Fukushima : un accident très grave et qui va durer – Commentaire officiel !

300

La catastrophe de Fukushima est un accident très grave et qui va durer pendant des années, a averti dimanche sur Radio J la ministre de l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet.  Interrogée sur l’évolution de la situation à la centrale japonaise de Fukushima, la ministre a estimé qu’on ne (pouvait) pas dire que cette affaire (était) sous contrôle. Le sujet était totalement étouffé par les médias depuis plusieurs semaines. D’aucuns pouvaient s’endormir sur leurs oreilles, mais voilà une piqûre de rappel “officielle”…
“L’affaire sera sous contrôle quand on aura rétabli de manière durable, pérenne, le circuit de refroidissement des réacteurs qui ont été accidentés, ce qui aujourd’hui n’est pas le cas”, a déclaré la ministre.

Interrogée sur le fait de savoir si les autorités japonaises avaient caché des choses, la ministre a répondu: “Je ne sais pas, je ne crois pas”… la langue de bois habituelle.  Mme Kosciusko-Morizet a estimé que cet accident devait permettre d’aider à progresser au niveau international sur la sûreté nucléaire et prôné que tout pays qui pratique le nucléaire civil ait une autorité indépendante. On vous prépare ainsi à un autre scénario dont LIESI parlera au moment opportun. Il faut simplement traduire : ils vont utiliser très probablement un autre événement “choc” pour les populations afin d’interdire le nucléaire tel que nous le connaissons aujourd’hui.

6 Commentaires

  1. vous semblez déplorer “l’arrêt du nucléaire tel que nous le connaissons” … franchement, vu la sécurité toute relative et le danger bien réel que “le nucléaire tel que nous le connaissons” représente, il me semble justement qu’arrêter le massacre serait une bonne chose … des milliers de tonnes d’eau radioactive dans l’océan, des particules de césium, de plutonium dans l’atmosphère … on va y arriver à la réduction de la population mondiale à 500.000 si ça continue … Si les investissements consentis pour le nucléaire et le pétrole avaient été attribué aux énergies alternatives, on serait maintenant en mesure de se passer des deux, pour le plus grand bien être de la planète et de ses habitants … mais au détriment bien sûr du porte-feuille de nos dirigeants !

  2. Tout à fait d’accord avec Jean Michel, ce n’est jamais au détriment des dirigeants (riche) mais les nôtres (pauvres)

  3. Erreur, relisez en entier, vous vous rendrez compte que ce qu’il dit n’est pas faux.

    “Si les investissements consentis pour le nucléaire et le pétrole avaient été attribué aux énergies alternatives, on serait maintenant en mesure de se passer des deux, pour le plus grand bien être de la planète et de ses habitants … mais au détriment bien sûr du porte-feuille de nos dirigeants !”

    Mais vous n’avez pas tort sur le fond (c’est juste que je n’ai pas l’impression que vous ayez vraiment saisi le sens de sa phrase) car de toute manière ce sont toujours nous, qui payons.

    Bref de ce que j’ai compris de sa phrase c’est que ça arrange bien nos dirigeant que l’on se ruine en pétrole et nucléaire car ils y ont des interets, ce qui n’auraient pas été le cas avec d’autres énérgies…
    Mais peut-etre que je me trompe et que je n’ai rien saisi de son commentaire…

    • merci Raphael, tu ne te trompe pas du tout : ces trente ou quarante dernières années les trusts pétroliers ont acheté tout les brevets de motorisation alternative (moteur pantone par exemple) pour les enterrer et continuer à vendre leur or noir au détriment de nos finances et de la planète (pollution atmosphérique, marrée noire …), mais pour leur plus grand bénéfice. Pareil pour le nucléaire : la Z-Machine parait une alternative viable au nucléaire (pas de pollution) mais les infos ont été dissimulés d’une part parce que les USA veulent utiliser cette technologie dans l’armement et d’autre part parce que les lobbies de l’atome voient tout cela comme un concurrent, combattu d’autant plus que cette technologie semble très prometteuse … j’emploie le conditionnel car à part Jean-Pierre PETIT, il y a eu très peu d’échos sur cette technologie, donc on ne sait pas trop à quoi s’en tenir. Je répète (et c’est J-P Petit qui le dit, entr’autres) que si le même budget et la même énergie alloués au pétrole et au nucléaire avaient étés consacrés à la recherche de solutions alternatives, la planète et l’immense majorité de ses habitants ne s’en porteraient que mieux. Mais hélas nos politiques qui ne sont que les marionnettes d’oligarques impitoyables en décident autrement.
      dommage …
      le drame c’est que c’est pareil dans tout les domaines : agro-alimentaire, pharmaceutique, social, santé …..

  4. oui tu as raison, j’ai pris connaissance de l’existence de la z-machine dans l’avant dernier “nexus”, et il est vrai qu’il existe tellement de solutions alternatives qui sont censurées… car pas rentable pour ceux qui nous exploitent… qui n’ont aucun intérêt à faire de nous des hommes LIBRES et en bonne santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici