L’Allemagne manque de jeunes ingénieurs

61

L’industrie allemande fait face à une pénurie grandissante de jeunes ingénieurs, ce qui alimente la dangereuse tendance à la désindustrialisation. Le nombre de postes restant vacants en juin a atteint le record de 76400, selon les statistiques compilées pour le VDI, l’Association nationale des ingénieurs. Beaucoup d’ingénieurs arrivant à l’âge de la retraite n’ont pas de remplaçant. (Cliquer pour lire la suite.)

Le directeur du VDI, Willi Fuchs, estime que le problème ne vient pas de la jeune génération en soi, qui ne se désintéresse aucunement de la haute technologie, mais bien plus des médias et du système scolaire qui ne promeuvent pas une attitude favorable à la technologie orientée vers la production de biens réels pour la société. Pour le dire plus directement, il y a bien trop de charabia “écologiste”, par opposition aux principes scientifiques.

Suivant les données du VDI, les secteurs les plus pénalisés par le manque de jeunes ingénieurs sont la construction de machines et l’automobile, où il manque 31000 ingénieurs. Viennent ensuite l’ingénierie électrique, avec un déficit de 18300, et le bâtiment, avec 10600. Géographiquement, la demande la plus importante se trouve au Bade-Wurtemberg, le Land ayant la plus forte concentration de construction de machines et de production automobile, où 26000 offres d’emplois restent insatisfaites. Vient ensuite la Bavière, avec 13000, suivie de la Rhénanie du Nord-Westphalie, avec 12 600.

Ce ne sont là que les chiffres correspondant aux besoins actuels d’un secteur industriel en déclin rapide et que le “nouveau concept énergétique” du gouvernement encourage à quitter le pays. (Source: EIR)

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici