Grèce : taxe bancaire improbable, défaut de paiement pas exclu

67

AFP – Le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Juncker, a jugé très improbable jeudi l’introduction d’une taxe bancaire, un temps envisagée pour aider la Grèce, et appelé à éviter un défaut de paiement du pays qui ne peut être exclu.

“Je ne pense pas qu’il y aura un accord à ce sujet”, a déclaré M. Juncker, qui est aussi Premier ministre du Luxembourg, à son arrivée à un sommet des dirigeants de la zone euro à Bruxelles, à propos de l’idée d’une taxe sur les banques pour aider à financer un nouveau programme d’aide à Athènes. Il n’a pas exclu un défaut de paiement de la Grèce et a souligné qu’il fallait tout faire pour l’éviter.

1 COMMENTAIRE

  1. le temps ou les francais vont pouvoir retirer leurs épargnes comme l’assurance vie sans casse s’amenuise, la participation du secteur privé ne fait plus aucun doute. Les pertes vont etre importantes couplée à la dévaluation monaitaire les nuages noirs se rapproches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici