Trader Noé – Analyse générale… Aux problèmes des dettes s’ajoutent maintenant ceux de l’économie !

58

Tant que le titre EDF évolue sous les 25.7 €, la tendance de fond reste baissière et le premier objectif se situe à 24 €. Une clôture sous les 24 € pourrait entrainer le titre vers les 13 €. Ceci pourrait arriver dans quelques mois lors de l’explosion sur la zone euro. Dans ce cas,les bancaires seront probablement nationalisées.
(Rappelons que le plus bas au premier trimestre 2009 était 25.1)

Le titre Société Générale se rapproche des 32 €. Une clôture sous ce niveau entrainerait probablement le titre vers de nouveaux plus bas: 29 et 25 € pour commencer.

Le titre Crédit Agricole devrait se diriger vers le 7.9 et peut être 7.5 €. Sous ce palier, le titre présenterait un grand danger avec un effondrement vers 3 €. (Supposons dans ce cas le défaut de la Grèce. Les filiales du Crédit Agricole étant fortement impliquées).

De même le titre BNP présente maintenant un objectif à 42 €.
Sous ce palier nous aurions le même scénario que pour Crédit Agricole. L’implication des filiales entrainerait probablement une correction vers 39 – 35 puis 30 €.

L’or reste très haussier, prêt à exploser à n’importe quel moment.

EURCHF (comme GBPCHF) reste dans une tendance baissière et se dirige vers la parité.

 

Commentaire de LIESI – Les médias insistent maintenant, non plus sur les dégradations des dettes des Etats, mais sur l’état de santé de l’économie américaine, malgré (disent-ils) l’accord trouvé à Washington pour relever le plafond de la dette. On craint désormais, toujours selon les médias qui ont tendance à conditionner les « impressions générales des acteurs de marchés », que les Etats-Unis ne retombent dans la récession. C’est dans cette logique que les prix du pétrole ont chuté, « les investisseurs s’attendant à ce qu’un ralentissement de la croissance économique mondiale réduise la demande de brut ».

Pour rappel, l’indice de l’Institute for supply management pour le mois de juillet a atteint 50,9 contre 55,3 le mois précédant, signe d’un ralentissement de l’activité industrielle. « Ces données ont fait craindre un retour en récession », expliquait Ben Potter, un analyste d’IG Markets dans un rapport. Or, dans le cadre de l’accord sur le relèvement du seuil de la dette américaine, « le pire est que Washington est justement sur le point d’adopter de fortes réductions des dépenses, ce qui est sans doute exactement le contraire de ce qu’il faudrait faire », a-t-il remarqué.

Curieux ce tir de barrage alors que les agences de notation donnent l’impression d’être provisoirement en vacances… Décidément, les tireurs des manettes ne veulent pas laisser de repos aux aoûtiens !

 

19 Commentaires

  1. une fois que le plan états unis va etre en place, les agences de notations vont retendre leurs tentacules vers l’EUROPE. Portugal,Espagne,Italie,Irlande ATTENTION ILS REVIENNENT. Peut etre avant la fin de la semaine (mon opinion).

    • pour les USA ca va passer, on ralonge un QE3 puis Obama va nous faire un beau discours expliquant aux Américains qu’ils va falloir faire des éfforts supplémentaires après tout ils ont l’habitude cela fait 2 ans que qu’ils sont plus de 40 millions à vivre avec des tickets repas sans aucune rebellion. Et le tour est joué on repart pour un tour.

  2. via alterinfo

    tres interessant

    Vladimir Poutine critique les USA qui « parasitent l’économie mondiale » 02/08/2011

    Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a accusé lundi les Etats-Unis de “parasiter” l’économie mondiale et a proposé au Bélarus de fusionner avec la Russie en visitant un camp d’été de ses jeunes fans à l’approche des élections.
    Les Etats-Unis vivent sur des dettes et transfèrent une partie de leurs problèmes à l’économie mondiale, « parasitant (ainsi) l’économie mondiale et le monopole du dollar », a déclaré lundi le Premier ministre russe Vladimir Poutine.

    Les Etats-Unis “vivent à crédit, au-delà de leurs moyens et font reposer une partie de la charge de sa dette sur l’économie mondiale. Ils parasitent l’économie mondiale en usant de la situation de monopole du dollar”, a-t-il lancé.

    Le compromis dégagé in extremis dimanche soir sur le relèvement du plafond de la dette américaine mais qui n’a pas encore été voté par le Congrès “n’a fait qu’ajourner la prise de décisions pour régler le problème sur le fond”, a-t-il poursuivi.

    Vladimir Poutine critique sans cesse la politique budgétaire de Washington, ayant comparé par le passé les Etats-Unis à un “hooligan” qui inonde les marchés mondiaux de dollars dévalués.

    Le compromis sur le plafond de la dette américaine, scellé in extremis dimanche soir entre la Maison Blanche et les chefs parlementaires, manquait encore de soutien lundi au Congrès. Des élus sceptiques laissaient planer le doute sur son adoption.

    IRNA

  3. « Le communisme c’était l’exploitation de l’homme par l’homme. Le capitalisme – au sens donné à l’actualité – c’est exactement le contraire »
    Henri Jeanson
    😉

  4. @franck
    Chez ceux qui achètent et vendent de l’or, ils ont aussi des pièces d’argent. Rue Vivienne à Paris (à côté de la bourse), il y a plusieurs revendeurs spécialisés.
    Privilégiez le 5 F ou le 10F semeuse, elles sont encore abordable et pourront se revendre (ou s’échanger, en cas de troc) plus facilement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici