former une sorte de FEMA de réservistes, en cas de catastrophe ou de crise majeure.

L’agenda a été là aussi accéléré…
Le Sénat a adopté à l’unanimité, mercredi 30 mars 2011, une proposition de loi pour étendre et faciliter l’utilisation des réservistes en cas de crise grave. Soutenu par le Gouvernement, le texte doit être débattu à l’Assemblée nationale.Ce rapport vise à définir les possibilités pour les réserves de différents ministères, dont en particulier celle du  ministère de la Défense et celle du ministère de  l’Intérieur, d’une meilleure mobilisation de leurs réservistes en cas de crise mettant en péril la continuité des services de l’État, la sécurité de la population ou la capacité de survie de la Nation. 

L’année dernière, le Ministère de la Défense avait étudié la possibilité de former ses personnels au “soutien psychologique des populations”, le genre qu’on utilise en cas de catastrophe de nos jours…
L’Etat, quant à lui, a financé les associations humanitaires début 2010, pour qu’elles informatisent leurs réseaux de distribution alimentaire et qu’elles recrutent des bénévoles. Il y a un an, en cherchant sur google, il était évident que la Croix Rouge Française recrutait dans toutes les régions.
A l’heure où la FEMA prépare et entraîne quelques millions de personnes pour le “Big One”, la France est très en retard.
Mais au fait ? C’est quoi la catastrophe attendue ?
Un tsunami sur nos plages, un EMP “solaire”, une vague d’hyperinflation, une pénurie alimentaire, la révolte des banlieues ou tout ça dans le désordre ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici