Le “stress test” bancaire interprété par JP Morgan Cazenove

77

Les banques européennes pourraient devoir lever 80 milliards d’euros, pour rassurer les marchés. Un rapport de JPMorgan Cazenove, piloté par l’analyste Kian Abouhossein, estime que, si le niveau des réserves obligatoires est strictement respecté à 7%, près de vingt banques devront lever de l’argent frais. Les banques françaises Société Générale, BNP Paribas et Crédit Agricole auraient besoin de vingt milliards d’euros, contre 25 milliards d’euros pour les établissements britanniques et 14 milliards d’euros pour les prêteurs allemands, dont la Deutsche Bank. L’italienne UniCredit, Crédit Suisse et l’espagnole Santander sont également citée dans le rapport de JPMorgan Cazenove.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici