Infos actualités

124

Lesanards n°37 – Les ministres des Finances du G8, réunis à Marseille, se sont engagés à verser 38 milliards de dollars à la Tunisie, à l’Egypte, au Maroc et à la Jordanie sur la période 2011-2013 et ont déclaré que le Conseil de transition au pouvoir en Libye serait invité à s’associer à ce programme.

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, se prépare à une faillite de la Grèce, affirme l’hebdomadaire allemand der Spiegel. Seraient proposées des lignes de crédit préventives censées porter secours à l’Espagne et l’Italie, au cas où les investisseurs ne voudraient plus payer après une faillite de la Grèce.

Un membre du gouvernement italien a confirmé l’existence de discussions avec l’empire du milieu sur d’éventuels investissements de Pékin dans la troisième économie de la zone euro. Contraint d’emprunter à des taux prohibitifs, Rome aurait en effet demandé à Pékin de procéder à d’importants rachats de titres de sa dette souveraine.

Jacques Delors a accusé Christine Lagarde d’avoir commis « une grosse erreur politique », en évoquant la situation des banques européennes détenant de la dette grecque. « Face à la montée des risques et des incertitudes, et à la nécessité de convaincre les marchés, certaines banques ont besoin de renforcer leur capital », avait estimé Mme Lagarde vendredi avant la réunion du G7 à Marseille.

La Chine est prête à investir davantage en Europe mais demande à être reconnue comme économie de marché. C’est ce qu’a déclaré, mercredi 14 septembre au Forum d’été de Davos, Wen Jiabao, son premier ministre. Le gouvernement chinois dispose de plus de 3 000 milliards de dollars de réserves de change. Il en investit une part grandissante dans des actifs en euros et s’est déjà engagé à soutenir la Grèce, l’Espagne ou le Portugal.

Le déficit commercial de la France va pulvériser cette année son record de 2008 (56 milliards d’euros). Pierre Lellouche explique cette dégradation par l’envolée de la facture énergétique mais aussi par une perte de compétitivité de l’industrie.

Le géant bancaire suisse UBS a révélé jeudi, dans un communiqué laconique de quatre lignes, avoir été victime de transactions frauduleuses effectuées par un de ses traders, qui pourraient lui faire perdre 2 milliards de dollars. La nouvelle a fait l’effet d’une bombe dans le monde financier suisse, avec un écroulement à la Bourse de l’action UBS de plus de 8%.

La tempête que traversent actuellement les pays membres de la zone euro inquiète tous les continents, Amérique et Asie compris. Aucun pays ne veut donc voir se répéter un tel scénario : l’Union européenne, premier partenaire commercial de la Chine, est un marché crucial pour ses exportations. Or, si une récession européenne affectait la Chine, cela se répercuterait aussi sur l’Inde et le Brésil, qui ont des liens économiques très étroits avec la Chine. Pékin est par exemple le premier partenaire économique de Brasilia avec 56,2 milliards de dollars d’échanges bilatéraux en 2010. Enfin un vrai chaos.

La Poste américaine a annoncé qu’elle envisageait de fermer plus de la moitié de ses centres de tri, ce qui se traduirait par le licenciement de 35 000 personnes afin d’économiser 3 milliards de dollars par an.

2 Commentaires

  1. Le trader d’UBS aurait parié jusqu’à 10 milliards de dollars

    Les engagements frauduleux de Kweku Adoboli ont débuté à l’automne 2008. Ses paris risqués font vaciller la banque suisse, qui a revu à la hausse le coût de la fraude : 2,3 milliards de dollars.

    Les engagements à risque de Kweku Adoboli auraient porté jusqu’à 10 milliards de dollars (7,2 milliards d’euros) selon le Sunday Times. Arrêté dans la nuit de mercredi à jeudi, le trader londonien de la banque suisse UBS a été placé en détention par un juge vendredi. Il pourra demander une libération sous caution lors d’une prochaine audience jeudi.

    http://www.lefigaro.fr/societes/2011/09/18/04015-20110918ARTFIG00061-le-trader-d-ubs-aurait-parie-jusqu-a-10-milliards-de-dollars.php

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici