« La rumeur court toujours plus vite que la vérité »

45

Ce mot de Voltaire traduit bien ce que nous voyons aujourd’hui au niveau des bancaires françaises, dont le cours des actions a plongé considérablement. Nous pourrions ajouter que les conséquences liées à la rumeur peuvent se traduire, in fine, par une vérité de fait, et avoir des banques qui coulent réellement à cause de la perte de confiance des actionnaires. Surtout que la “main anonyme” a l’art d’intervenir sur des points extrêmement fragiles. Pas seulement en matière de cours boursiers, mais encore dans le “conditionnement des foules”. Il suffit de voir la manière dont réagissent les Britanniques aujourd’hui alors que Londres est confronté à des violence inouïes. (Cliquer pour lire la suite.)

Il faut être candide pour croire un seul instant que ces rumeurs ne correspondent pas à une logique, à une tactique de marché. Trader Noé a su, sur ce blog, dénoncer l’attaque sur les bancaires avant même qu’elle ne soit perçue par les grands médias. C’était d’ailleurs l’objectif de la rédaction de LIESI en créant ce blog. PREVENIR… Aujourd’hui, Trader Noé voit la main anonyme esquisser un scénario similaire sur la devise européenne, ce qui correspond parfaitement à ce que nous attendons pour la géopolitique de l’automne/hiver 2011-12.

Ce matin, la France, l’Italie, l’Espagne et la Belgique vont restreindre les ventes à découvert, une pratique spéculative complexe, afin de combattre les “fausses rumeurs” qui déstabilisent les marchés financiers. C’est précisément ce que vient d’annoncer l’ESMA (European Securities and Markets Authority), le régulateur financier européen. Pour la France, l’interdiction de la vente à découvert concerne onze valeurs financières pour quinze jours. Dans le contexte actuel, ce genre de décision est pure folie. Trader Noé vous expliquera pourquoi, dans le courant de la journée.

Affirmer que ces rumeurs ne sont pas fondées, peut être vrai, mais il demeure que la politique des grosses banques est aberrante. Ce n’est pas anodin si elles ne se font (de nouveau) plus vraiment confiance entre elles. En outre, des lecteurs avisent notre rédaction que des virements conséquents de plus d’un million d’euro de la Société Générale vers une autre banque (moins risquée) mettent un temps « anormal ». Il n’y aurait donc pas de fumée sans feu.

Le président de l’AMF parle de manipulations de cours et de délits d’initié. Il a bien évidemment raison, mais dans le langage du politiquement correct, cela s’appelle du « complotisme ».

Note : Les ventes à découvert sont un mécanisme spéculatif qui consiste à emprunter un actif dont on pense que le prix va baisser et à le vendre, avec l’espoir d’empocher une forte différence au moment où il faudra le racheter pour le rendre au prêteur. Ainsi, une action vendue à découvert alors qu’elle cote 10 euros, puis achetée alors qu’elle ne vaut plus que 8 euros, rapporte à l’auteur de l’opération un gain de 2 euros.

6 Commentaires

  1. Une alternative à la vente à découvert .

    http://www.nouveautrader.com/

    8H47

    OUVRONS LES YEUX !

    L’AMF a décidé d’interdire les ventes à découvert sur les sociétés du secteur financier pendant 15 jours, il en est de même en Espagne, en italie et en Belgique – voici la liste des valeurs “interdites” —> Axa, April Group, BNP Paribas, CIC, CNP Assurances, Crédit Agricole, Euler Hermès, Natixis, Paris Ré, Scor et Société Générale. Autant vous le dire tout de suite, ce genre de mesure est une réaction dans la panique, ils ont peur … et cette mesure ne changera rien pour les spéculateurs professionnels, qui ont un arsenal d’outils pour passer outre, je vous en donne deux —> on achète le cAC sauf les bancaires et on vend l’indice à découvert, ou encore mieux, on emprunte des titres à ceux qui les possèdent au comptant (moyennant intérêt au jour le jour) et on les vend sur le marché

  2. Faux
    Sans trop rentrer dans le détail, vous ne pouvez vendre des indices sans acheter les bancaires, hormis en cas de hedge (cf. FAQ AMF en anglais et autres règles européennes venant de sortir)

    6- Are trades in index derivatives allowed where the basket of securities includes one or more of thesecurities concerned?
    a) Investors exposed to the equity market are allowed to hedge their general market risk by trading in index derivatives. In this context, the AMF accepts the marginal net short positions in the securities concerned that may result from that trading in index derivatives.
    b) Trading in index derivatives for any other purpose than hedging general market risk is not allowed unless theresulting net short positions in the securities concerned are offset by long positions.
    – 2 –
    c) Taking a net short position in one or more of the securities concerned by combining index derivative transactions and other transactions is prohibited. It is therefore prohibited to:
    – sell futures contracts on an index whose underlying basket includes one or more of the securities
    concerned, or
    – buy futures contracts on any of the securities included in the underlying basket of the index except for
    the concerned securities.

    Concernant le P/E, rien n’a changé.

  3. En ce moment tout les jours des actifs partent en fumée, cela crée “en plus des rumeurs” des trous gigantesques dans les bilans des banques si l’on additionne à cela les dettes souveraines agravées par les agences de notations, le seul moyen de soutenir et le déficit et les marchés qui ont besoin d’essence pour fonctionner c’est le recours aux banques centrales nous sommes à un stade ou nous n’avons plus le choix. l’économie est enlisée nous le remarquons avec le cours du pétrole qui recule, le chomage qui augmente il ne faut par conséquent pas compter sur cette dernière pour renflouer les caisses. Le gouvernement essais d’endiguer l’ hémorragie en prenant différentes mesures comme le rabotage des niches fiscales mais cela ne suffira pas car la croissance est à “0” au second trimestre et c’est là que le bas blesse. Si l’Allemagne souhaite sortir de l’euro comme l’annonce Menthalo la déconfiture risque de prendre un nouveau tournant dans les difficultés qui s’additionnent. Non, j’aimerai que ce soit l’inverse mais le QE3 est dans les tuyaux aux USA et la BCE elle meme a et aura recours à l’injection de liquidité.

    • nous parlons de rumeur pour jouer la déstabilisation sur les marchés mais je pense que l’écroulement n’est pas pour tout de suite meme si nos grandes banques montrent des signes de faiblaisses évidents du d’ailleur en grande partie à leurs comptabilités parallèles, toutes ces pertes qu’il faut additionner à leurs difficultés qu’ils déclarent au grand jour !je pense que pour que ce système tombe il faut d’abord que les oligarchies mettent main basse sur le bien public de toute l’Europe à l’image de la Grèce.A mon sens la gouvernance sera un régime totalitaire avec une doctrine communiste le peuple ne doit plus avoir de biens privés, car le capital laisse une marge de manoeuvre, le pouvoir de dire non ! il faut que la population soit totalement dépendante du nouveau système avec l’incapacitée de s’opposer aux décisions. Aujourd’hui les banques jouent parce qu’elles savent que leurs erreurs sont répercutées sur les autre établissements financiers grace aux crédits default swaps en trotre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici