Les citations dérangeantes dans l’attaque européenne contre l’Etat-nation GRECE

152

A Argonay (Haute Savoir), le 23 octobre 2008, le président Sarkozy prononce des phrases très intéressantes à la lumière de la crise grecque et des confidences qui nous furent faites selon quoi le lynchage de la Grèce était une “décision politique concertée”. Il serait très intéressant de connaître l’auteur du papier que lit Nicolas Sarkozy…

Comment ne pas rappeler cette citation de David Rockefeller : “Nous arrivons vers l’émergence d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin, c’est de la CRISE MAJEURE et le peuple acceptera le Nouvel Ordre Mondial”. (23 septembre 1994)

Extraits du discours prononcé par N. Sarkozy en 2008 :

Cette crise marquera sans doute pour l’histoire le commencement véritable du XXIème siècle. Quel visionnaire de génie !

“Le moment où tout le monde aura compris qu’il était tant de changer, tant de donner un nouveau visage à la mondialisation, tant de construire un nouvel ordre mondiale, politique, économique, social, assis sur de nouveaux principes et de nouvelles règles.” Voilà une belle recrue pour les mouvements des Indignés !

“Le sommet mondial pour refonder le capitalisme c’est l’Europe qui l’a proposé. Le nouvel ordre mondial, c’est autour des propositions de l’Europe qu’il se construira. Plus que jamais l’Europe prend conscience qu’elle a besoin d’un véritable gouvernement économique dont elle vient d’expérimenter ce qu’il pourrait être et l’utilité qu’il pourrait avoir. Ce gouvernement économique c’est bien évidemment l’Eurogroupe qui doit en être le cadre. (…)” Extraordinaire… trois ans avant 2011 !

Vidéo à visionner.

Grèce: Geithner (USA) appelle l’Europe à parler d’une seule voix

Le secrétaire au Trésor des Etats-Unis Timothy Geithner a appelé les dirigeants européens à parler “d’une seule voix, une voix claire” sur la crise économique traversée par la Grèce. “Je pense qu’il serait très utile que l’Europe parle d’une seule voix, une voix claire, sur une stratégie” contre cette crise, a affirmé M. Geithner lors d’une conférence organisée par le Wall Street Journal à Washington. “Il est très dur pour les gens qui investissent en Europe de comprendre quelle est la stratégie quand on a autant de voix différentes”, a-t-il considéré. Interrogé sur la personne que devraient choisir les Européens pour s’exprimer, M. Geithner à répondu que c’était “à eux de faire ce choix”. “Ils ont un ensemble complexe d’institutions. Mais il faut qu’ils se mettent d’accord sur une stratégie, et sur cette clarté, pour que les gens sur les marchés comprennent quel est le plan”, a-t-il estimé.

Quel est ce plan ?

Rappelons ce que disait Lénine en 1919:

“Dans un troisième temps, nous créerons une crise économique sans précédent.
Dans un quatrième temps, nous créerons une crise sociale telle que l’Europe tombera comme un fruit mûr“.


7 Commentaires

  1. Leurs intentions sont claires : liquider les états pour mettre en place une gouvernance européenne, puis une gouvernance mondiale.

    Je parie même qu’après le démantèlement de la Grèce, ce sera le tour de l’Italie. Comme Berlusconi n’a plus la faveur du peuple, il va livrer le pays à l’Europe. Il a du bien préparé le terrain pour ça. Après y’a plus que l’embarras du choix… Bientôt Sarko sera le ROI de l’Europe.. Comme Napoléon !

    Mais ça ce n’est que la partie européenne.
    Nous sommes en plein dans une guerre économique appuyée par des armes bactériologiques et climatiques. La WW3 a commencée depuis au moins 2008 et personne n’a cru bon de mettre la population au courant.

    La France est encore relativement épargnée par les représailles parce qu’elle s’occupe de l’Europe et que la plupart des pays en question n’ont pas d’armes et se rallient sans difficultées sinon celles de gerer les réactions du peuple. Mais quand la Russie va se mettre en colère, ça risque de faire mal. La Chine elle, s’occupe des USA pour l’instant et vis versa.
    Il suffit de suivre les “communiqué de condoléances” qu’ils s’envoient (ceux qui apparaissent dans les médias) pour savoir qui a frappé qui. Y’a des petites phrases qui sont troublantes.

    Bon j’affabule certainement, mais ce qui est rassurant dans cette hypothèse c’est qu’une réduction drastique des populations n’est pas au programme, sinon ce serait déjà fait. Ils cherchent seulement à isoler les pauvres, pour l’instant. Pour en faire quoi ensuite ?

    Ok, j’vais trop au cinéma.

  2. a docteur x

    tres bonne analyse, sauf que la ww3 est en avance, regarde la site RSOE EDIS, c’est alarmant le nombre d’alerte bacterio est autre dans le monde.

  3. Détrompez-vous, le plan de réduction des habitants de la planète est sur les rails, mais il n’en est qu’au début. Il n’utilise pas un outil mais DES outils, dont les principaux sont : famine, guerre et maladies. Rien que pour ces trois-là, personne n’ignore que c’est déjà commencé, tout est en place ; il n’y a plus qu’à appuyer sur le bouton d’accélération, et vous allez voir….
    Le plus compliqué c’est celui des maladies (virus ou bactéries prétendumment inconnues) car leur déploiement à grande échelle nécessite l’existence d’un antidote, encore plus secret que le virus lui-même, mais nécessaire pour les protéger, eux, leurs afficionados et quelques policiers pour les protéger. Mais ça viendra, soyez-en sûr.

  4. “Le plus compliqué c’est celui des maladies (virus ou bactéries prétendumment inconnues) car leur déploiement à grande échelle nécessite l’existence d’un antidote, encore plus secret que le virus lui-même”

    Je ne le pense pas car on sait apparemment faire de svirus tueur qui peuvent ciblé un gêne de l’ADN, exemple un virus tueur qui tuerai tous les yeux bleus…

    Voir le livre de Marc Filterman “Les armes de l’ombre , Des tempêtes pas naturelles…” si je me souviens bien (je n’ai plus le livre sous la main)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici