Trader Noé – Flash LAFARGE

79

Pour Lafarge, nous avions anticipé le mouvement baissier depuis mi juin. Le titre s’est rapproché à plusieurs reprises de son objectif majeur des 23 euros, soit un mouvement de 47 % environ.
Le seuil des 23 euros pourrait jouer un grand rôle.
Si le titre casse les 23 euros, le cours pourrait accélérer son mouvement baissier (entrainé par la chute de l’indice CAC 40) et se rapprocher des supports 22 et 18.5 euros.
Si ce dernier seuil est atteint, nous referons un point. En attendant, surveillons de très près le niveau des 23 euros.

10 Commentaires

  1. Hors sujet en apparence
    L’argent de la drogue
    un ouvrage introuvable par suite de la disparition programmée de celui-ci. A sa lecture l’on comprendra pourquoi.
    Yann Moncomble – Le pouvoir de la drogue dans la politique mondiale
    enfin en ligne, dites pas merci !
    et bien d’autres documents sur le sujet en ligne chez The Savoisien.

    Moncomble affirme ne pas y avoir renoncé par devoir moral à sa diffusion.
    L’ayant lu, nous agissons de même…

  2. Petite question . Pourquoi une entreprise qui se fait massacrer reste-t-elle en bourse ? Nombreuses sont celles qui en sont sorties . On peut garder ses actionnaires sans être côté . Il y a même moyen de faire éstimer la valeur de l’entreprise, et donc de chaque portefeuil, sans en passer par les marchés .

  3. Une entreprise qui sort de la bourse aujourd’hui, ce décribilise auprès des investisseurs et de sa clientèle. C’est comme si tu achetais ton cercueil en prévision de ta mort !

    • Ne me dis pas que les grandes sociétés n’ont pas d’économistes, qui ont vu venir le coup . Il fallait sortir avant la crise . De plus, comme ce milieu est très sujet à la confiance, je crois que les investisseurs échaudés par la bourse, les bulles qui éclatent régulièrement, n’auraient rien contre un retrait . Regarde ce qui se passe avec certaines valeurs qui sont massacrées, c’est très utile d’être côté . Ne pas être côté, ça évite aussi que ta capitalisation ne parte en fumée à cause de la spéculation . Ca évite enfin d’être à la merci des hedge funds, de la délocalisation, de la vente à la découpe . Quant aux clients, du moment que ta banque te suis, le reste ils s’en foutent, les temps sont durs pour tout le monde . Sous peu, ce sont les places boursières qui risquent de fermer boutique . L’économie réelle s’arrêtera-elle pour autant ? J’en doute .

      • La cotation boursière permet aussi l’accès à la publication des chiffres d’une société, je suis client et je veux acheter pour x millions d’euros de matériels. Je peux donc me référer aux chiffres publiés pour essayer de me faire une idée sur l’entreprise que je vais faire travailler et avoir une vision sur sa santé financière, cela évitera de me faire carotter par une boutique au bord du dépot de bilan. Pareil pour une personne qui voudrait placer de l’argent en action, meme si aujourd’hui la bourse apporte bien des désagréments et une pression énorme à l’économie réelle. Si tu veux vraiment te rendre compte de l’impact de la fermeture de la bourse sur l’économie, fais des recherches sur internet à crise de 1929. Tu vas vite te rendre compte AI qu’après l’explosion de Wall Street le chao est total !

  4. @clavreul:
    “…qu’après l’explosion de Wall Street le chao est total…”, ça je te le concède puisque ce sont les banques privées qui disposent du pouvoir régalien de battre monnaie . Ce qui n’est pas normal . La finance n’est plus un moyen de développer l’économie, c’est devenu un moyen de la vampiriser . Que l’état se charge de faire circuler la monnaie . Pour les banques d’affaires, sans les interdire, il faut interdire le gigantisme . Il faut aussi les laisser faire faillite si nécessaire . Il n’est pas normal d’accépter un état dans l’état, une entreprise maffieuse comme Goldman Sachs devrait être nationalisée de force . Avec ta logique, les américains n’auraient jamais voté une loi contre les monopoles . Aujourd’hui, Rockfeller possèderait tout le pétrole de la planète . Maintenant, pour les informations utiles sur les entreprises, il y a moyen de faire autrement . Seul le courage manque à des politiciens qui bouffent tous dans cette gamellle .

    • Pour finir, une question, vu que tu aimes les chiffres . Pour analyser une entreprise il nous faut tous ses résultats . Tu fais comment pour obtenir le montant des bénéfices “off shore” ? Par exemple Total, qui ne paye pas d’impôts en France car elle ne fait pas de bénéfices (sic) …

    • AH ! mais sur le fond je suis d’accord avec toi AI, quand on sait qu’il faut amener une gouvernance mondiale au pouvoir et par conséquent détruire les états nations, forcer les populations à accepter par la force cette nouvelle organisation l’on se rend compte que le système d’aujourd’hui a été minutieusement pensé pour qu’ il s’auto détruise de lui meme, c’est ce qui se passe. Aucun échappatoire c’est comme si tu mourrais de faim et que l’on posait un morceau de pain devant toi en te disant qu’il y a du cyanure dedans, tu ne le manges pas tu meurs, tu le manges tu meurs aussi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici