Grèce : panique chez certains politiciens européens

42

Le chef de la diplomatie italienne, Franco Frattini, vient de mettre en garde contre tout temps perdu dans l’aide financière européenne à la Grèce, en estimant que tout délai risque d’exposer l’ensemble des pays de l’Union européenne à une crise de crédibilité. “Ne pas intervenir aujourd’hui en faveur de la Grèce ferait courir le risque à toute l’Europe, aucun pays exclu, d’être exposée à une crise de crédibilité, également face aux marchés”, a-t-il dit devant deux commissions de la chambre des députés.

Cette phrase panique n’est pas quelque chose d’anodin puisque l’agence d’évaluation financière Moody’s vient d’indiquer qu’elle envisageait d’abaisser la note de la dette de l’Italie, actuellement fixée à “Aa2”, en raison des risques pesant sur la croissance et de l’incapacité du gouvernement à réduire le déficit.

Pour le moment, le gouvernement grec a obtenu dans la nuit de mardi à mercredi la confiance du Parlement, prélude au lancement d’un nouveau plan d’austérité. Maintenant, le Conseil des ministres grec doit avaliser aujourd’hui la loi d’application précisant les modalités de ce cadre budgétaire pluriannuel, et notamment les mesures fiscales qui fâchent.  Rappelons que la zone euro a donné quinze jours à la Grèce pour franchir le pas, si elle veut décrocher une nouvelle tranche vitale de 12 milliards d’euros, du prêt de 110 milliards accordé en mai 2010 à Athènes avec le FMI et la rallonge en préparation à ce premier plan de sauvetage. Les choses doivent inquiéter certains puisque le sinistre président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a  plaidé pour un déblocage accéléré des fonds du budget de l’UE alloués au pays.

4 Commentaires

  1. le mur est à 50 mètres et nous sommes à 200 KM/H avec des freins qui ne fonctionne plus. le cours de l’or à dépassé les 1558 dollars l’once cet après midi, nouveau record.

  2. La question n’est pas seulement combien d’USD mais aussi combien ça ferait en EUR, CNY ou DTS. Avec l’arrêt du QE2, l’inflation, les catastrophes “naturelles” ou pas, l’USD pourrait perdre 30 % en quelques semaines (dixit le GEAB) par rapport aux autres monnaies, et ceci dans les prochains mois. Le cours de l’or grimperait ainsi de 30 % (au moins) automatiquement, en USD, mais pas nécessairement en d’autres monnaies…
    Bon, toutes les fiat currencies peuvent aussi s’écrouler en même temps, et l’or grimper à 5000 USD …

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici