Fondue SUISSE à la sauce Bilderberg

165

Par Menthalo –

La petite BNS a dévalué brutalement sa monnaie en mettant une parité fixe entre CHF et EURO, mardi 6 septembre, en s’engageant à acheter les Euros en quantités illimités. La SUISSE a été suicidée par la BNS.
La Banque Nationale Suisse est tout à fait officiellement une Banque privée, SA dont les actionnaires sont les cantons pour 1/3, les banques cantonales pour 1/3 et les particuliers pour 1/3.
“Le capital de la BNS a fondu comme neige au soleil ces derniers mois, à cause des pertes qu’elle a subies sur le marché des changes en voulant lutter, sans aucun succès, contre l’appréciation du franc contre l’Euro. Pour mémoire, son capital était de 66 milliards de francs à la fin 2009 contre 16 à fin juillet dernier.”
La BNS s’est engagée a racheter tous les euros qui se présenteraient au guichet. C’est la grenouille, qui veut se faire aussi grosse que le boeuf. La Masse Monétaire (M3) de l’Eurozone est de 10.000 milliards d’Euros, celle de la Suisse est de 750 Mds de CHF en 2010 ( contre 540 en 2003 !)… soit 617 Milliards d’euros. La planche à billets suisse va donc tourner à plein régime 7 jours sur 7, générant une très forte inflation et paupérisant nos amis helvètes.
L’Argentine avait ainsi accroché sa monnaie au Dollar, créant la catastrophe économique de 2001, qui reste un modèle d’hyperinflation.
George Soros avait mis la Livre à genoux… sa prochaine cible est-elle le Franc Suisse ?
Pour mémoire, la réunion Bilderberg avait eu lieu en Grèce en 2009. Elle a eu lieu à Saint Moritz en Suisse l’été dernier. Ces oiseaux de mauvais augure, qui désignent à l’avance leur victime.

Les Suisses se font empapaouter par le Nouvel Ordre Mondial

À la suite de son adhésion au FMI en 1992, la Suisse s’est vue contrainte d’abandonner la couverture or du franc suisse, jusqu’alors de 40 %, inscrite dans l’ancienne Constitution. Dans la pratique, cela ne se fit qu’après le règlement final des l’affaire des comptes en déshérence et la création du Fonds suisse en faveur des victimes de l’Holocauste, en 1997, auquel contribua la Banque Nationale Suisse. Si l’on tient compte de la dévaluation du dollar, ce fut au plus bas historique de ce métal. Ce changement a été inclus dans la nouvelle Constitution entrée en vigueur le 1er janvier 2000, sans large débat politique.
S’appuyant sur cette décision, la BNS a commencé à vendre 1 300 tonnes d’or (elle en détenait 1560 jusqu’en septembre 2007) qui, selon elle, n’étaient plus nécessaires comme réserve monétaire.

En Août dernier, la Suisse était “créditée” officiellement de 1040 tonnes d’Or.
Il n’y en a plus que pour 1018… dans le meilleur des cas.
La BANQUE NATIONALE SUISSE a vendu brutalement à la clôture en flash hier, mercredi 7 septembre, 22 tonnes d’or sur les futures pour calmer la fuite des investisseurs abandonnant le Franc Suisse pour l’Or.

La BNS va t’elle réussir à arrêter la marée avec ses mains ?

Combien de temps, la BNS va t’elle pouvoir survivre, alors qu’elle n’est déjà plus que l’ombre de ce qu’elle était en 2009 ?

Il serait intéressant de savoir à qui a profité cette partie de Bonneteau ? Quel est le compère qui a racheté en flash-trading l’or mis en vente par la Suisse ? la B.I.S. de Bâle ? les célèbres Banquiers de Genève ? … ?

Vous pouvez constater que la cible des 1800 annoncée dans “les cent derniers jours de Sodome”, a presque été touchée ( 1818 ?)

Les gros capitaux avaient fui la zone Euro depuis 18 mois, tout particulièrement les capitaux allemands, cherchant refuge dans le Franc Suisse, faisant s’envoler celui-ci, mettant en danger les exportateurs helvétiques. Tous ces investisseurs se retrouvent aujourd’hui à leur point de départ, gros-jean comme devant, n’ayant pas d’autre solution que de se réfugier dans l’Or… ou l’argent pour les plus avertis.

Cette mesure est elle un dernier avatar du G20 de Londres de novembre 2009, qui avait vu une attaque en règle contre les “paradis fiscaux”, dont la liste avait été publiée, consacrant selon le Premier ministre Gordon Brown la naissance «d’un nouvel ordre mondial».. “L’ère du secret bancaire est révolue” assurait le communiqué final.

Adieu les comptes numérotés, adieu le Franc Suisse …
Restent les “vrenelis”, la pièce de 20 frs suisses or aussi anonymes que les “napoléons”. Sauf que depuis le 1er septembre, les achats ne sont plus anonymes.
Ô Tempora Ô Mores !

Toutes mes amitiés et ma compassion à nos amis suisses … nous voilà désormais dans la même galère, genre Titanic.

42 Commentaires

  1. Tu l’avais effectivement prèvu quand la réunion Bilderberg avait eu lieu, je me rappelle… compliments. Dommage pour la Suisse… mais tellement logique.

  2. Restent les « vrenelis », la pièce de 20 frs suisses or aussi anonymes que les « napoléons ». Sauf que depuis le 1er septembre, les achats ne sont plus anonymes.

    Ha bon ? En France pas en Suisse !

    • Exact, faudrait quand même voir a pas écrire n’importe quoi. En Suisse j’achète tous les vrenelis que je veux, et jamais du montrer mes papiers!! idem pour les ptits lingots…

      • Bien sûr, je parlais des “napoléons” qui ne sont plus achetés de façon anonyme en F depuis ce mois-ci…
        Bob, ne soyez plus sûr de rien pour votre beau pays.
        Vous venez brutalement d’être ramenés, hélas, au niveau de nous autres, pauvres mortels de l’Eurozone, sous la coupe du directoire de Bruxelles.
        On vous aurait dit ça la semaine dernière, vous nous auriez pris pour des fous. n’est ce pas ?

        Les comptes suisses sont extrêmement surveillés et je pense que l’évasion fiscale anonyme n’est plus possible pour les occidentaux, sous prétexte de “terrorisme”…

        Vous n’êtes pas au bout de vos surprises… attendez un prochain post qui vous concernera.

      • c’est à partir de CHF 5’000 que tu dois donner ton identité… loi anti-blanchiment

        mais rien ne t’empêche d’acheter pour 4’500 dans une banque puis une autre etc…

  3. J’aimerai connaitre les avis des uns et des autres sur le cours de l’or: va-t-il continuer son ascension ou risque-t-il de connaitre une baisse passagere dans les prochains jours?

  4. La BNS est sous pression, d’un côté la Suisse qui veux éviter une crise systémique des banques en évitant que leur créanciers arrête de payé des contrats à +20% d’intérêt.
    A l’opposé l’Europe qui veux éviter un défaut de payement de ses banques en continuant à honorer leur dette, mais pas à +20% d’intérêt.

    9’000 milliards de francs suisse prêter, ça en fait des pressions.

    Comme il est impossible de faire défaut sur la dette. Il essayé de bridé le fossés qui se creuse par la divergence entre les exportations et la création monétaire. Pour ça, il espère stopper les achats de francs suisse donc l’entrée de USD et Euro invendable dans leur coffre. Mais le risque est de passé directement de la parité à l’hyperinflation le jour ou la digue se rompt.

    la dernière fois (en 1980), il ont pu s’arrêter à temps, mais ça à engendrer 7% d’inflation par années avec un taux de chômage à 8%. Tout se paie un jour.

    114 milliards de dette + 76 milliards d’achat d’euro + 200 milliards d’impression de Francs Suisse,
    (+30% d’inflation) Soit 390 milliards de dette ou 79% du PIB. Il reste donc 100 milliards à la Suisse pour acheter des Euro à 1.20 avant le seuil fatidique des 100% de PIB endetter.

    Donc dès 83 milliards d’achat d’Euro la BNS est mort et rente en hyperinflation.
    Mais il peuvent encore gonfler la bulle en usant de la réserve fractionnelle.
    La BNS emprunter des euro sur les marchés en payant les CDS.

    Après le concours de la plus mauvaise monnaies.
    C’est le jeu des chaises musicale, le dernier qui a encore des la monnaie papier dans ses mains perds la partie, alors pour éviter de perdre tout le monde se mets à produire de la monnaie.
    Mais le problème c’est pas de serrez les fesses, c’est le nombre de chaise.

    Comme dit l’économiste argentin, on utilise de la monnaie réel pour boucher les trou de la mauvaise monnaie (loi de Gresham), le dernier stade avant le défauts de payement, puis l’hyperinflation.

  5. Bien vu! Merci pour cet article de fond sur ce qui se passe réellement dans les marchés financiers. Oui le franc suisse est une monnaie souveraine qui pourrait être de repli en cas de crise majeure du dollar et de l’euro. Restera la livre mais ça c’est pour plus tard…

  6. Il va bientot falloir creer des CDS de CDS.

    En cas de defaut, il y aura surement des banques qui ont vendu des CDS qui ne pourront meme plus payer leurs contreparties tellement elles seront a la ramasse.

    Ou alors faut en plus acheter des CDS sur la banque qui nous a vendu nos CDS.

    Ca serait comique si c’etait pas ca qui faisait tourner la planete.

    Dans quelques annees et avec un peu de chance, nos petits-enfants se diront que c’etait vraiment une periode surrealiste ou des gens pariaient sur des courbes dont seuls leurs paris faisaient varier les cours. Et ca declenchait des famines et des guerres.

    Esperons que ca rentrera dans le catalogue des paradoxes mathematico-philosophiques ou alors que ca servira a faire une nouvelle saison des Shaddoks.

  7. ” Dans quelques annees et avec un peu de chance, nos petits-enfants se diront que c’etait vraiment une periode surrealiste ou des gens pariaient sur des courbes dont seuls leurs paris faisaient varier les cours. Et ca declenchait des famines et des guerres…”

    Ceci doit être exact, mais l’or et les métaux précieux sont eux indexés sur des courbes et spéculations.
    A quoi bon en acheter ou convertir ses euros en métal si les cours de l’or deviennent une vue de l’esprit et une abstraction ?

    Qui pourra dire alors la valeur de l’or ?

  8. @Sam l’or est une réalité!!!! basée sur son extraction et le travail que cela implique!!!!contrairemnt aux monnaies papier!!! ce sera la SEULE MONNAIE TANGIBLE!!!!

    • @NOVA
      L’or est une réalité? c’est de la pure destruction: cet été au Pérou j’ai pu apercevoir le flux de camions qui, dévastant forêts et rivières, rapportaient en moyenne 37gr d’or par 20 tonnes de rammassis traités au mercure… Rivières pourries, poissons morts, forêts brulées, des milliers d’esclaves et qqs truands en Hilux reccueillant l’or à prix de misère. Voilà de quoi est faite votre SEULE MONNAIE TANGIBLE !!!

  9. Ma boussole à moi, en plus de St Gobain.. (!), est le Baltic Dry Index

    Il s’agit d’un index de prix de transport maritime des pondéreux, sur une vingtaine de routes commerciales trans-continentales, autant dire un très bon indicateur d’anticipation de l’activité économique réelle. Or celui-ci, remonte en flèche depuis le 10 août dernier, contredisant (en apparence) le double-dip, la croissance négative (!), que nous prouvent par ailleurs presque tous les autres indicateurs….

    Je n’ignore pas qu’il y a une dimension un peu spéculative, que l’index dépend aussi d’un marché des navires neufs et d’occasions lui aussi objet de spéculations diverses, mais tt de même, cela ne colle pas du tout avec le reste de la photo actuelle ?!

    Des avis sur le sujets ?

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=BDIY:IND

    • @alex,

      humour ou mauvais esprit alex…?!!
      je dis depuis le 10 août. Nous sommes là dans l’espace-temps quotidien, le plus court, pas dans l’analyse de tendance long terme….. les évènements depuis cet été s’enchainent avec une telle rapidité, que la semaine prochaine c’est déjà du long terme !

  10. BFO le baltic dry index serait la boussole de quoi? de quel indice???
    Une bonne boussole doit te donner l ‘indication quasiment au l instant T sinon c est juste des previsions susceptibles de grosses mofifs…Je ne vois pas trop le rapport entre les containers export et les marches financiers…..meme si je suis suis dans ces 2 domaines!!!!:)

    • Bonjour NOVA,

      Je crois bien avoir précisé la “définition” du Baltic….Il cote en continu, tous les jours. Je ne suis pas un expert du container, mais c’est plus qu’une prévision, c’est l’état actuel d’un panier de prix de transport maritime, à l’instant T. Il est donc sensé suivre l’offre et la demande. Et depuis 1 mois, il montre un beau décalage entre la réalité d’une activité économie que l’on pense en berne, et des prix de transport qui montent…

  11. BFO à ta place je ferai attention aux boussoles en ce moment, car les marchés sont manipulés, il y a beaucoup d’incohérence. En ce qui concerne les investissements j’ai laissé tomber le court terme car trop dangereux au profit du long terme sur des actifs tangibles.
    Le monde est incertain et les boussoles aussi.

  12. une petite intervention spéciale pour NOVA 😉

    St Gobain, -4.2% !! et la SG a crevé le support annoncé de 17.7 !

    SG : -20% depuis lundi, la manipulation officielle du cours mis en place par les banksters de Rothschild fonctionne super bien !

    @alex,
    bien d’accord, et à part qques piècettes bien au chaud, il est hors de question que je m’aventure en bourse en ce moment….. quelque soit la boussole à ma disposition !!

  13. Le chef économiste de la BCE a démissionné…… mais “tout va bien, la situation est sous contrôle, nous sommes confiants, blablabla….. ” qu’ils disaient…..

  14. Quand les autorités ferment les marchés ou pratiquent le “cours forcé”, ce qui arrive cycliquement dans tous les pays de tous les continents … et qui a été très souvent le cas en France, il y a des marchés …. autres …
    du moins, c’est ce que j’ai lu dans les livres d’Histoire 😉

    À la déclaration de guerre, le 5 août 1914, le franc entra dans une période de cours bloqué et l’obligation faite à la Banque de France de rembourser en or les billets qui lui étaient présentés fut suspendue. Le coût exhorbitant de la guerre conduisit le gouvernement, non pas à réquisitionner les avoirs en or et en argent, mais à faire appel au patriotisme et à interdire l’exportation des métaux précieux. À l’été 1915 les français avaient apporté environ 725 tonnes d’or en échange de papier-monnaie.

    Avec le développement du marché noir de l’or le gouvernement interdisait le 12 février 1916 la vente ou l’achat de monnaies métalliques au delà de leur cours légal. Cette interdiction devait être renouvelée à la fin de la guerre et maintenue jusqu’en 1928, année de la fin du cours forcé de la monnaie nationale.

    Après guerre la France est dans un état de délabrement économique et financier exceptionnel. Les tentatives de retour à l’étalon-or dans les conditions totalement irréalistes, c’est à dire sans prise en compte de la réalité inflationniste de la période de guerre, et les exigences des vainqueurs en matière de réparations, ont ouvert la voie à une série de crises économiques et financières qui ont pesé sur les monnaies. En 1914, avant l’ouverture des hostilités, le Franc était défini par 0,2903 grammes d’or (en fait le franc germinal était défini à l’origine comme 5 grammes d’argent titré à 90% de fin). En 1928, après les quelques années nécessaires à la stabilisation de l’économie, il fallait alors 0,05895 gramme d’or fin pour obtenir un Franc Poincarré de 1928. Soit une dévaluation de près de 80% du Franc.

    Les différentes crises monétaires (Dollar, Livre Sterling, Mark …) poussèrent une fois encore les investisseurs à lâcher le papier pour thésauriser la monnaie métallique. L’accroissement de la demande d’or aux guichets de la Banque de France, en échange de monnaie papier, poussait le gouvernement à promulguer le 1er octobre 1936 une loi invitant les détenteurs d’or à se déclarer et à restituer leurs avoirs, au prix d’achat, à la Banque de France. 87 tonnes furent ainsi récupérées par la Banque de France. Devant un tel enthousiasme le gouvernement devait durcir le ton dans un décret du17 février 1937 assimilant la détention d’or à de la contrebande. L’impopularité de ces décisions conduisait le gouvernement à faire machine arrière dès le 9 mars, soit seulement 3 semaines plus tard. La détention et le commerce de l’or redevenaient ainsi libres. Comble du bonheur, le Trésor dédommageait ceux qui avaient apporté leur or.

  15. parmis le florilège d’inepise j’en relève quand meme qq’une qui sont comme les perles du bac

    1. la Suisse n’a plus de compte numeroté anonyme depuis au moins 10 ans
    2. le plus haut taux d’intéret payé apr un pays européen est de 4.96 % (Grece juillet) et pas de 20% qui sont des rendement hypothétique a l’échéance..
    3. l’analyse est faussé car contrairement a tous les exemples cités (argentine angleteree etc) la Suisse ne cherche pas maintenir sa monnaie mais a la faire baisser!
    il est tres difficile de maintenir une monnaie mieux que son niveau mais il est facile de déteriorer une situation pour faire descendre la monnaie …

    en vref la BNS a fait un pari gagnat /gagnant tant qu’elle achetera des euros il maintiendra le change et si sa situation se déteriore cela fera rmeonter l’euro et baisser el FRS et elle gagnera des milliards sur les env 400 miards de devises en positions et surtout elle aura des cratouche pour défendre sa monnaie et avec des taux d’intér^étes actuellemnt négatifs on a encore une amrge énorme

  16. La destruction planifiée du ” Sonderfall Schweiz” a commencé effectivement par la destruction de notre armée de milice (concept armée 90). Cela a continué par la destruction de Swissair et l’adhésion au partenariat pour la paix de l’Otan, faisant peu ou prou de notre armée une réserve (au sens militaire) de l’Empire. La vente au plus bas de notre or, fut le prélude à la destruction du Franc qui est désormais quasi effective. Reste la démocratie directe, qui passera à la trappe lors de l’adhésion forcée à lUE qui se profile désormais.

    Ce qui reste de l’or de la BNS est sensé être stocké à Fort Knox. Il y a quelques années en réponse à une question d’un parlementaire le Conseil Fédéral a dit ne pas savoir ou l’or de la BNS était stocké. En réalité tout a vraisemblablement déjà été volé.

    Que se soit par l’entrisme, prise de contrôle en sous main des postes clés de l’Etat (Suisse), ou par la violence (Lybie, bientôt Syrie et Venezuela) l’Empire secret poursuit sa guerre en vue d’un contrôle total de l’humanité.

    L’étape finale sera la disparition de l’humain en nous. Ne restera plus qu’une enveloppe charnelle contrôlée en temps réel par des dispositifs technotronique.

    • Pas d’accord pour ton dernier paragraphe: tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir!
      Tant qu’il restera un rêveur sur cette planète ceux qui planifient ce génocide n’auront pas gagné !!!

  17. Tout de même il y quelques absurdités dans ce billet.

    Comment est-il possible de prétendre que la BNS a vendu 22 tonnes de son or pour, je cite, “calmer la fuite des investisseurs abandonnant le CHF pour l’or” alors que l’objectif de la BNS est justement de faire fuir les investisseurs de sa monnaie !

    Ensuite pourquoi la BNS devrait-elle vendre son or alors qu’elle dispose de réserves de change en Euro en quantité … illimité ?!

    Refléchissez un peu et vous comprendrez que la BNS, bien au contraire, à tout intérêt à vendre ses Euro pour racheter de l’or et augmenter ainsi ses réserves dans ce métal plutôt que les diminuer.

    Contrairement à ce que vous laissez entendre la BNS n’est plus vendeuse de son or depuis deux ans. Selon le dernier rapport officiel son stock est passé de 949 tonnes (2009) à 1025 tonnes (2010) : http://www.snb.ch/fr/mmr/reference/annrep_2010_stammhaus/source – page 133

    Vous prétendez qu’elle aurait augmenté ce chiffre à 1040 en août 2011 ? Je ne sais d’ou vous tenez cette information mais je veux bien vous croire. Le stock d’or de la BNS est en augmentation et ce n’est pas finit c’est une évidence !

  18. A la réflection, si la BNS ne veut pas faire tourner la planche à billet pour créer des CHF en vue de racheter des Euro elle peut tout aussi bien vendre son or sur le marché futur en CHF et en racheter sur marché spot en Euro.

    Quoi qu’il en soit, de toute évidence et selon toute logique, la BNS va devenir nette acheteuse d’or, plutôt beaucoup que peu.

    • si la BNS avait gardé son or le francs suisse serait monté encore plus vite et encore plus fort ne serait-ce que apr la hausse de l’or ( l’or en francs suisse n’a pas bougé durant 6 mois alors que dans les autres devises l’or explosait)

      “”Euro elle peut tout aussi bien vendre son or sur le marché futur en CHF et en racheter sur marché spot en Euro.””

      ca change rien ca revient a acheter de l’EUR contre FRS si vous le faites pas vous meme, un autre arbitragiste le fera
      Quand vous achetez de l’or vous avez …. de l’or quelque soit la monnaie vendu en contrepartie

      • Justement elle ne pouvait pas le faire avant car, comme le dites, cela n’aurait fait que renforcer le CHF.

        Maintenant que le CHF est “arrimé” à l’Euro (temporairement tout au moins à n’en pas douter) elle peut le faire beaucoup plus librement et commencer à se séparer d’une partie de sa réserve de change “douteuse” contre une valeur beaucoup plus solide : l’or.

        Tout cela à du sens et, au final, peut se révéler assez “malin” de la part de la BNS.

        “ca change rien ca revient a acheter de l’EUR contre FRS si vous le faites pas vous meme, un autre arbitragiste le fera”

        Non ça revient à vendre (et non pas acheter) de l’Euro contre du CHF, et qui plus est avec une marge positive (vente à terme en Euro contre achat spot simultané de la même quantité d’or en CHF)

  19. “vente à terme en Euro contre achat spot simultané de la même quantité d’or en CHF”

    Heu désolé je m’embrouille, c’est l’inverse qu’il faut faire :

    -> Vente à terme d’or en CHF : la BNS récupère des CHF contre son or

    et simultanément :

    -> Achat spot de la même quantité d’or en Euro : la BNS se débarasse d’Euro et récupère de l’or.

    On va y arriver 😉

    • j’ai aussi le sentiment que le BNS achete moins d’euro qu’elle el dit ou els revend contre $ (+27% alors que EUR +20%) peut etre aussi par l’or

      le syteme que vous decrivezz techniquement est le meme que

      garder son or et vendre des euros

      Mais ca permettrait effeectivement de rester caché en tant que vendeur d’euros en créant un arbitrage eur/chf qui sera comblé par des banques et pas par la BNS elle meme qui reste cachée

      en revanche vendre de lor quand on est une banque nationale c’est difficile a faire discretement vu le pu d’intervenants de grande taille on se fait reperer assez vite

      • “garder son or et vendre des euros”

        C’est tout à fait ça.

        Plus précisément cela revient à garder son or tout en vendant des euros contre des CHF sans passer par le marché des changes et, donc, sans influencer la parité Eur/CHF.

        Dans le cas d’espèce seul le cours de l’or est impacté.

        Les CHF ainsi obtenus peuvent ensuite servir, si besoin, à racheter de l’Euro sur le marché des changes pour maintenir le rapport 1 Eur = 1.2 CHF. Ceci sans avoir besoin de créer des CHF ex nihilo.

        “en revanche vendre de lor quand on est une banque nationale c’est difficile a faire discretement vu le pu d’intervenants de grande taille on se fait reperer assez vite”

        Que la BNS soit repérée n’est pas un problème dans la mesure ou elle arrive à maintenir le rapport minimum 1 Eur = 1.2 CHF.

        Elle peut même en profiter pour augmenter ses réserves d’or tout en liquidant ses Euro. En tout cas c’est ce que tout bon trader ferait et je ne pense pas que les responsables de la BNS soient incompétents.

        Au final c’est l’or, encore une fois, qui sortirait gagnant.

  20. Plus précisément cela revient à garder son or tout en vendant des euros contre des CHF sans passer par le marché des changes et, donc, sans influencer la parité Eur/CHF.

    tout est lié donc fatalement ca impacte simplement c’est pas la BNS qui intervient mais les autres arbitragistes qui achetent l’or en euro et le revendront en frs tout en faisant le change (V:EUR A:CHF ) et donc si les arbitargistes le font massivement tot ou tard la BNS voit le cours de l’euro revenir a 1,2 frs elle devra intervenir … le serpent qui se mord la queue ..
    mais ej vous accrode qu’au passage quleques euros”restent” entre des mains autre que la BNS et donc c’est tout bonus pour elle …

    • Oui vous avez raison, au bout du bout il y a bien des arbitrages mais ils se font en dollar puisque c’est lui qui détermine le marché de l’or in finé.

      Tant que le dollar monte comme c’est le cas actuellement (et à mon avis ça va encore continuer un bout) il n’y a pas de soucis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici