Verdict sans appel : la dette grecque est hors de contrôle !

401

Dramatique bilan dégagé par la nouvelle commission de contrôle du budget du Parlement grec, composée  d’analystes indépendants : « La dynamique de la dette grecque est désormais hors de contrôle et les dérapages par rapport aux objectifs de réduction du déficit, exacerbés par une profonde récession, menacent d’annuler les bénéfices du nouveau plan de sauvetage ». Le rapport vient d’être publié par l’agence semi-étatique Athens News Agency. Autrement dit, le dernier plan de sauvetage de l’Union européenne qui s’élève à 159 milliards d’euros (230 milliards de dollars) consenti le mois dernier, n’aura servi à rien.

N’importe qui était capable d’anticiper une telle situation. Comment brider une économie par des coupes budgétaires et espérer obtenir une économie dynamique ? Ce résultat n’a rien d’étonnant si l’on se souvient des propos exprimés la semaine dernière par le ministre des Finances grec Evangelos Venizelos annonçant que le produit Intérieur brut diminuerait vraisemblablement de plus de 4,5% en 2011, contre 3,5% prévu initialement. En attendant, la dette grecque a enflé pour atteindre 350 milliards d’euros… une paille !
Dans un tel contexte, quel sera le verdict de l’Union européenne, du Fonds monétaire international et de la Banque centrale européenne au sujet du déblocage de la sixième tranche du prêt de 110 milliards d’euros consenti à Athènes l’année dernière ?

Comme cela est insuffisant, les autorités grecques ont augmenté, hier, les taxes sur la nourriture dans les restaurants et les hôtels de dix points à 23%. A quand la banqueroute ?

Normalement, l’euro devrait plonger. En sera-t-il ainsi ? Si tel n’est pas le cas, il faudra s’interroger sur la logique du « marché » et conclure comme Mme Parisot à « un complot des banques américaines… »

23 Commentaires

  1. Je ne comprends toujours pas comment faire pour que le public soit au courant de la situation réelle mondiale ?
    220 ans de république Française: Et notre pays est ruiné économiquement,culturellement et religieusement.

    • il faudrait que les journalistes parlent comme T Meyssan et quelques autres…mais aussi les journalistes des communes où nous vivons, tous les journalistes avec une vraie conscience pro…
      ils devraient faire du “papier vérité” là les citoyens lambdas seraient informés en masse !
      utopie ?

  2. La Grèce ne pourra jamais rembourser ses dettes.
    De même pour d’autres pays européens.
    La chute de l’euro est voulu par le NOM
    qui sera suivi par la chute du dollar.
    C’est pourquoi l’Allemagne quittera l’euro et rétablira le mark.

  3. puisque aux states les conspirationnistes sont considérés comme des terroristes faudrait leur signaler dame Parisot…

    un petit séjour à guantanamo lui ferait le plus grand bien!

  4. un peu d’humour pour lancer cette journée

    KADHAFI a quitté la Lybie sans dire au revoir !
    C’est pas “Tripoli” de sa part !
    Il a même pas fait “Lybie zou” en partant!
    Il est surement parti parce qu’il a fait “Lybie tises ” !
    Il “Lybie zarre ” quand même ce dictateur !
    C’est écrit dans la presse si tu “Lybien”!

  5. extrait : médiapart ce jour sur ” la grèce coule” !
    l’Union européenne espère toujours trouver une voie de compromis avec les banquiers pour sauver son deuxième plan d’aide. Pour le comité parlementaire grec, celui-ci est déjà mort-né, au vu du tourbillon infernal dans lequel sont prises les finances publiques. Mais cette analyse risque, comme tant d’autres, d’être ignorée. S’entêtant dans leurs analyses et dans leurs choix, les gouvernements veulent s’en tenir à la ligne arrêtée en juillet. Leur seule préoccupation est de la faire accepter par leur parlement.

    Balayant les principes de solidarité au sein de la zone euro, la Finlande a déjà négocié des contreparties bilatérales avec la Grèce, pour le prix de sa contribution. Les Pays-Bas et l’Autriche demandent à leur tour le même traitement de faveur. A la grande colère d’Angela Merkel qui estime ces demandes « déloyales » et contraires aux règles européennes. La chancelière allemande se montre d’autant plus ferme qu’elle n’est pas assurée d’obtenir l’accord de sa coalition à ce nouveau plan d’aide grec. Cherchant à rassembler sa majorité, elle a décidé de se donner du temps. Le débat sur le deuxième plan de sauvetage à la Grèce ne se tiendra qu’à partir du 29 septembre. D’ici là, de nouvelles répliques de la crise risquent de secouer la zone euro, qui pourraient précipiter l’écroulement de la Grèce.

  6. Le déficit budgétaire de la Grèce en 2011 va s’élever à au moins 8,6% du PIB contre une objectif de 7,6% du PIB.
    Le gouvernement table sur une contraction de plus de 4,5% de l’économie grecque cette année, voire de plus de 5%, contre une estimation précédente de 3,9%.

    Pas vraiment les chiffres d’une reprise…

  7. hors sujet :
    (re médiapart)

    A la fin des années 1990, dans le Japon de la «décennie perdue» (la première), un secteur d’activité a connu un véritable boom: la vente de coffres-forts aux particuliers. Les causes profondes qui conduisaient alors Mme Watanabe à retirer ses économies de la banque et à stocker des billets de 10.000 yens sous les tatamis sont les mêmes qui viennent de provoquer une nouvelle «capitulation» des bourses mondiales, la troisième en quinze jours, et peuvent se résumer en un mot: défiance.
    On ne sera donc pas surpris d’apprendre que les ventes de coffres-forts sont aujourd’hui en forte expansion… aux Etats-Unis. Pour y stocker notamment des lingots d’or, le cours de l’once volant de record en record, en route vers les 2000 dollars (plus de 1.860 dollars ce 19 août). Quarante ans presque jour pour jour (c’était le 15 août 1971) après la suspension «temporaire» de la convertibilité du dollar en or, enterrant le système de Bretton Woods, cela ne manque pas de sel. Depuis ce jour fatal, la dévaluation du billet vert par rapport au métal jaune atteint 98%.

    Toutes les valeurs perçues comme offrant un refuge aux investisseurs affolés s’envolent: le franc suisse, le yen japonais qui a dépassé le sommet historique des 76,25 pour un dollar (il en fallait 360 avant 1971) et, signe de désespoir s’il en est, la dette publique des pays perçus comme les plus sûrs, l’Allemagne en Europe, ce qui peut se comprendre, et les Etats-Unis: le taux sur les bons du Trésor américains à dix ans sont tombés pour la première fois sous les 2% (le taux d’intérêt varie en sens opposé du cours de l’obligation).
    (re médiapart) le 19 août 2011

  8. @Observeur
    “Pour l’écrasante majorité c’est l’argent et le sexe qui les intéressent.”

    Vous avez oublié la météo et les loisirs (je classe le sport dans les loisirs).
    Vous avez déjà écouté une conversation dans la rue, au bureau, à la sortie de l’école… ? Hormis la météo et les loisirs qu’est-ce qui reste ?

  9. Pour les femmes: la marmaille, la marmaille et la TV
    Pour les hommes: le foot, le foot, la TV
    J’attends avec grande impatience le jour ou la catastrophe va se pointer…mais je crains que la réaction soit aussi faible que l’apathie actuelle est forte.

  10. http://www.alterinfo.net/notes/Des-banques-US-bientot-poursuivies_b3238377.html

    Des banques US, bientôt, poursuivies 02/09/2011
    Des banques US, bientôt, poursuivies
    Les autorités fédérales américaines envisagent d’engager des poursuites judiciaires contre une douzaine de banques, dont “JPMorgan Chase”, “Goldman Sachs” ou “Deutsche Bank”, pour leur rôle dans les crédits “subprime”, à la base de la crise de 2008, selon le “New York Times”.

  11. Laisser les amis Goldman-sachs , Lazars banskter & CO gérer le monde avec tout les youpins qui contrôle la télé + la clique Politque et … ça ira mieux …..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici