La guerre monétaire est loin d’être achevée entre Washington et Bruxelles

134

Si le rendez-vous européen de Wroclaw (Pologne) s’est soldé par une absence de concertation entre les Etats-Unis et l’Europe, il a au moins mis en évidence quelques points qui devraient bouleverser l’ordre établi jusque-là entre Washington et certains éléments de Bruxelles.

Pour cette réunion des ministres des Finances européens, l’establishment de Wall Street avait dépêché le secrétaire au Trésor américain, Tim Geithner. Ce dernier a immédiatement mis l’accent sur les inquiétudes des Américains quant au « conflit entre les gouvernements et la Banque centrale européenne», une semaine après la démission fracassante du chef économiste de la BCE. (Voir notre article.) Les économistes américains expliquent que l’administration Obama, qui a en ligne de mire la campagne présidentielle de 2012, s’inquiète d’une contagion de la crise de l’économie européenne dans l’hypothèse d’une fracture de la zone euro. « Si la crise s’approfondit, c’est l’économie américaine qui en subirait le contrecoup, choc inverse de celui qui avait frappé l’Europe après la faillite de la banque Lehman Brothers en 2008 ». L’envoyé spécial de Wall Street a pointé un doigt accusateur vers les oiseaux de mauvais augure qui expriment des « propos inconsidérés sur la fin de la zone euro ». On remarquera le cynisme de ce personnage qui omet volontairement d’avouer que les problèmes européens sont essentiellement le fait de Wall Street et de ses pièces d’artillerie que sont les JP Morgan et surtout Goldman Sachs. Les analystes de JP Morgan parlent d’un « sentiment croissant selon quoi la crise va prendre une tournure très désagréable (…) … la fin de partie de l’Union monétaire européenne approche à grands pas », et leurs collègues de Goldman Sachs s’inquiètent ouvertement de ce que veulent les Allemands : « Où veulent-ils réellement emmener l’euro ? ».

Pour sa part, le Belge Didier Reynders a osé dire à Tim Geithner que les Européens n’ont pas de leçon à recevoir d’un politicien dont le pays croule sous les déficits et où les politiciens ne parviennent même pas à s’entendre sur le moyen de les résoudre. « L’Amérique n’a rien à nous dicter quand elle-même refuse platement nos suggestions », ajoute l’Autrichienne Maria Fekter. Plus diplomatique, Jean-Claude Juncker (président de l’Eurogroupe) a tout de même expliqué à Tim Geithner qu’il existe des « différences d’approche » entre les Américains et les Européens. S’agissant enfin des Européens, on a vu leur désaccord puisqu’ils (Eurogroupe) ont repoussé jusqu’à mi-octobre toute décision sur le versement de 8 milliards d’euros à la Grèce.

Ces éléments ne laissent nullement augurer une cessation de tirs de Wall Street sur le secteur bancaire européen. Les attaques contre les bancaires européennes reprendront de plus belle. N’oublions pas ce que LIESI a dit dans le numéro 238, du 15 septembre 2011 :

Aujourd’hui, l’establishment américain est parfaitement conscient qu’en déclenchant le scénario de cette « bonne crise majeure », ainsi appelée par David Rockefeller en septembre 1994, pour introduire le Nouvel Ordre Mondial, les Etats-Unis sont condamnés à l’effondrement. Par contre, tous les moyens sont employés pour faire tomber l’Europe AVANT. Ce qui arrive concernant le système EURO ne surprendra pas le lecteur, puisque LIESI l’avait annoncé le 31 décembre 2010, en citant le pasteur Lindsey William.

Le 15 décembre 2010, le pasteur Lindsey Williams était interviewé par Alex Jones, tout particulièrement sur les confidences faites par un certain M. Fromm, aujourd’hui décédé. C’était, explique le pasteur, un « homme puissant de l’establishment ». Parmi les sujets abordés, il y eut celui de l’euro.

« L’Union européenne va avoir un très gros problème. (Que dire aujourd’hui, huit mois après? Ndlr) On me l’a déjà dit. L’euro s’effondrera avant le dollar américain et quand cela arrivera, vous n’aurez que deux à trois semaines pour quitter le papier. Souvenez-vous de ce que M. Fromm m’a dit, il y a deux ans. Il a dit : ‘‘Pasteur, quittez tout ce qui est papier. Comprenez bien ce que mon conseil signifie. (…) Vous perdrez énormément si vous ne le faites pas. (…) Quand l’euro va s’effondrer, liquidez tous vos comptes bancaires, sans quoi vous perdrez tout. Je ne sais pas comment dire les choses plus simplement ».

42 Commentaires

  1. Cette guerre économique est passée vendredi du statut d’officieuse à officielle.
    Et maintenant, il va falloir que l’Amerique laver l’affront du “has been continent” !
    Au abris, ça va faire mal…

  2. Petite parenthèse:

    [@ clavreul

    Vous attachez justement trop d’importance aux ‘outils’. Ainsi il n’y a pas de fin de l’économie mais substitution de cet ‘outil’ par un autre. Vous perdez conséquemment une énergie précieuse à lorgner là alors que ça avance ailleurs. Le point sur lequel il faut réfléchir, c’est celui-ci: pourquoi abandonner cet ‘outil’ pour un autre alors que celui-ci a révélé son efficacité. Et le salut, s’il existe, se trouve par là justement et nulle part ailleurs; hors de cela, on a toujours un coup de retard; on ne bat pas un adversaire en regardant a posteriori son action mais en devinant son intention.]

    • Je vous ai répondu sur le poste concerné Irt, ” on a toujours un coup de retard” oh comme je vous comprend Irt. Vous écrivez sur le post du 15/09/2011 ( Trader Noé – Analyse d’ambiance ) : ” Je doute fort que le cercle dans lequel nous errons soit créature de Dieu ; si elle n’est de lui, elle est nécéssairement d’un autre. Et tout ce qui s’y trouve, LIESI compris, en porte le sceau. Une certaine marque. ” Vous ajoutez ( Je doute que cela consiste à acheter des piècettes en métal ou à faire du rendement produciviste sur un lopin de terre, 666 ). Nous dirons tout simplement que chacun a ses opinions, je respecte les votres mais je ne les rejoints pas.

      • @ clavreul

        Eh bien, si vous avez compris ce post, vous déduirez ainsi: ‘Celui qui n’est pas avec ‘moi’ est contre ‘moi”.

        [je mets les guillemets au mot ‘moi’, parce qu’il y en aura bien un pour me dire que je me prends pour le Christ.
        J’entends tout cela dans un sens extramoral; ben ouais, quand on lit la Bible avec un regard extramoral on arrive à quelque chose de très différent. Une sorte de vision très pratique/pragmatique cause-effet-conséquence.

        cercle = endroit, entendu au sens spatial;
        ‘LIESI en porte en porte le sceau’= se trouve dans ce cercle; idem pour les piécettes.

        Un chiffre d’homme: on ne peut pas agir sur une situation dont les ressorts se trouvent au-delà d’un certain périmètre en restant enfermé dans ce périmètre. C’est tout bonnement impossible et ça explique le côté impuissance et rouleau compresseur. C’est comme une rivière; lorsque vous remontez en amont et détournez la rivière, tout ce qui se trouve en aval, mécaniquement, se trouve modifié.]

    • Vous ne parlez pas comme quelqu’un dont la cervelle est enfumée. Et c’est déjà doublement remarquable en soi.
      C’est intéressant mais jusqu’où ?
      Quant à l’aspect eschatologique, j’aimerai connaitre votre point de vue.
      Vous parlez de moment présent et de danger pour l’ordre mécanique mais pouvez-vous développer ?

      Merci.

      • @ usum

        Vous m’avez mal compris, je crois, il est difficile de signifier ce que l’on pense quelquefois.

        Si vous vous trouvez sous l’emprise d’une domination, que celle-ci s’exerce de façon subtile sans que vous ne puissiez en rien l’entraver, que vous vous trouvez constamment mis devant le fait sans avoir pu ni le prévoir ni le prévenir, il faut bien vous rendre à certaine évidence comme:
        – ceux-là ont une vision plus ample des choses que je ne puis avoir;
        – par conséquent, ils ont une connaissance que je possède pas et de laquelle il tire avantage sur moi.

        La réponse à cette question est, je crois: ils connaissent parfaitement la nature humaine et c’est pourquoi ils peuvent mettre l’homme en esclavage. Ils savent comment ça marche*.

        C’est bien également de déterminer au travers des actions [dominer] quel est l’interêt; et de là l’intention, dans quelle direction on va.

        Ainsi, je pense, on a déterminé le but et le moyen.

        [*puisque je suis toujours vaincu, force m’est d’admettre que je suis très ignorant de la nature humaine vraie, et de la mienne.]

  3. Merci LIESI, cet article est tres éclairant.
    quitter le papier en laissant le minimum sur son compte bancaire ,ça fait un an que j’ai appliqué vos conseils.
    tout ceci nous menera a une crise sociale majeure ou a un conflit Mondial , la “crise” est comme le dit Pascal Roussel ,1000 fois plus grave qu’en 1929 ,car le systeme actuel est de plus verolé par les dettes pourries …
    tout cela est sans precedent.

  4. Zeit Online, 24.01.2011:
    Les riches Länders menacent de poser plainte:
    Injuste et démotivant: La Bavière, le Baden-Wurttemberg et la Hesse vitupèrent contre la péréquation financière (wiki). Ils lancent un ultimatum aus autres Länders.

    Les Länder payant BW, B et H exigent des négociations au sujet de la péréquation financière
    Une action auprès de la cour constitutionnelle est en préparation. Mais ils sont prets à engager le dialogue avec les Länder preneurs pour leur donner la chance de desamorcer la plainte. “Si ils ne sont pas disposés au dialogue, alors il sera légitime de se défendre en conséquence”

    Et ces 3 Länder devraient payer pour la Grèce, l’Italie, l’Espagne ….? C’est déjà difficile à l’intérieur de l’Allemagne, ou il n’y a pas de problèmes culturels … Et Berlin, ce n’est pas la Grèce.
    La Grèce qui ne réagit pas, tant qu’on ne menace pas de couper le robinet, et qui même dans ce cas n’est pas foutu de prendre des mesures vraiment efficaces, structurelles… même si c’est difficile avec cette monnaie trop forte pour eux. Ils n’ont aucun problème à se laisser entretenir. Mais ceux qui payent ne le feront pas eternellement sans qu’on leur donne la chance de restructurer les pays preneurs, ce qui est parfaitement légitime…mais absolument impensable, à moins d’y envoyer l’armée, et encore…

    Pour résumer: Les preneurs ne se laissent pas gérer par les payeurs, qui n’ont pas envie de bosser pour balancer le fruit de leur travail dans un trou sans fond.

    Le résultat, c’est que les joueurs clef en Allemagne ont commencé à deserter l’UE. Des charges de plus en plus écrasantes, une monnaie qui ne vaut plus rien, la retraite à bientot 69 ans et tout ça, non pas pour investir dans un quelconque avenir, ce que tout le monde comprendrait ici, mais pour payer les interêts (exhorbitants) des prêts qui servent à nourrir une armée de fonctionnaires grecs qui ne servent à rien.

    Pauvre Europe. Elle sortira de l’euro bien plus pauvre qu’elle n’y est entrée. Mission accomplie?

    En plus de ne pas vouloir, ils ne peuvent pas:
    Un article paru hier dans Die Welt explique pourquoi le fond de stabilité conduit inéluctablement à la banqueroute de l’Allemagne

    Et aujourd’hui: L’ultimatum à la Grèce: Schäuble menace la Grèce avec l’arrêt des paiements

    Virulent article dans le JungeFreiheit, qui nous explique que “le monument de mensonges qui avait conduit la classe politique allemande dans le piège de l’euro s’effondre pierre par pierre”

    C’est mal barré, la vache à lait se rebiffe .

  5. Il faut regarder l’Allemagne avec une analyse plus fine, car ce pays joue un double jeu depuis plusieurs décénies, son but le fédéralisle et donc la chute des nations. Dans ce sens, l’Allemagne va dans le même sens que les USA. Mais elle est plus discrète.
    A lire, les livres de Pierre HILLARD : la chute des nations et la fondation BERSTELMAN.
    N’oublions pas que dans une Europe de 330 millions de montons, 120 parlent l’Allemnand, cela donne tout de suite une autre vision de ce que pourrait être le fédéralisme Européens.

    • Et Sarko l’a bien compris qui à défaut de pouvoir offrir le peuple à la voracité de l’ogre sam, il le donne à son alter ego germanique en espérant faire partie de la même maison. Mais skipper50 le rappelle bien 120 millions de germanophones contre une panoplie de langues régionales composant l’hexagone et les iles qui deviendront autant de régions germaniques (de seconde zone) en puissance. Et ceux qui n’en voudront pas, ils pourront choisir la périphérie grèque et le sud en général pour préparer les vacances des travailleurs nordiques.

  6. Zero Hedge nous parle d’un défaut de la Grèce pour mardi ???
    Ici les ordinateurs des banques autorisent à nouveau les taux de changes entre l’euro et les monnaies européennes, fonction qui avait été suprimée. D’après un témoignage ce taux serait actuellement 1 Eur = 2,067 DM (et non pas 1,95583, le dernier cours “officiel”, celui de 2001).
    Visiblement on est prêt.
    Papandréou convoque une réunion pour faire face à la crise ce dimanche.
    Je pense que nous allons vivre une semaine infernale !!!

  7. je posséde pas mal d’économie , aux alentours de 30000 euroes , j’ai une partie en espéce , que me conseillé vous ? videz mes comptes , changé en or ou autres matériaux ? investir en bourse ( non je déconne 😉 )….sinon merci a liesi super site

  8. Bonjour,
    FIFI
    Pardon, Allemagne bien sur, je suis en train de suivre leurs infos économiques, et il est bien évident que quelque chose se prépare.Il y a un gouffre entre les propos d’ AM et tous les autres.
    Affaire à suivre !!!

  9. demande de conseil:j’ai une résidence secondaire acquise depuis 15 ans si je la vend avant le mois de fevrier 2012 je ne serai pas imposable sur la plus value,mais au vue de vos differents commentaires ,si demain l’argent ne vaut rien à quoi me sert il de mettre 150K euro a la banque?mieux vaut il vendre ou garder?

  10. Le trader d’UBS aurait parié jusqu’à 10 milliards de dollars

    Les engagements frauduleux de Kweku Adoboli ont débuté à l’automne 2008. Ses paris risqués font vaciller la banque suisse, qui a revu à la hausse le coût de la fraude : 2,3 milliards de dollars.

    Les engagements à risque de Kweku Adoboli auraient porté jusqu’à 10 milliards de dollars (7,2 milliards d’euros) selon le Sunday Times. Arrêté dans la nuit de mercredi à jeudi, le trader londonien de la banque suisse UBS a été placé en détention par un juge vendredi. Il pourra demander une libération sous caution lors d’une prochaine audience jeudi.

    http://www.lefigaro.fr/societes/2011/09/18/04015-20110918ARTFIG00061-le-trader-d-ubs-aurait-parie-jusqu-a-10-milliards-de-dollars.php

  11. Merci
    Autres nouvelles réjouissantes :
    Moody continue examen des indices de Aa2 de l’Italie pour un possible déclassement, de conclure examen dans le mois prochain. source Zerohedge
    A Merkel a encore perdu ce jour.
    Cette fois je suis sure que ça va être Rock’nroll la semaine prochaine !!!

  12. sauve qui peut comme on peut, le coffre de toi est-ce pour mettre l’or?

    Les documents Takieddine. Livré par le clan Sarkozy, le 4×4 français qui protège Kadhafi
    18 septembre 2011 | Par Fabrice Arfi et Karl Laske

    Avec la bénédiction de Nicolas Sarkozy, Ziad Takieddine a fourni en 2008 au dictateur libyen un 4×4 ultra-sécurisé fabriqué par la société française Bull-Amesys. Vendu 4 millions d’euros, ce véhicule furtif devait permettre à Mouammar Kadhafi de passer entre les bombes. Mediapart publie de nouveaux documents exclusifs sur les troubles relations franco-libyennes d’avant guerre

  13. Le groupe pharmaceutique Roche ne livre plus les hôpitaux grecs, mauvais payeurs

    GENEVE – Le groupe pharmaceutique suisse Roche ne livre plus ses médicaments aux hôpitaux grecs, car ils ne se sont pas acquittés de leurs factures, a-t-on appris dimanche auprès du groupe.

    Il y a des hôpitaux qui n’ont pas payé leurs factures depuis 3 ou 4 ans, a déclaré le directeur général Severin Schwan, cité par un porte-parole.

    On en arrive à un point, où on ne peut plus faire des affaires normalement, a-t-il ajouté.

    Roche a cessé d’approvisionner certains hôpitaux cette année. Selon le porte-parole de Roche, l’arrêt des livraisons a commencé cet été.

    la suite : http://www.romandie.com/news/n/_Le_groupe_pharmaceutique_Roche_ne_livre_plus_les_hopitaux_grecs_mauvais_payeurs180920111909.asp

  14. Toujours pour bien s’amuser et rire un bon coup:
    Exposition des banques aux dettes souveraines.
    Traduction

    http://translate.googleusercontent.com/translate_c?rurl=translate.google.com&sl=auto&tl=fr&u=http://www.zerohedge.com/news/interactive-infographic-doomed-european-financial-system&usg=ALkJrhjm74b2VrlLKLlvz3-RgVYLGjV6Mw

    Comment vont-ils s’en sortir ?
    la semaine prochaine risque d’être explosive.
    Nota bene:
    Le système qui permet aux banques d’inventer toutes ces centaines de milliards qui n’existent pas pour prêter aux états est un système de Ponzi.
    A minima doublement condamnable par l’escroquerie de la création monétaire privée qui permet aux états de s’endetter et qui force ainsi le contribuable a plus de rigueur.
    La servitude par la dette.
    C’est totalement fou.

  15. Dimanche 18 Septembre.

    Pluvieux, maussade, triste, …

    Les Français visitent leur patrimoine que des collabos mondialistes (internationalistes et capitalistes) vendront bientôt à la Chine et aux ‘BRICs’.

    Ce soir, 20h, je regarde l’équipe de France dans la finale de basket avec l’Espagne.
    Je ne regarde pas TF1 où la sphère politico-intello-médiatique choisit la provocation, l’indécence et la fange.

    Ce matin j’ai fait mon marché ; pas de crabes, pas de morue, pas d’anguilles. Ces bestioles me donnent la nausée.
    Castelin michel- 18sept2011

  16. Bonjour a tous,

    Juste une petite question? Je vous lis depuis plusieurs mois et vous conseillez de sortir du papier et investir dans le métal ou dans un terrain.
    Que pensez vous d’acheter ce terrain a crédit? Sachant que les banques ont de bonnes chances de faire faillite. que ce passera avec mon hypothèque et mon terrain si tel est les cas?
    Merci de vos réponses…

    • Bonne question. C’est vrai que c’est tentant de faire des credits en ce moment en esperant ne jamais avoir a repaye.

      Mais:

      1. ca fait pas vraiment avancer le schmilblick (toujours Mamon)
      2. ne pas sous-estimer les capacites de repression du systeme bancaire…

    • Même si votre banque fait faillite, l’hypothèque sera transmise au repreneur et vous devrez continuer à payer. Le seul intêret c’est si vous prenez un crédit à taux fixe,et vu que l’inflation va exploser, si vos revenus suivent, ce sera de plus en plus facile à payer.
      Mais comme les prix de l’immobilier vont s’écrouler, si vous êtes pas pressé, vaut mieux attendre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici