Etats-Unis: bataille judiciaire pour 10 pièces d’or rarissimes

83

Les descendants d’un bijoutier de Philadelphie ont engagé une bataille judiciaire inédite contre les autorités américaines pour reprendre possession de dix pièces d’or rarissimes appartenant à leur aïeul. Réponse du gouvernement : ces pièces “Double Eagle” ont été volées. Selon lui, à l’époque de leur frappe, en 1933, lorsqu’elles ne valaient que 20 dollars chacune, leur mise en circulation avait été annulée. Aujourd’hui, leur valeur globale avoisine 75 millions de dollars (63 millions de francs).

Les descendants du joaillier font valoir que personne ne sait exactement comment leur père (et grand-père) s’est retrouvé en possession de ces pièces. Ils ajoutent que le gouvernement, ne pouvant prouver qu’elles ont été volées, n’a pas le droit de s’en saisir.

L’affaire captive le monde des collectionneurs dans la mesure où ces 10 pièces n’auraient jamais dû exister. Elles ont été frappées à plus de 400 000 exemplaires le 15 mars 1933, une semaine après que le président Franklin Roosevelt a ordonné au Trésor américain, face à la panique des banques, de cesser de mettre de l’or en circulation. (Source : AFP)

En 1937, le Trésor américain faisait fondre toutes les pièces d’or du pays pour les transformer en lingots et les conserver à Fort Knox, dans le Kentucky. Aujourd’hui beaucoup doutent que le gouvernement soit encore en possession de ce stock.

3 Commentaires

  1. d’ailleurs avec un cours de 1.42 on est plus près de 53 millions d’euros
    merci en tous les cas pour votre travail que je lis au quotidien
    André

  2. Sujet intéressant, les crashs des banques à ces époques, notamment en 1907, 1920 et 1929 et l’or qui fût retiré de la circulations à cette époque. Mais surtout !!!

    La mise en place des banques internationales et des personnes derrière le rideau, qui y sont encore aujourd’hui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici