Quand un occultiste de renommée mondiale évoque la “main anonyme et vagabonde”…

85

« Tout groupe social, comme tout être humain a des organes visibles et invisibles. Pendant que les lois actuelles sont appliquées, d’autres lois s’élaborent en secret quelque part…

A côté de la politique nationale de chaque Etat, il existe des organismes peu connus de politique internationale… […] [Les grands enjeux mondiaux] se posent dans ces conseils internationaux auxquels prennent part, non pas des politiciens de carrière ou des ambassadeurs galonnés, mais quelques hommes modestes, inconnus, quelques grands financiers supérieurs, par leur conception large des actions sociales, aux politiciens orgueilleux qui se figurent, une fois ministres éphémères, gouverner le monde ». (Papus – Revue Mysteria – avril 1914.)

Papus, est plus connu sous le nom de Dr Encausse. Le site Wikipedia en dit très peu mais suffisamment pour comprendre que Papus était une très haute pointure des sciences occultes.

Faut-il s’étonner de l’impuissance apparente des pantins politiques dans la crise actuelle, dirigée avec maestro par ces personnages peu connus du grand public et qui décident dans “ces conseils internationaux auxquels prennent part, non pas des politiciens de carrière ou des ambassadeurs galonnés, mais quelques hommes modestes, inconnus, quelques grands financiers supérieurs”. La force de ce groupe d’individus, c’est l’aveuglement, malheureusement coupable de la grande majorité de nos contemporains qui peinent à croire ce qui, pourtant, est aveuglant.

20 Commentaires

  1. Bonjour LIESI à propos de main anonyme un seisme d’une amplitude de 5,9 à été ressenti à Washington et New York mardi vers 17h50 GMT, quelqu’un serait il en train de jouer de la Haarp ?

    • J’avais exprimé des inquiétudes sur le Japon, MOODY’S vient d’abaisser la note de ses banques c’est bien le moment !

      • Salut Clavreul, peut être que le démissionage du PDG de S&P ne suffit pas à détourner l’attention. Quand ils n’auront plus de cartouche à dégrader, peut être qu’ils en viendront au iles caiman, ou à la Suisse 🙂

  2. LE PDG DE STANDARD AND POORS A ETE DEMISSIONNE
    du 24 au 28 août 2011 : Obama veut la peau de S&P pour avoir dégradé la note AAA des Etats-Unis. Une agence de notation presque honnête donc, sauf que monsieur Deven Sharma, PDG, a été obligé de mettre toutes ces affaires dans un carton et de prendre la porte… Il a de la chance, il n’a pas pris une balle dans la tête, mais c’est peut-être pour plus tard. Cela veut dire, chers lecteurs, que demain ou après-demain, SP va nous faire un joli communiqué de presse et dire que finalement, tout compte fait (ha ha ha, elle est bonne), les US ont fait de rapides progrès et que le pays mérite de retrouver son joli AAA… Et youpi, Wall Street va encore nous faire un pseudo-rally. D’ailleurs, j’ai vu et entendu Alan Greenspan déclarer au club de la presse que les US pourront toujours payer leurs obligations car la Fed a la planche à billets et peut imprimer tous les milliards dont ils ont besoin!!! Si, si, papy aime sucrer les fraises de Weimar… Dites-moi que je rêve, mais dites-moi que je rêve!!! Lire aussi le NYT.

    Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com

  3. HUGO CHAVEZ A TIRE LE TAPIS SOUS LES PIEDS DES BANQUES ET A DOPE L’OR
    du 24 au 28 août 2011 : Hugo Chavez a fait un coup de génie: nationaliser ses mines d’or, et demander à la JP Morgan, à la Barclays, à la Standard Chartered, à Nova Scotia et la Bank of England de lui rendre l’or du Vénézuela entreposé dans leurs coffres… Vous imaginez la réaction paniquée de ces établissements qui, pour la plupart, ont dû les prêter comme d’habitude… Bref, ce fut le coup de feu, un vrai trou d’air, et en ce moment c’est la folie, ils sont en train de s’agiter dans tous les sens pour reconstituer le stock, soit 211 tonnes d’or. Bonne chance donc. Mais quelque chose me dit que l’or va monter encore et encore, parce que ce jeu de prêts n’est ni plus ni moins qu’un jeu de chaises musicales… A un moment, il y aura un autre trou d’air, par exemple, un autre gouvernement qui va réclamer son or… Bloomberg, WSJ et ZH se sont demandé comment la JP Morgan allait faire “the fun begins … as today’s CME update of metal depository statistics, JPM only has 338,303 ounces of registered gold in storage. Or roughly 10.6 tons. A modest deposit of this size would cause some serious white hair at JPM as the bank scrambles to find the replacement gold, which has already been pledged about 100 times across the various paper markets”. Lire Bloomberg ici. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com

  4. LA POULE AUX OEUFS D’OR DE LA JP MORGAN A DES MAUX DE TETE
    du 24 au 28 août 2011 : Depuis que Hugo Chavez a demandé à récupérer son or dans les divers coffres des banques occidentales, l’or est reparti de plus belle à la verticale car, comme vous le savez depuis longtemps, il a été vendu entre 45 et 80 fois plus d’or en papier que d’or physique disponible. L’or des banques a été “prêté” comme on dit pudiquement… Bref, c’est la panique partout, raison pour laquelle votre télé vous dit toutes les 10 minutes de lui vendre votre or. Notre lecteur Pierre a eu la gentillesse de traduire un article de Oro y Finansaz: “L´avocate et chercheuse, Eva Golinger, a affirmé ce dimanche dans le programme “Construire l´utopie”, transmis par Sistema Radio Mundial, que la banque américaine JP Morgan ne possède pas l’or du Vénézuéla, ce qui laisse entrevoir une crise financière dans laquelle on ne doit écarter le rachat de l’or de la part de l´entité financière pour pouvoir remplir ses engagements vis-à-vis du gouvernement vénézuélien. Golinger a signalé qu’il y a beaucoup d’inquiétudes dans les banques américaines, et plus spécifiquement à la JP Morgan, suite à la décision du président Hugo Chavez de rapatrier l’or vénézuélien. La chercheuse a expliqué que JP Morgan possède “presque 900 millions de dolars d´or vénézuélien, mais ne possède réellement que 10,6 tonnes d´or. Ils affirment pouvoir compter sur beaucoup plus, mais ils ne le possèdent pas physiquement car ils l´ont déplacé dans d’autres lieux en pensant que personne n´irait le retirer.”. Commentaire de Pierre: “(10 600 + 60673 = 643 133 800) Il manque donc un peu plus de 250 000 000 de dollars en or pour pouvoir atteindre les 900 millions de dollars d´or”. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2011

    • LA MONTEE DE L’OR ET LA BAISSE DES PANTALONS
      du 24 au 28 août 2011 : Vous avez vu que l’or va de plus en plus vite et bat record sur record… (1923 dollars l’once!!!) En ce moment, partout dans le monde, des banques, des hedge funds et des investisseurs ont été crucifiés sur les murs à cause de leurs positions baissières sur l’or… Les crétins… Ils ont perdu des centaines de millions, certains qu’ils étaient que l’or était encore une vieille relique barbare. Et ils ne peuvent même pas emprunter à une banque pour couvrir. En fait la hausse violente de la mi août a pris toutes les banques de court… y compris la JP Morgan. Et la dernière du Ministère des Finances allemand est de demander aux pays européens (Espagne, Grèce, Portugal, etc.) des lingots l’or en garantie des prêts qui leur seront faits… Donc l’or va repartir à la hausse, et il est encore temps d’en acheter parce que bientôt les banques vont se battre entre elles pour en trouver. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2011

  5. GUERRE USA-EUROPE: LES CDS SUR LES BANQUES EUROPEENNES ONT EXPLOSE !
    du 24 au 28 août 2011 : La presse anglo-saxonne a bombardé les lecteurs de titres catastrophiques sur la situation des banques européennes, oubliant au passage de faire les mêmes titres sur l’explosion à venir de la Bank of America, (ma banque favorite post-Lehman). Bon, elle n’a pas tort, les credit default swaps sur les banques comme la SG, la BNP, Unicredit, etc., ont été multipliés par 4 depuis le mois d’avril, lire ici Bloomberg, parce que le marché estime qu’elles sont largement sous capitalisées face aux engagements qu’elles ont pris. Bref, comme en 2009, les US veulent terroriser le monde en lui expliquant que le seul endroit où ils peuvent entreposer leur cash, ce sont les banques américaines. Eh oui, les US ont la planche à billets, alors que l’Europe n’a que Cetelem. Et regardez, même la Banque Centrale de Suisse a été obligée d’emprunter aux US, ce qui ne doit pas rassurer les… Suisses. Zero Hedge avait révélé le pot aux roses: “Cue Panic As Fed Resumes Liquidity Swap Lines, Lends $200 Million To Swiss National Bank, Most Since October 2010”, précisant que cela s’ajoutait à 500 autres millions… Ouups… Cherchez la (ou les) clés… Dans le même temps, la BCE a joué aux pompiers, et a acheté du papier espagnol et italien pour 22 milliards d’euros alors qu’elle ne pourra jamais tenir ainsi jusqu’à la fin de l’année… En effet, suivant les divers calculs de Graham Summers, “Spanish debt worldwide exposure to Spain is north of $1 TRILLION. In this situation, Great Britain is on the hook for $51 billion. The US is on the hook for $187 billion. France is on the hook for $224 billion. And Germany is on the hook for a whopping $244 billion. Remember, the BIG players in the EU Crisis always were Spain and Italy. With GDPs of $1.46 trillion and $2.1 trillion respectively there literally is NO WAY the ECB can bail these countries out. Which is why Europe is now facing the End Game. Indeed, the Fed has reopened FX swap lines to Switzerland. The Fed ONLY does this when things are on RED ALERT. It’s now only a matter of time before a big bank goes down and takes the European banking system with it. Forget al the headlines, the ECB and regulators over there have lost control”. CONSEQUENCE: les bons du Trésor US sur 10 ans sont tous partis, la demande a été telle que leux taux est tombé à 1,9%, DU JAMAIS VU!, lire ici le Telegraph. En tout cas, vous comprenez qui tire les ficelles. Mais, pour ma part, je vous dis, surveillez Bank of America qui n’a rien trouvé d’autre que d’accuser le rédacteur en chef du Business Insider d’être responsable de l’effondrement de son action passée de 50 dollars à 6… Blodget n’est pas le seul. Depuis 4 ans, la Bank of America est régulièrement accusée de bidouiller ses comptes par divers analystes, et en magouilles, Blodget s’y connaît (voir plus bas). Suivez aussi Morgan Stanley… Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com

  6. Pour ceux qui pensent que Jovanovic est sectaire en terme d’info

    LA SOCIETE GENERALE EST DESESPEREE (1)
    du 24 au 28 août 2011 : L’action de la SG (que des millions de Français ont achetée, je le rappelle, et qui ont perdu leurs économies) a tellement dévissée que la direction ne sait plus quoi inventer pour gratter quelques euros. En déséspoir de cause, écoutez bien, la SG a chargé la Banque Rothschild de lui assurer sa liquidité, témoin cette dépêche surréaliste de Reuters “SocGen confie un contrat de liquidité à la banque Rothschild … A partir du 22 août 2011 et pour une durée d’un an renouvelable par tacite reconduction, SG a confié à Rothschild la mise en oeuvre d’un contrat de liquidité sur l’action Société Générale”. J’ai dû relire deux fois pour comprendre que la Banque Rothschild a tous pouvoirs pour faire monter le cours au crick. Mais j’ai peut être mal compris… Ce qu’il y a de génial c’est que la SG ne se cache même pas qu’elle fait monter son action au crick, puisque les marchés n’en veulent plus… Le montant de la transaction n’a pas été donné, dommage, jaurais aimé combien coûte un crick à la Rothschild même de luxe… C’est le modèle “Effet de levier x50”. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com

  7. “… dans la crise actuelle, dirigée avec maestria…” ( et non maestro). Merci à LIESI de nous apporter des vues et opinions diverses sur la situation actuelle de notre “humanité en crise”.

  8. LE FRANC SUISSE COMMENCE A POSER DES PROBLEMES…
    du 24 au 28 août 2011 : Notre lecteur Mr Ségaut attire notre attention sur un problème dont j’avais déjà parlé dans le cadre des pays de l’Est, mais là, c’est en France: “Depuis de nombreuses années, les banques frontalières proposent des prêts en CHF beaucoup plus attractifs que les prêts en EUR en terme de taux. Seulement, avec au taux de change EUR/CHF qui s’est effondré de 30% depuis 1 an, de nombreuses personnes ayant acheté un bien en 2006/2007 souhaitant revendre aujourd’hui se retrouvent en vente à découvert! Cela signifie que la vente libellée en EURO (en tenant compte de la hausse des prix de l’immobilier, bien sûr) ne suffit pas sà rembourser le prêt en CHF! Ex: Une de mes clientes a acheté en 2006 et revend aujourd’hui un bien au prix du marché à 250.000 € => il lui manque 60.000 € pour rembourser son prêt en CHF. En contact hier avec une de mes partenaires bancaires, elle commence à entasser les dossiers de vente ne pouvant être avalisés par la banque car le montant de la vente ne permet pas de rembourser le prêt. A moins de faire un prêt conso pour rembourser le différentiel! INCROYABLE!!! Les subprime sont en FRANCE et ce sont les travailleurs frontaliers en suisse qui, malgré des salaires attractifs, vont se retrouver sur la paille!” Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2011

  9. @zigy-747

    merci d’éviter de copier et coller les informations de cet incapable de jeuveudufric dans les commentaire on connait tout son blog pourri

    merci !

  10. Jovanovic a au moins le mérite d’avoir ouvert les yeux à pas mal de gens qui voyaient leur banquier comme un homme respectable.

  11. Restons dans le monde réel et prouvé :
    http://www.physorg.com/news/2011-08-powerful-corporations-world.html
    (PhysOrg.com) – Pendant plusieurs années la sagesse conventionnelle stipulait que le monde entier est contrôlé par une riche élite, ou plus récemment par les énormes entreprises multinationales qui semblent parfois contrôler l’air que nous respirons. Maintenant, une nouvelle recherche par une équipe à ETH-Zurich, en Suisse, démontre que ce que nous avons toujours soupçonné, est apparemment vrai. L’équipe a mise en ligne les résultats sur le serveur preprint arXiv.

    En utilisant des données obtenues (circa 2007) de la base de données Orbis (une bdd mondiale contenant l’information financière des compagnies privées et publiques) l’équipe, dans ce qui est annoncé comme la première de son genre, analysa les données de plus de 43,000 entreprises, en observant à la fois les connexions en amont et en aval entre elles et découvrit qu’une fois représentées par un graphique, les données représentent une forme de papillon, avec un nœud, ou un noyau représentant juste 147 entités qui contrôlent presque 40 pour cent de toute la valeur monétaire des entreprises transnationales (TNCs).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici