Les donneurs de leçons à Pékin sont étrangement silencieux pour l’Europe de l’Ouest

136

L’actuel tour de vis contre la dissidence en Chine rappelle celui qui avait suivi l’écrasement du mouvement prodémocratique de la place Tiananmen. Les efforts de la Chine pour réduire au silence les éléments d’instabilité depuis la mi-février rappellent étrangement la campagne de déni sur le massacre de Tiananmen, a déclaré la directrice Asie de Human Rights Watch (HRW), Sophie Richardson.

Des centaines, voire des milliers de personnes ont trouvé la mort dans la nuit du 3 au 4 juin 1989, lorsque le Parti communiste a envoyé les chars de l’armée mettre fin à sept semaines de manifestations au coeur de Pékin qualifiées par le régime de révolte contre-révolutionnaire. En refusant de renier la répression militaire du 4 juin 1989, le gouvernement chinois dit en fait que la même stratégie brutale est toujours d’actualité, ajoute Mme Richardson dans un communiqué. Il y a peu de raisons de croire que la réaction meurtrière aux manifestations de 1989 ne pourrait pas se reproduire aujourd’hui.

Depuis la mi-février 2011, alors qu’une partie du monde arabe s’embrasait, des dizaines de dissidents, d’avocats ou de militants des droits de l’Homme chinois ont été arrêtés ou assignés à résidence.  La répression récente en dit long sur le mépris du gouvernement pour l’Etat de droit et les réponses musclées aux manifestations au Tibet, au Xinjiang, et en Mongolie intérieure ou ailleurs. “Ces répressions prouvent que (la Chine) n’est pas plus disposée qu’il y a 20 ans à répondre de manière pacifique au mécontentement populaire”, dit Mme Richardson. Mais pourquoi ces mouvements humanitaires, financés grassement par les banquiers internationaux, sont ils étrangement silencieux sur le comportement des gouvernements européens qui, depuis quelques jours, matraquent leurs populations si elles osent manifester de manière non-violente en réclamant plus de “démocratie” ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici