Tandis que les Etats-Unis illusionnent, ses ennemis tissent leur alliance

90

Le Vénézuéla est sans doute le meilleur allié de l’Iran en Amérique du Sud. Et ce n’est pas l’information suivante qui nous contredira. Selon le quotidien allemand Die Welt, le président Hugo Chavez a accepté la construction d’une base de lancement de missiles par l’Iran sur la péninsule de Paraguana. Des ingénieurs iraniens ont d’ailleurs visité ce site en février 2011. La péninsule de Paraguana se trouve sur la côte du Venezuela, à 120 km de la Colombie, un allié de longue date des Etats-Unis. La société des Gardes Révolutionnaires Khatam al-Anbia est en charge de la construction de la base.

Cette base de lancement de missiles serait intégrée dans un système de défense destiné à prévenir les attaques aériennes contre le Vénézuéla. Selon Die Welt, cet accord militaire implique qu’en cas de menace d’attaque de l’Iran, le Venezuela riposterait par un lancement de missiles sur les ennemis de l’Etat islamique.

Le projet, qui pourrait se chiffrer en dizaines de millions de dollars, serait pris en charge intégralement par l’Iran qui va le financer grâce à ces recettes des ventes de pétrole. Les Iraniens auraient déjà payé en espèce le coût de la phase préliminaire du projet.

1 COMMENTAIRE

  1. C’est une information qui relève plus de l’intox, que de la réalité. Pourquoi l’Iran construirait il une base au Vénézuela ? Dans quel but ? Quel est l’interêt ? Alors qu’ils ont autant de bases qu’ils veulent en Syrie, le gouvernement irakien est pro-iranien, -exploit des USA aprés avoir pillé le petrole et renversé Saddam-, le Hezbollah peut provoquer de trés lourdes pertes au coeur du dispositif israèlien. Par ailleurs avec leur missiles les iraniens sont capable d’ateindre chaque mètre carré du territoire israèlein, et toutes les nombreuses bases US au proche orient.
    Sans compter le risque géopolitique pour les vénézueliens d’une telle décision.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici