Trader Noé – Analyse Flash

245

Nous venons de constater le même phénomène que jeudi dernier, mais avec beaucoup moins de puissance.
Jeudi dernier, il y a probablement eu une injection de liquidités phénoménale pour faire remonter les cotations des banques par ascenseur.
Aujourd’hui jeudi 28/07, l’ascenseur est en panne, l’échelle de secours a été utilisée !

Regardez bien les points énumérés dans l’article précédent. Si vendredi 29/07/2011, les cours clôturent sous ces niveaux, il faudra être extrêmement vigilant.

Si la clôture se fait au-dessus, alors il devrait y avoir une pause avant la grande débâcle.

4 Commentaires

  1. A LIESI

    DEPECHE AFP

    USA: le Trésor annonce ses dernières émissions de dette avant la date-butoir

    WASHINGTON – Le département du Trésor américain a annoncé jeudi le programme de ses deux dernières émissions de dette avant la date-butoir du 2 août, après laquelle il estime ne plus pouvoir honorer tous ses engagements si le Congrès ne relève pas le plafond de la dette.

    Le Bureau de la dette publique a annoncé qu’il remettrait lundi aux enchères, pour un montant de 27 milliards de dollars, des obligations à trois mois initialement émises en mai et qui parviennent à échéance le 4 août.

    Le même jour, il a prévu de vendre aussi 24 milliards de dollars d’obligations à six mois.

    Le Trésor n’a pas pour le moment prévu d’autre adjudication d’ici au 2 août. Mais si le besoin s’en fait ressentir, il peut en monter une qui ne serait pas annoncée avec le délai habituel.

    Les parlementaires américains discutaient toujours jeudi des mesures budgétaires qui doivent accompagner le relèvement de la limite légale imposée à la dette de l’Etat fédéral. Le Trésor maintient cette dette juste sous ce plafond depuis la mi-mai, mais estime qu’après le 2 août les Etats-Unis devront choisir de retarder certains paiements s’il n’est pas relevé.

    Le secrétaire au Trésor Timothy Geithner estime qu’il n’y a aucune garantie que les investisseurs continuent à acheter de la dette américaine si le blocage persiste au Congrès.

    Selon son dernier point quotidien sur les finances publiques, publié jeudi après-midi, il lui restait mercredi soir 73,77 milliards de dollars de liquide sur son compte.

    Ce total était encore de 81,99 milliards la veille, et 84,44 milliards vendredi soir.

    Mercredi, le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney, interrogé pour savoir si le gouvernement avait décidé des paiements qui seraient prioritaires au cas où ils ne pourraient pas tous être effectués, avait répondu que l’exécutif était en train d’y travailler.

    (©AFP / 28 juillet 2011 22h05)

  2. une ptite pour la route

    NEW YORK – La Bourse de New York a terminé sur une note mitigée jeudi, fléchissant en fin de séance face à l’absence de compromis sur la dette américaine, alors que des indicateurs encourageants avaient d’abord soutenu les indices: le Dow Jones a perdu 0,51% mais le Nasdaq a gagné 0,05%.

    Selon des chiffres provisoires, le Dow Jones Industrial Average a cédé 62,44 points à 12.240,11 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a grappillé 1,46 point à 2.766,25 points.

    L’indice élargi Standard & Poor’s 500 a reculé de 0,32% (ou 4,22 points) à 1.300,67 points.

    Plus tôt, il a semblé que le marché trouvait du répit du côté de l’actualité économique. Il y a eu une lueur d’espoir que peut-être il y allait avoir un accord, a expliqué Scott Marcouiller, de Wells Fargo Advisors.

    Pendant une bonne partie de la séance, le marché a semblé pouvoir limiter l’hémorragie de l’indice Dow Jones, qui avait perdu plus de 400 points en quatre jours. Mais les indices ont faibli pendant la deuxième partie de séance, face au manque d’avancées à Washington.

    La question du relèvement du plafond de la dette et du budget continuait d’être au centre des préoccupations des investisseurs.

    Le Sénat américain devait voter jeudi soir pour rejeter le plan de réduction des déficits des républicains de la Chambre, selon le chef démocrate du Sénat Harry Reid, alors que le Congrès n’a plus que cinq jours pour écarter le risque d’un défaut de paiement catastrophique.

    Le marché a besoin et veut voir plus de preuves concrètes qu’un accord va être trouvé, a ajouté Scott Marcouiller.

    La progression du marché dans la journée était liée à des investisseurs qui parient sur une résolution à Washington, a observé Gregori Volokhine, de Meeschaert Capital Markets, observant toutefois que la nervosité des opérateurs de marché ne se dissipait pas.

    Deux bonnes statistiques avaient soutenu le rebond.

    Le nombre de nouvelles demandes d’allocations chômage est passé sous la barre symbolique de 400.000 (avec 398.000 dépôts) la semaine dernière et les promesses de ventes de logements ont progressé pour le deuxième mois de suite en juin.

    Le marché obligataire a progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans s’est replié à 2,951% contre 2,980% mercredi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,257% contre 4,279% la veille.

    (©AFP / 28 juillet 2011 22h27)

  3. à quel moment les baques centrales ne peuvent plus soutenir le marché, quels éléments régulent de force ses injections massives ? parce que lorsque l’on regarde la dette des USA et que Obama s’apprete à continuer, je me dis qu’il n’y a aucune limite jusqu’à l’arret brutale de la machine. je pense que ca va continuer trader NOE, les banques vont continuer à etre maintenues.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici