Monnaie et politique… chute des indices comme ce fut annoncé sur ce blog

170

Petite reprise de l’euro et dollar contre la FRANC SUISSE après avoir connu un effondrement brutal. Cela va de pair avec le fait que la quasi-totalité des grandes familles ont des comptes bourrés de métal précieux en Suisse. Explication de cette reprise technique : le yen est très affecté par des menaces de crise politique au Japon.

Hier, la devise européenne s’était repliée suite au nouveau coup porté à la Grèce, en pleine crise budgétaire, par l’abaissement de la note de la dette du pays par l’agence financière Moody’s. Celle-ci a abaissé “la note des obligations publiques grecques en monnaie locale et en monnaie étrangère de B1 à Caa1” et envisage de la dégrader encore. L’euro avait aussitôt piqué du nez. De son côté, le dollar était pénalisé par une série d’indicateurs décevants et une Bourse en baisse. Dans ce contexte, la devise helvétique a continué de jouer son rôle de valeur refuge et battu de nouveaux records dans la soirée à 1,2058 franc pour un euro et 0,8383 franc pour un dollar.

Chute des bourses: l’information vient à point pour justifier le “cycle”

Sur se blog, nous évoquions récemment (analyses de différents titres et bancaires) le risque de dérapage des marchés financiers pour justifier un QE3. Entendons bien que si ce dernier n’a pas lieu, l’été actuel peut en effet être comparé à l’été 1914 comme le font de rares analystes de l’Histoire, plus compétents que la masse “d’idiots utiles” qui pérorent sur les grandes chaînes médiatiques pour annoncer que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes et que les “mouvements démocratiques arabes” sont un gage d’espérance.

Cela fait plusieurs mois qu’une source suisse (l’une de celles qui nous avait annoncés l’effondrement des subprimes trois semaines avant que cela ne soit public), en cheville avec le cartel bancaire et le comité exécutif du groupe Bilderberg, a confié à notre rédaction que les cours allaient plonger. “LES FAMILLES VEULENT A TOUT PRIX REALISER UN DERNIER RAMASSAGE”. A 50 dollars le silver, elle nous avait signifié que cela commencerait sur l’argent métal. D’où l’avertissement notifié sur le numéro de LIESI de fin avril, quelques heures avant le décrochement… et notre conseil d’acquérir ce métal précieux dans la débâcle provisoire actuelle (contacter liesiletter@gmail.com pour obtenir une source fiable).  Il  n’y a pas de “hasard” dans cette valse des monnaies et des indices.

Depuis quelques jours, nous attendions la “nouvelle” susceptible de flanquer une gifle aux indices…

L’humeur a changé du tout au tout par rapport au début de la semaine. Après l’optimisme née de la perspective d’un prochain accord sur la Grèce, les opérateurs ont considérablement déchanté quand l’agence d’évaluation Moody’s a abaissé la note de la dette publique de la Grèce à Caa1, un niveau reflétant un risque réel de non-remboursement. Cette annonce qui est intervenue sur injonction du cartel bancaire alors que le processus d’un accord semblait bien engagé entre la Grèce et la communauté internationale, a été très mal perçue par les marchés. La décision de Moody’s a non seulement relancé les inquiétudes sur la mise en place d’une prochaine solution pour la Grèce mais a aussi laissé libre cours aux inquiétudes des opérateurs sur la santé de l’économie américaine. Les derniers chiffres macroéconomiques ne sont en effet pas très encourageants. Les marchés ont notamment été déçus par l’annonce d’une baisse plus importante que prévu des embauches dans le secteur privé américain. “Les inquiétudes concernant la croissance américaine se renforcent” notent les analystes du CM-CIC ajoutant être aussi préoccupés par “les impacts des mesures de mise sous contrôle du déficit budgétaire américain”.

Les titres du secteur bancaire s’inscrivaient également parmi les plus forts reculs de la cote: Crédit Agricole (-2,23% à 10,29 euros), BNP Paribas (-1,95% à 52,76 euros), Société Générale (-1,81% à 39,79 euros).

Les informations se multiplient auprès de notre rédaction concernant le Crédit Agricole et BNP. Des contrats d’assurance-vie signalent désormais en tout petit en bas de page que l’organisme n’est pas responsable en cas de perte totale du capital ou de la faillite de la BNP. Pourquoi donc inscrire cela ?

Encore une fois : DEGAGEZ DE TOUS LES ACTIFS PAPIERS sans quoi vous perdrez tout !

6 Commentaires

  1. Je voudrais être sûr d’avoir bien compris : une dernière fenêtre s’ouvre pour acheter l’argent métal, une secousse importante sur les marchés vient à point pour faire supporter l’idée d’un QE3. Mais s’il y a un QE3, la bourse devrait remonter un peu cet été non? Ou quelques temps après?
    Si c’est bien la dernière occasion de prendre du métal, ne reste-il pas un peu de temps avant de dégager de tous les contrats d’assurance vie, PEA, et autres?

  2. Ca fait à peu près 10 ans que j’entends ce discours. Le dollar va s’effondrer et j’en suis persuadé, tôt ou tard. Achetez de l’or et des métaux précieux pour préserver vos avoirs.
    Soit. Supposons que j”achète de l’or physique. Je le mets où ? Dans un coffre à la banque ? Pensez-vous que si la banque fait faillite elle aura des complexes à
    ouvrir mon coffre pour prendre mes lingots ?
    Je le garde chez moi. J’achète un coffre fort ou je le planque dans un trou dans le jardin. A un moment donné, pour aller chercher mon pain, il va bien falloir que je le sorte et que je l’échange contre quelque chose (du pain chez le boulanger ou de la monnaie chez le banquier). Dans l’un ou l’autre des endroits, il
    y aura au moins un témoin (le boulanger ou l’employé de banque). La nouvelle se répandra. Il est riche. Il a plein d’or.
    Le soir je risque fort de voir venir des visiteurs plus ou moins violent qui auront tôt fait de me faire avouer où se trouve mon or (ce n’est pas de la science fiction, ça
    a existé de tous temps). Je n’aurais plus mon or et j’aurais en échange des plaies et des bosses.
    Si, par extraordinaire, je suis suffisamment adroit pour éviter tous ces pièges, je recevrais tôt ou tard une lettre du Trésor Public qui dira “Monsieur, vous avez acheté le — x grammes d’or. Compte tenu de la situation du pays, je vous somme de retourner cet or à telle banque sous peine de prison”. Ce n’est pas non plus de la science fiction, Voyez ce qui s’est passé sous Roosevelt et dans une moindre mesure sous de Gaulle.
    Je ne crois donc pas que la détention d’or nous sauvera de quoi que ce soit. La sauvegarde est dans un changement de notre mode de pensée qui entraînera un changement du mode de fonctionnement de la société, nulle part ailleurs.

    Michel

    • @ribouldingue
      Vous avez raison, avoir de l’or ne garantira pas la “belle vie”, plutout la survie. Les lingots sont à déconseiller, impossibles à négocier dans la situation que vous évoquez. Les pièces d’argent pourront peut être permettre de “tenir” un peu. Ce qui est sur, c’est que nous sommes à l’aube d’une (et même plusieurs) catastrophe apocalyptique. Quand (pas si) les monnaies vont s’écrouler (cet automne d’après tout ce que je lis sur les média non-alignés, en particulier cet excellent site, ou aussi le GEAB dont je conseille vivement la lecture), il faudra bien manger, en attendant que la monnaie mondiale soit établie par nos chères élites.
      L’écroulement de l’USD pourrait être retardé, par quelques catastrophes naturelles (?) par exemple mais l’établissement du NWO nécessite la nouvelle monnaie, donc…

    • superbe analyse Michel, à quoi va servir tout cet or si tout devient désert au tour de nous? il faut faire de la résistance à tous ces groupuscules comparatistes qui veulent ruiner le monde

  3. en tout les cas si vous avez des “pepettes” en AV,PEL ou autres… c’est le moment d’en sortir !!
    ce que j’ai fais il y a deux ans et demi ,j’ai tout convertis en piece Napoléon Or 20 Fr Coq/Marianne …
    laisser ses économies par les temps qui courent en Banque,c’est risqué donc au final d’ici 1 an on verra qui aura eu raison.
    Or/Argent en investissement c’est plus sur…

  4. Vous avez tous raison ; il faut convertir tous ses avoirs en pièces d’or et d’argent (ça on le sait depuis longtemps) et se préparer à défendre chèrement son bien. Car beaucoup de gens trouveront beaucoup plus facile d’aller dévaliser les autres que de travailler par eux-mêmes. Et croyez-moi, ceux-là seront nombreux, armés et violents. Ce sera valable pour votre or mais aussi pour vos provisions de nourriture et d’eau. Ou tout simplement pour le jardin potager que vous aurez eu l’intelligence d’entretenir. Le danger viendra surtout de là : il faut prévoir aussi de se défendre par soi-même. Autre possibilité, très probable, et évoquée par l’un d’entre vous : la réquisition par l’Etat de tout l’or des particuliers. Evidemment, il ne faudra pas le donner mais bien le cacher, dire que vous l’avez vendu. A ce stade, vous aurez donc tout le monde contre vous : vos voisins, vos amis, les pillards de la ville, la police, la justice. Prévoyez de vous grouper en communautés d’intérêts dans des propriétés vastes, protégées par de hauts murs, avec des chiens et des armes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici