Les calculs politiques d’hier sont incertains…

41

Extraits du Figaro. C’est donc sur l’écueil du sexe que s’est fracassée une stratégie savamment construite pour préparer son retour [DSH, Ndlr]. Après son échec aux primaires de 2006 face à Ségolène Royal et son départ au FMI dans la foulée de l’élection présidentielle de 2007, les socialistes le croyaient retiré définitivement de la vie du parti. Mais à la faveur du congrès de Reims de 2008, il s’allie avec son adversaire historique Laurent Fabius pour porter Martine Aubry à la tête du parti et empêcher Ségolène Royal de s’en emparer. Le soutien de DSK a un prix: un silence absolu de ses alliés sur leurs éventuelles ambitions présidentielles pour 2012. Aucun ne peut se déclarer tant qu’il n’a pas parlé. Or DSK est statutairement empêché de s’exprimer sur la vie politique française. Dès lors, tout tourne autour de sa décision de se présenter ou pas. Mais beaucoup de dirigeants ne croient pas à son retour. C’est sa chance, disent ses proches. De fait, il est la clé de voûte des primaires. Dominique Strauss-Kahn use de son silence pour construire son image d’homme d’Etat. Dans le même temps, on préparait son atterrissage en douceur auprès des Français après son séjour parmi les dirigeants de la planète. Pour décrire l’opération, les partisans de DSK parlaient de soft landing. Parfois, ils évoquaient les risques de hard landing ou de crash. Ils y sont.

Il va de soi que pour certaines forces, cette affaire est un véritable couac. Un coup dur pour les politiciens du PS, mais certainement aussi pour des réseaux et des officines qui comtpaient tout de même sur DSK pour couper net la trajectoire de la candidate du FN. Tout était cousu de fil blanc. Depuis l’année dernière, le duel final était entendu pour la présidentielle 2012 : Marine/DSK. LIESI reviendra sur cette affaire, avec sa propre grille de lecture, dans son numéro de fin de mois. Le 12 mai 2011, ce titre figurait sur notre blog : “LES CHOSES SERIEUSES VONT COMMENCER“. L’affaire DSK s’inscrit bien évidemment dans cette perspective et gageons que nous sommes bien loin du terme d’une série d’événements qui ont probablement débuté avec Fukushima…

4 Commentaires

  1. En tous cas, je suis épaté par la stratégie de Nicolas Sarkozy (ou du moins de ses protecteurs). DSK est dégagé, il aura un second tour avec Marine, et en prime il fait un bébé qui va naître quelques mois avant la présidentielle ! Ca s’appelle mettre toutes les chances de son côté.
    Le coup du bébé, c’est fort…

  2. Et si la ruse suprême était de faire élire Marine Le Pen pour faire porter le chapeau à l’extrème-droite du foutoir qui de toute façon ne peut que de développer?
    Le coup a déjà réussi avec Pétain pour le plus grand plaisir de De Gaulle et consorts!

  3. Le gosse de la Bruni tout le monde s’en moque. Les gens sont préoccupés par ce qu’il leur reste dans leur porte- monnaie et n’ont pas par ce qu’elle a dans le ventre. Les temps ont changé, il faudrait peut être enfin s’en rendre compte. les journaux people sont faits pour les moutons, par pour ceux qui réfléchissent.

    • Justement, la population française est composée à 95% de moutons. Le calcul est tout simplement d’attendrir l’électorat féminin avec le bébé, et vous verrez que cela marchera. Cet électorat ne réfléchit pas comme vous et moi, d’ailleurs il ne réfléchit plus du tout. Je voulais juste dire que c’est un enfant bidon, une carte de plus dans le jeu électoral.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici