Tic Tac… 02 août 2011

62

Le président de la banque centrale américaine (Fed), Ben Bernanke, a averti à Washington qu’un défaut de paiement des Etats-Unis créerait des “problèmes énormes” pour le pays et une “crise majeure” à l’échelle mondiale.  Si les Etats-Unis venaient à manquer à leurs obligations vis-à-vis de leurs créanciers, “cela serait une crise majeure”, cela “enverrait des ondes de chocs à travers l’ensemble du système financier mondial”, a déclaré M. Bernanke devant la Commission des services financiers de la Chambre des représentants.

Le président de la Fed faisait là référence au fait que les obligations du Trésor américain sont largement considérées dans le monde entier comme un placement extrêmement sûr, aussi sûr que l’or.

M. Bernanke a averti qu’un défaut de paiement du Trésor américain aurait aussi des conséquences dramatiques pour l’économie américaine. Cela créerait des “problèmes énormes”, a-t-il dit: “les taux d’intérêt  commenceraient à monter” à mesure que les créanciers remettraient en question la capacité du pays à rembourser ses dettes, ce qui “affaiblirait notre économie et alourdirait encore notre déficit”.

Le Trésor américain estime qu’il ne pourra pas éviter de se retrouver en défaut de paiement si le plafond légal de la dette publique du pays n’est pas relevé d’ici au 2 août 2011.

9 Commentaires

  1. et quand bien même ?
    OK ils relèvent le plafond … le déficit continue à se creuser … le nouveau plafond est atteint (c’est tarte !) … on relève encore le plafond … jusqu’à quand ???

    • Oh, pas très longtemps, jusqu’au début de la troisième guerre mondiale, au 2ième semestre de l’an prochain. Ensuite ce sera la monnaie mondiale, ce qu’ils voulaient…

  2. Que pensez-vous de cette prévision de M. ATTALI dans sa chronique du 11 juillet :

    http://blogs.lexpress.fr/attali/

    ” La France de Juillet ” (et c’est quoi la France du mois d’aôût ???)

    Extrait très instructif, à mon sens, sur l’imminense d’un carnage financier :

    ” La sérénité des festivals ne doit pas non plus nous faire oublier que, pendant ce temps, le chômage ne se réduit pas, nos dettes s’accumulent, notre commerce extérieur plonge et l’insécurité continue de gagner du terrain.

    Savourons donc ce mois de juillet, dernier moment de pause avant que ne commence une année essentielle pour l’avenir du pays. Elle sera peut etre nauséabonde, comme le laissent craindre les ragots et les faits divers dont se repaissent les uns et les autres. Elle sera surement intense et commencera dès le mois d’aout : au plus tard avec les universités d’été des partis politiques ; au plus tôt avec une nouvelle dégradation de la situation financière mondiale, plus fragile que jamais.

    De ce qui s’y passera après cette rentrée politique dépendra le fait de savoir si Juillet 2011 restera comme un ultime moment de bonheur, dont nous aurons longtemps la nostalgie, ou si au contraire nous saurons faire en sorte que Juillet 2012 soit plus heureux encore…

    D’ici là, profitons de chaque instant. “

    • Etant lui même dans le coup qu’on nous prépare depuis longtemps, sur que c’est le dernier mois de juillet à peu près normal… Aout sera certainement déjà très mouvementé, mais à partir de septembre, ça va être bouillant.

  3. @elias /marc153

    je vous rassure il y à aussi la crise alimentaire qui va nous tombé dessus avec les mauvaises récoltes de cette année et de l’année dernière

    • En effet Ratman, la famine arrive. Nous auront aussi droit à une troisième guerre mondiale, des tremblements de terre/tsunamis, des météorites plus ou moins grosses qui vont nous tomber dessus, des épidémies bactériologiques ou virales. Avec en cadeau une fausse attaque nucléaire, une fausse attaque de faux aliens, et on arrivera tout droit au règne de l’Antichrist.
      La suite est écrite dans l’Apocalypse…

  4. pas d’inquiétude les amis ils vont nous le mettre le QE3, ca va pas etre la guerre tout de suite par contre nous allons faire notre première expérience dans le WEIMAR. Une belle brouette de billets pou acheter un paquet de pates.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici