Un coup de gueule ou : de DSK à J. Lang

52

En écoutant R. Holleindre (un très court extrait que l’on nous communique) on obtient confirmation de choses révoltantes. Cette caste qui dirige le pays pour des mondialistes sans foi ni loi qui n’ont pas le courage d’apparaître devant les tribunes, est décidément pourrie par le vice. Le vice est aujourd’hui devenu l’une des conditions nécessaires pour exercer le pouvoir d’un pantin du cartel bancaire. De ce point de vue, les ténors des différents partis politiques sont bien compromis. Un jour sans doute, l’eau fangeuse du caniveau remontera à la surface et ils seront tous emportés… Ce n’est ainsi pas un hasard si l’homosexuel parisien bien connu a un nom qui rappelle le déluge de (la) NOE.

http://gloria.tv/?media=162436

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici