« Les leçons de l’Argentine pour la Grèce »

383

 

[Extraits d’un article de Claudio Katz, économiste, chercheur et professeur.]

« La Grèce subit le même drame que l’Argentine une décennie auparavant. Le gouvernement de l’Alliance assurait la continuité des politiques néolibérales de Carlos Menem tandis que l’endettement explosif de l’Etat le poussait au bord de la cessation de paiements. Au cours des années 1990, la dette est passée de 84 à 147 milliards de dollars et le paiement des intérêts asphyxiait les finances publiques. Ces transferts au titre du service de la dette représentaient 3 fois les dépenses courantes, 6 fois celles liées à l’assistance sociale et 23 fois les montants destinés aux plans d’aide à l’emploi. [Cliquer pour lire la suite.]

Des refinancements d’urgence avaient lieu périodiquement pour éviter le défaut de  paiement. Les échéances étaient repoussées avec des crédits à taux usuraires. Les créanciers intégraient le caractère non viable de ces opérations entraînant le maintien du « risque pays » – qui mesure la vulnérabilité du débiteur – à des niveaux exorbitants.

La Grèce s’achemine vers le même précipice avec un endettement total par rapport au PIB semblable à l’Argentine de l’époque et le recours aux mêmes plans pour venir en aide aux créanciers. Elle a accepté l’année dernière des mesures de sauvetage pour échapper à l’étranglement du au manque de liquidités et elle a à faire face aujourd’hui à une crise majeure d’insolvabilité. Ce même contexte conduisit il y a dix ans l’Argentine à la catastrophe sociale (54% de pauvres, 35% de chômeurs et la famine pour les plus démunis). La régression sociale s’accentuait à chaque fois que le gouvernement voulait démontrer sa capacité de paiement aux créanciers. Les salaires ont été diminués et les impôts directs augmentés, ce à quoi il faut ajouter de nombreuses diminutions du budget de l’éducation et les élévations successives de l’âge de la retraite.

Les politiques grecs répètent les mêmes attaques : au cours de l’année écoulée, l’emploi public a diminué de 20%, les pensions ont baissé de 10%, la TVA a été augmentée et la santé et l’éducation ont été détruites sans ménagement. Il y a 10 ans le gouvernement argentin avait déjà réalisé la majorité des privatisations de biens publics (compagnies pétrolière, d’électricité, de téléphonie et de gaz) et promettait d’accélérer les privatisations prévues (Banque nationale, entreprises publiques dans les différentes provinces, loterie, universités). En Grèce, se préparent aujourd’hui les derniers détails d’un bradage massif des biens de l’Etat (Poste, ports, entreprises d’eau). Seule l’Acropole est pour l’instant exclue de cette grande braderie que certains capitalistes allemands voudraient étendre à des îles grecques.

Les mêmes fonctionnaires du FMI qui rédigent actuellement les mémorandums pour la Grèce, dirigeaient il y a une décennie des inspections périodiques dans le Cône Sud et sélectionnaient les actifs à mettre entre les mains des créanciers. Les mêmes sessions d’urgence du Parlement avaient lieu pour approuver des ajustements et une agence analogue avait même été imposée par le FMI pour contrôler la perception des impôts. En Grèce, la stratégie des créanciers suit le même scénario. Il s’agit de récupérer tous les fonds possibles en reportant tous les sacrifices sur la population et en transférant des titres dévalorisés aux Etats. Cela leur permet d’assainir leurs bilans et de réduire les pertes occasionnées par l’impossibilité du recouvrement. En Argentine, ce processus d’accaparement des ressources a duré plusieurs années avec des cycles d’interruption et de reprise des paiements. Alors qu’elles négociaient avec les gouvernements successifs, les banques obtenaient des flux élevés d’effectifs à travers la fuite illégale de capitaux. Depuis cette époque, les fonds expatriés représentent encore bien plus que la dette publique du pays.

Les financiers ont obtenu des bénéfices juteux au cours du processus de refinancement. Deux initiatives du gouvernement américain de restructuration des titres latino-américains leur ont en particulier permis de faire des bénéfices importants. Avec le Plan Baker, ils ont allégé la charge pesant sur les banques commerciales les plus exposées ; puis le Plan Brady leur a permis de compléter cet assainissement de leurs portefeuilles associant les fonds d’investissements à la mise sur pied d’un marché secondaire pour les titres problématiques. Les banques ont récupéré leurs bénéfices en comptabilisant dans leurs bilans les titres dégradés à leur valeur d’origine et en transférant les titres dont le recouvrement serait le plus difficile à des détenteurs marginaux.

Les entités du Vieux Continent essaient aujourd’hui de mettre en œuvre la même stratégie de restructuration. En mai 2010, un Fonds de stabilisation a été crée pour permettre le rachat par la Banque centrale européenne des titres concernés par la suspension de paiement avec des subsides élevés sur les taux d’intérêt. Certains experts argentins qui avaient suivi de près ce même processus il y a 10 ans confirment la similarité de ces deux opérations, mais ils estiment également que la situation actuelle des banques est beaucoup plus grave.

Comme ça avait été le cas en Argentine en 2001, les insultes des gouvernements de droite pleuvent contre les Grecs. Ils présentent cette communauté comme un ensemble de feignants qui ont trompé les banques et dilapidé les énormes crédits reçus grâce à la bonne volonté des créanciers. Les fonctionnaires étasuniens de l’administration Bush diffusaient les mêmes fables afin de jeter le discrédit sur les Argentins. Les médias dominants mènent campagne en propageant la croyance absurde que les Grecs jouissent d’un niveau de vie enviable sur le dos du Nord de l’Europe. Rien ne vient corroborer ce mythe puisque tous les indicateurs sociaux témoignent du caractère défavorisé de la Périphérie de la région.

Avec cette inversion de la réalité, la propagande réactionnaire prétend démontrer que le refinancement de la dette grecque constitue une «aide de la communauté internationale» à l’associé qui s’est fourvoyé dans une mauvaise voie. Il en était de même vis-à-vis de l’Argentine. Ceux qui financent par le chômage, la pauvreté et la dégradation des salaires la survie des financiers sont présentés comme des profiteurs de la charité mondiale.

Ces caricatures masquent la manière dont les gouvernements viennent en aide aux capitalistes français et allemands qui, au cours des dernières décennies, ont fait d’énormes bénéfices sur les excédents générés en Europe du Sud. Les grandes entreprises étrangères actives en Argentine faisaient le même type de bénéfices au cours de la période de la principale réorganisation néolibérale. Ils ont d’abord affaibli l’industrie nationale à travers l’ouverture commerciale et se sont ensuite appropriés des portions croissantes du marché local.

La Grèce a subi le même type de dégradation après l’adoption de l’euro et l’entrée dans l’Union Européenne. Cette économie fragile a été livrée à la merci de la puissante compétitivité allemande et du déficit commercial qui en a résulté, financé par un endettement croissant.

Les néolibéraux omettent ces déséquilibres lorsqu’ils exigent de plus grands sacrifices vis-à-vis des Grecs. Ils affirment que ces souffrances permettront de « récupérer la confiance des investisseurs » et de relancer à nouveau l’économie. Merkel répète cela chaque jour sans préciser quand l’ajustement prendra fin. Ces économistes se bornent à prévoir que la Grèce pourra à un moment donné sortir la tête de l’eau à condition de maintenir le corset de l’Euro et d’accepter les sacrifices déflationnistes.

Cette vision rappelle également ce qui s’est passé en Argentine. Il y a dix ans, l’économie de ce pays se trouvait pieds et poings liés à un régime de stricte convertibilité avec le dollar qui entraînait la diminution des recettes pour assurer le paiement de la dette. Lorsque ce système a éclaté, les ultra libéraux ont proposé de le renforcer via une dollarisation complète (comme en Equateur ou au Panama). Il s’agissait de mettre fin à la monnaie nationale pour retirer à l’Etat le dernier recours qu’il lui restait pour contrecarrer l’ajustement déflationniste. Les partisans de cette solution mettaient en avant les mêmes arguments qui circulent actuellement en Grèce pour maintenir à tout prix la soumission à l’Euro. Ils affirmaient que la dollarisation assurait la confiance dans la monnaie et l’afflux consécutif de capitaux externes requis pour refinancer la dette. Avec l’effondrement de la convertibilité, cette fantaisie est tombée aux oubliettes.

La cessation de paiement de l’Argentine s’est prolongée pendant plus de trois ans. Elle a affecté les créanciers privés, mais pas les organismes multilatéraux (le FMI a obtenu le remboursement anticipé de tous ses prêts). Plusieurs cycles de négociations ont eu lieu avec les détenteurs de titres. Ce qui s’est passé en Argentine indique que la suspension de paiement est réalisable et opportune pour les débiteurs poussés à une situation d’asphyxie. La cessation partielle des déboursements a donné un ballon d’oxygène à l’économie nationale, pendant la période critique de récupération qui a suivi le défaut. Ce soulagement a permis de négocier dans de meilleures conditions financières l’échange de la dette. Le résultat de cette opération a dégonflé comme une baudruche tous les cauchemars propagés par les banques afin de terroriser les débiteurs. Le pays ne s’est pas retrouvé «en dehors du monde», il n’a pas perdu de marchés pas plus qu’il ne s’est transformé en «paria de la communauté internationale». Les biens du pays à l’étranger n’ont pas non plus été confisqués. Toutes les lugubres prédictions agitées frénétiquement par les financiers ont été réduites à néant.

Certes, le peuple argentin a souffert d’une terrible dégradation de son niveau de vie. Mais ces peines avaient précédé le défaut et furent provoquées par les mesures imposées par les banques. La cessation de paiement n’a ajouté aucune souffrance supplémentaire au bain de sang social de cette période.

Dans les débats sur ces événements, il convient de retenir les trois grandes leçons de l’Argentine pour la Grèce. Cette expérience indiqua, en premier lieu, l’indubitable nécessité de freiner l’hémorragie du débiteur, au travers d’une suspension unilatérale des paiements. Elle clarifia également l’importance de choisir le moment le plus opportun pour cette rupture. (Source)

56 Commentaires

  1. Vous pourriez aussi faire un article sur comment le FMI a tué l’Afrique . Maintenant, je suis assez d’accord avec ce qui est écrit . Quand on a payé, rien qu’en intérêts, l’équivalent des sommes empreintées et depuis longtemps ; la question de savoir comment rembourser ne se pose même plus . Il suffit de ne plus payer . De toutes manières, c’est ce qui va arriver par la force des choses . L’hystérie actuelle est simplement due au fait que nos dirigeants sont à la solde des usuriers qui vampirisent nos finances . Il faut donc rembourser à tout prix . Je suis tout le contraire d’un marxiste mais, je considère que la finance devrait être un domaine régalien de l’état . Pas de statuts de “banques” à des privés . La finance, en elle-même, n’apporte rien de plus, l’état peut faire ce travail . Pour finir et en finir avec le discours ambiant; n’oublions pas que la libéralisation des éconiomies mondiales s’est faite avec des pouvoirs de gauche, et pas le contraire . D’abord internationalistes, puis tiermondistes, enfin mondialistes . La seule chose qui leur ait jamais fait honte, c’est d’être français . Je dis celà parce que nos socialistes recommencent à nous faire du Jaurés . Mais Hollande a bien dit que sa priorité était le remboursement de la dette . Donc, l’enrichissement de la maffia financière .

    • L’asservissement de l’Europe est en cours ! Et sa misère programmée dans peu de temps !

      Mais comment ?

      En voici la réponse !

      http://www.youtube.com/watch?v=rFTbIGahzhU&feature=player_embedded

      Et aucun homme politique, aucun média officiel, aucun syndicat pour s’en offusquer ! Tous des carriéristes vendus au plus offrant ! Qu’ils soient des marionnettes de droite ou de gauche !

      Les religions catholiques et musulmanes avaient un bon sens économique, en n’acceptant pas le prêt avec intérêt !

      • Oui, mais voilà, curieusement, les violences en marge de la manifestation des indignés la veille à Rome sont étranges ! On constate entre autres l’attaque contre une église où un crucifix et une statue de la Vierge Marie ont été saccagés.! Il s’agit de l’Eglise Saints Marcellin et Pierre, située près de l’esplanade de la basilique Saint Jean de Latran, où se sont produits les incidents les plus violents.

        http://info.france2.fr/monde/violences-spectaculaires-a-rome-70847015.html

        “Quand je suis descendu, j’ai vu que la porte d’entrée avait été fracassée”, a expliqué le curé de cette paroisse, le père Giuseppe Ciucci, cité par les médias italiens. “La statue de la Vierge Marie qui se trouvait à l’entrée avait été enlevée et j’ai vu qu’elle avait été jetée dans la rue et écrasée. Puis je suis allé à la sacristie où la porte avait aussi été détruite. Le grand crucifix à l’entrée avait été saccagé”, a-t-il poursuivi.”

        Qui a intérêt à propager ce genre de dégradations qui n’ont rien à voir avec la crise ?

  2. Bon raisonnement AI : de toute façon la grêce est cuite (triste pour la population). Leur vie est un débût à la weirner. FESF+recapitalisation de nos banquiers avec dans leurs coffres des produits financiers pourris, on va payer cher.On va droit au mur. Nos politiiciens sont incompétents et nul seul leur carrière est leur motivation. Il y a un grand signe, la revente des bons de trésor US, c’est pas bon du tout. Après la suite on l’a connait. Je pense que nos élites politiciens europeens n’ont aucune solution. Nous sommes dans une machine infernal.

    J’écoute Baroin depuis des mois il n’arrête pas de mentir.

    • @herve

      J’écoute Baroin depuis des mois il n’arrête pas de mentir.

      Baroin ne ment pas, il ne dit que des conneries pour cause d’incompétence…

      Mettre un âne sur un champ de course, ne lui permettra jamais de rivaliser avec les purs-sangs…

      Même s’il est le descendant d’une famille membre de la nomenklatura, les lois de la nature sont ainsi faites que l’intelligence n’est pas une fonction sexuellement transmissible… 😉

      • Je ne suis pas généticien, mais je pense que tu te trompes Gaulois, l’intelligence est transmissible héréditairement. Il y a des familles de surdoués, de générarions en générations. Pareil pour les cons…
        Donc je rejoins Hervé, Baroin est compétent et menteur. 😉 Le pire ça doit être Copé…

      • Que nenni, marc153, si l’intelligence était sexuellement transmissible il n’y aurait jamais de progénitures imbéciles chez les couples “intelligents”. La réalité la plus objective nous démontre qu’il n’en est rien, ce serait même plutôt le contraire… Heureusement car sinon les familles de cons héréditaires n’auraient jamais la chance de parfois pondre un génie, ce qui arrive régulièrement… 😉

        Baroin, pas plus que Lagarde qui nous a fait un numéro de mauvais illusionniste, n’est compétent, sinon il aurait compris depuis longtemps que plus on augmente les impôts, plus on augmente les dettes d’un Etat ( exemple flagrant des 30 dernières années). Il faut donc être particulièrement incompétent pour continuer à faire ce qui ne marche pas…

        A moins que l’alibi de l’incompétence ne dissimule un état incommensurable de corruption…

        Nous arrivons donc à une situation qui devrait nous mettre d’accord et qui est celle du constat que Baroin est probablement, en plus d’être corrompu, incompétent et menteur. 😀

  3. Premier message de ma part et de la part d’une douzaine d’amis bien affutés et lecteurs LIESI……

    Celà est tout à fait clair que nous sommes à la bascule…de la fumisterie bancaire….avec pressante menace guerrière évidente…

    C’est tout simplement une évidence mathématique..

    Le bonsoir et remerciement à Trader Noé..

    Particulèrement Monsieur Delacroix lu part certain depuis toujours!..(donc plus de 20 ans!)

    Nous aimons très sincèrement ces Messieurs pour leur COURAGE,ENGAGEMENT et CLAIRVOYANCE inégalée sur le sol français actuellement…:

    Michel drac
    Alain Soral
    François Asselineau
    Jacques Cheminades

    Respect Messieurs___

    Très cordialement frères.

    Un petit groupe de penseurs Niçois__________________

  4. Ne revez pas GASPARD tu n’as pas encore compris le NOM dois se mettre en place et personne ne peux l’en empecher. Et oui j’ai bien dit aucun etre humain. Il y en a beaucoup qui pense qu’apres avoir aider a mettre en place le NOM il auront une place de choix, mais beaucoup mouront. Dans le nouveau systeme l’argent n’exsistera pas en papier et monnaie, tout sera electronique comme les unités de ton telephone portable. Lis le livre de l’apocalypse chapitre 13 dans la bible . C ‘est ce que liesi essaye de nous dire tout les jours. Toute fois n’oublis pas que LIESI est un blog chretien.

    • L’eschatologie musulmane est semblable en tout point ! Nous attendons la suite des évènement sereinement ! Pourquoi ? Tout est écrit très cher ^^

      • @MOMO NI PRENO

        Tout est écrit très cher ^^

        Meuuuuh non ! Sinon quid du libre arbitre ?

        Je dirais pour ma part que tout est presque écrit, mais qu’il nous reste quelque cases à remplir, un peu comme les formulaires de l’administration avec des cases…

        Attention, car des fois la réponse ne rentre pas dans les cases… Dixit le Père noël : ça dépend, ça dépasse… 😀

      • Tout est évidemment écrit mais ne te reste-t-il pas à l’accepter…,

        … et n’as-tu pas également le pouvoir de le refuser ???

  5. Je note que l’Argentine commence à s’en sortir en ayant aussi une manne prétrolière, que la pauvre grêce n’a pas (encore ?) grand chose à vendre sinon son tourisme (et ses iles ?). Mais c’est peut-être méconnaître l’économie grecque ? L’un ou l’autre peut-il nous en apprendre plus ?

    • Les Grecs n’ont pas grand chose à vendre sur le plan matériel, mais ça ce n’est pas ce qui fait la richesse d’un peuple, sinon les japonais ne seraient jamais devenus une grand puissance commerciale, pas plus que les coréens ou les suisses – dont je rappelle pour mémoire qu’ils ne disposent d’aucune mine de chocolat économiquement exploitable -, ni de l’ancienne sérénissime Venise…

      Ce qui fait et fera toujours la richesse d’une Nation, c’est l’intelligence de ses dirigeants facilitant l’éclosion de l’intelligence de son peuple, son courage et le rayonnement de sa culture, encore faut-il qu’elle (la Nation) en ait une (culture)…

      Or, la Grèce nous a refiler, comme un sida politique, la pire des impostures, dont elle se prétend la mère, je veux parler de la “démocratie”. N’est-il pas normal que le poisson (symbole christique) pourrisse d’abord par la tête ? 😀

    • et son or ?
      Ha oui, j’oubliai ses mines d’or volées par le katar …
      Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage, ce monde me fait gerber pouha !

    • Donc ils (les Grecs) n’ont pas l’essentiel : l’intelligence pour l’exploiter…

      Dans une telle occurrence, c’est toujours exploité par l’intelligence des autres et à leur profit.

      Chacun reçoit selon ses mérites, et ne récolte que ce qu’il a semé… Voilà une vérité, une vérité subtile… 😀

      • Ne soyons intégriste, il y a aussi quelques françois cultivés et avec un poil plus de conscience que les moutons de votants auxquels nous devons d’avoir, depuis plus de 40 ans, les dirigeants (de droite comme de gauche) les plus corrompus de notre Histoire, devant même les piteux Valois…

        Ces françois là, bien évidemment ne votent plus depuis longtemps, car ils ont compris que leurs votes les rendraient obligatoirement complices de cette corruption… 😉

  6. Ca monte d’un cran aux Etats unis : pris en otage par la police à l’intérieur de la City Bank de New York ! ( blog : LES MOUTONS ENRAGES ). Les Américains ne disposent plus de leur argent, c’est la banque qui décide. Si vous voulez fermer votre compte on appelle la police !!! là ca commence à délirer grave.

  7. On nous montre les banques étrangères, mais pas les françaises, et pourtant…

    http://www.wikistrike.com/article-la-note-de-la-bnp-abaissee-par-s-p-depuis-vendredi-le-saviez-vous-86628901.html

    PARIS (Reuters) – Standard & Poor’s (S&P) a annoncé vendredi avoir abaissé la note à long terme de BNP Paribas de “AA” à “AA-“, ainsi que le Bicra (Banking Industry Country Risk Assessment) de la France de groupe 1 à groupe 2.

    L’agence de notation a en revanche confirmé les notes de BPCE, Crédit agricole, Crédit Mutuel , et Société générale.

    “Les perturbations sur le marché du refinancement et le sentiment défavorable de marché ont révélé que les profils de financement et de liquidités des cinq banques sont plus vulnérables que nous le pensions”, explique S&P dans un communiqué.

    Dans ce contexte, l’agence, dont la perspective pour les cinq établissements est stable, dit s’attendre à une baisse des résultats financiers des banques et à un renchérissement du coût du financement.

    “Compte tenu de l’ensemble des décisions prises cette semaine pour le secteur bancaire mondial BNP Paribas reste l’une des banques les mieux notées”, a réagi de son côté BNP Paribas.

    La banque, qui rappelle également l’ensemble des mesures prises par les agences de notation sur le secteur bancaire depuis fin septembre, souligne être notamment notée Aa2 par Moody’s.

    Le 14 septembre, Moody’s a toutefois décidé de prolonger l’examen de la note de BNP Paribas.

    Jeudi, la troisième grande agence de notation mondiale, Fitch, a placé sous surveillance négative les notes à long terme de BNP Paribas (AA-) et Crédit Agricole (AA-), dans le cadre de son évaluation périodique des établissements européens.

    BNP Paribas a perdu 3,28% vendredi à la Bourse de Paris, Société générale a abandonné 3,56% et Crédit agricole 1,61%, la perspective d’une recapitalisation des banques pour surmonter la crise de la dette souveraine continue de peser sur les bancaires.

    Matthieu Protard et Alexandre Boksenbaum-Granier, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Nicolas Delame

    Reuters

  8. Question : une amie à trouvé le moyen de me dire que le Canada avait réduit sa dette. Sans doute les chiffres officiels. Quelqu’un saurait me dire ce qu’il en est, RÉELLEMENT (c’est à dire, pas selon ce que les médias racontent) ?

    • Oui il est vrai que le Canada a payé une partie de ses dettes. Au millieu des année 90 et début 2000 le Canada a eu la chance d’avoir un gouvernement responsable. Le gouvernement liberal de M Crétien et Paul Martin. Pendant ce prériode le gouvernement fédéral avait de surplus budgétaire et à la place de partager l’argent à gauche et à droit ils ont décidé de s’attaquer à la dette. Malheuresement aujourd’hui on s’approche de la case de départ parce que depuis 2008 il n’y a plus de surplus mais un gros DÉFICIT. Ce déficit risque d’augmenter surtout que le gouvernement actuel (conservateur majoritaire) à pris la décision d”augmenter les depenses militaire. En ce qui concerne les provinces c’est une autres histoire. Celle ci aillent d’un déficit en déficit (exception Alberta à cause de son pétrole de sable bitumineux).

  9. Le 16/10/2011 : échaffourées à New York, les indignés Portugais encerclent le parlement, des dizaines de milliers d’indignés Espagnoles de retour à la Puerta del sol, Italie indignés : 70 blessés, dont trois graves dans les violences. ( source ALTER INFO ).

  10. EL HIERRO : ALTERTE ROUGE – 15 Octobre

    Une nouvelle éruption est actuellement en cours à 2 miles de La Restinga. Cela a été apporté par les nouvelles locales journal Diario de Avisos. Nous n’avons pas de photos encore – Ce nouvel événement ne peut être vu sur le sismogramme comme dans les événements antérieurs.

    Mise à jour 15/10 – 13:15 UTC : À 13:15 heure locale une commande urgente a été donnée par les autorités afin d’évacuer immédiatement la Restinga. Certaines populations locales ont été autorisées à venir chercher des effets personnels.
    Ceux qui ont trouvé l’évacuation exagérées ont changé d’avis après avoir respirer l’odeur sulfureuse dans le village.
    – La nouvelle éruption s’est produite à une profondeur de 600 mètres et d’environ. 2.5 km de la côte.
    – Les autorités prétendent cette fois que l’éruption qui a lieu est une éruption de Magma.
    – On a recommandé aux hélicoptères et aux avions à ne pas survoler la zone de la nouvelle éruption et on a ordonné au “Professeur Ignacio Lozano” du navire océanographique de quitter immédiatement l’endroit.

    Tout le monde sur l’île est très nerveux en ce moment et est en attente d’autres nouvelles par les autorités.

    http://brujitafr.over-blog.com/article-el-hierro-canaries-alerte-rouge-mise-a-jour-15-octobre-86617141.html

  11. En complément aux ressources naturelles grecques déjà citées (gaz naturel, pétrole, mine d’or dans laquelle le Qatar vient de prendre une participation de 10%, contractuellement extensible à 15%), voici, d’après la CIA, la liste exhaustive des ressources naturelles de chaque pays. La Grèce n’est pas si dépourvue que ça.
    https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/fields/2111.html
    Je cite : lignite, petroleum, iron ore, bauxite, lead, zinc, nickel, magnesite, marble, salt, hydropower potential.

    Les tensions militaires navales récentes (Turquie, Grèce, Chypre, Israël) autour de l’exploitation des ressources de gaz naturel de Chypre confirment l’enjeu autour des réserves de la région.

  12. “Tout va très bien ! ” c’est ce qu’affirment le duo, Cicurel (Pdt du directoire de la compagnie financière Rotchild) et grand frère Sarko (pdg de Malakoff Médéric) tout deux sur Itele ce dimanche. J’ai cru qu’il s’agissait d’un concours de costards, “salut, beau costard, moi c’est costard …”
    Cicurel, face à la demande de recapitalisation des banques européennes de la part des amerloques, affirme que c’est parce que les américains ne comprennent pas comment fonctionnent nos banques !!!! (meme notre ex ministre Lagarde apparement n’y comprend rien). Ce qui m’étonnes, c’est que normalement il est bien placé pour leur expliquer, aux amerloques, comment fonctionnent nos banques. Mais non, il les laisse dans l’ignorance…le bougre. Donc ce n’est qu’un problème d’incomprehension et nos banques n’ont pas besoin d’être recapitalisées. Un peu plus tard, parlant des politiques : ” Nous seront au bord de l’apocalypse si nos politiques ne font pas ce qu’ils faut. Mais on les connait : ils font toujours ce qu’il faut.” . Donc pas de panique. C’est clair ? tout va très bien, on les tient par les c…. ! si c’est pas une menace faite en direct à la télé ça ?!! c’est quoi ?
    Quant à Sarko frère, ben : “ça va bien dans les assurances” dit il, avec la mine réjouis des grands jours.
    Ils m’ont fait froid dans le dos ces deux là, tellement ils sont droit dans leur bottes quant ils disent n’importe quoi et se contredisent eux mêmes.
    Je suis sûr qu’ils passent beaucoup de temps aussi à jouer à la barbichette, parce qu’ils sont champion pour garder leur sérieux !

  13. Jean-Claude Trichet: Il faut changer les traités de l’UE

    Dimanche, 16 Octobre 2011 13:24

    “Il faut changer le traité pour être capable d’empêcher un membre de la zone euro de vagabonder et de créer des problèmes pour tous les autres”, a déclaré en allusion à la Grèce M. Trichet, interrogé sur la radio française Europe 1 et la chaîne d’information continue i>TELE.

    Les propos de M. Trichet s’inscrivent dans le sillage de ceux d’Angela Merkel, qui a donné le ton début octobre en affirmant lors d’une visite à Bruxelles que réviser les traités européens ne doit pas être un tabou.

    Abondant dans le sens de la chancelière allemande, le président français Nicolas Sarkozy avait fait savoir le 8 octobre que Paris et Berlin proposeraient des modifications importantes des textes européens.

    Dimanche, à un peu plus de deux semaines de son départ de la présidence de la BCE, qu’il s’apprête à céder à l’Italien Mario Draghi, Jean-Claude Trichet a assuré ne pas du tout croire que la zone euro soit menacée par la crise actuelle.

    Il a insisté en revanche sur la nécessité pour tous les Européens d’être extrêmement vigilants en matière de finances publiques: tous les pays (de la zone) sans aucune exception doivent être extrêmement vigilants, tous les pays sans exception doivent être extrêmement prudents.

    Il dépend de nous que nous puissions avoir le moins de ralentissement de la croisssance, a ajouté le président de la BCE, au lendemain de la réunion des ministres des Finances du G20 à Paris.

    • Ben oui, tous les mouvements d’une certaine ampleur sont organisés par eux: sionistes/anti-sionistes, islamistes/anti-islamistes, droite/gauche, etc

      Rien de nouveau.

      Et cette fois-ci, ils veulent la guerre de tous contre tous.

  14. Occupy Wall Street est affiliée à l’organisation révolutionnaire professionnelle OTPOR (CIA)

    7 commentaires
    Posted 10 oct 2011 in nouvel ordre mondial

    Occupy Wall Street est affiliée à l’organisation révolutionnaire professionnelle OTPOR (CIA)

    Le gars dans la vidéo ci-dessus est Ivan Marovic. Ce nom ne signifie probablement pas grand chose pour vous, parce que je sais qu’il ne signifiait pas grand chose pour moi jusqu’à ce que je fasses quelques recherches supplémentaires. Il s’avère que M. Marovic est le co-fondateur d’Otpor!. Otpor! fut une organisation clé dans les guerres serbes dans les années 1990 et a également eu une influence dans les soulèvements en Egypte. Si l’on en croit le documentaire ci-dessous, alors Otpor! est un groupe de révolutionnaires professionnels.

    Voici des informations à propos d’Ivan Marovic trouvées sur Source Watch.org
    http://www.sourcewatch.org/index.php?title=Ivan_Marovic
    Ivan Marovic, Serbie et Monténégro

    « Avec un groupe d’autres leaders étudiants serbes, Marovic a formé le mouvement OTPOR (« résistance ») en 1998. OTPOR a utilisé la protestation populaire et la provocation pacifique pour obtenir un soutien anti-Milosevic dans la période 1999-2000. Bien qu’OTPOR ait commencé par mobiliser les jeunes, elle s’est rapidement élargie en un mouvement de masse avec des membres de tous les secteurs de la société. Comme l’un des leaders les plus visibles d’OTPOR, Marovic représentait le mieux la jeunesse commune de Serbie et organisait des rassemblements et des marches durant la période qui a précédé l’élection de Septembre 2000 qui a renversé le régime de Milosevic. Après 2000, OTPOR s’est concentrée sur le renforcement de la société démocratique en Serbie et l’opposition à la corruption. OTPOR est devenu un modèle pour les mouvements de résistance dans d’autres pays, y compris la Géorgie, l’Ukraine, le Bélarussie et l’Albanie. »

    La seule chose qu’ils ne vous diront pas au sujet de M. Marovic et de son bon ami Srdja Popovic, qui étaient les leaders d’Otpor, est que cette organisation ainsi qu’eux-mêmes ont tous été sponsorisé par la CIA. Leur gestionnaire était William Montgomery, qui coordonnait leurs actions à partir du siège de la CIA pour le sud de l’Europe à Budapest, en Hongrie. Wm. Montgomery est devenu plus tard l’ambassadeur américain dans la Serbie post-Milosevic.

    J’ai tout de suite été assez sceptique sur le mouvement Occupy depuis qu’il a soudainement surgi de nulle part durant les deux dernières semaines. Alors que j’ai accordé mon plein soutien au mouvement « End the Fed » (mettez fin à la Fed), je me méfie de tout mouvement populaire qui reçoit immédiatement le soutien des grands médias. Je me souviens qu’il y a eu à l’échelle nationale des rallies « End the Fed » (mettez fin à la Fed) en 2009 qui n’ont reçu que peu ou pas de couverture dans les grands médias.

    Quand j’ai entendu Van Jones avec divers dirigeants syndicaux exprimer leur soutien au mouvement Occupy durant les dernières semaines, ceci a confirmé pour moi que ce mouvement Occupy n’est essentiellement que la version Tea Party de l’agenda politique progressiste extrême. Van Jones a même récemment discuté d’une « offensive d’Octobre » qui serait utilisée pour contrer le Tea Party.

    Toutefois, la liste des exigences sur le site web d’Occupy Wall Street sonne comme le rêve humide de quelqu’un avec un très fort agenda socialiste et communiste. En fait, ces exigences se lisent comme une version new-age d’une certaine liste Karl Marx non-autorisée.

    J’étais prêt à m’embarquer avec ce groupe Occupy jusqu’à ce que je consulte cette liste, mais après sa lecture, je constate qu’il s’agit juste d’un autre groupe avec un agenda et je n’ai aucune envie d’être affilié à une organisation qui fait la promotion de cet agenda. Si ce groupe veut vraiment que je m’engage à ses côtés alors:

    Où est la demande pour l’abrogation du PATRIOT Act?
    Qu’en est-il de mettre fin aux guerres internationales d’agression?
    Qu’en est-il de mettre fin au commerce de l’opium en Afghanistan?
    Qu’en est-il de mettre fin aux assassinats ordonnés par le président de citoyens américains sans une audience du tribunal et une procédure régulière?
    Qu’en est-il d’exiger la responsabilité pénale effective à Wall Street (comme le nom du groupe pourrait l’impliquer) et dans d’autres arènes financières?
    Où est la demande de la disposition du butin volé et des gains des banquiers au fil des ans?
    Qu’en est-il de mettre fin aux écoutes électroniques sans mandat et à l’espionnage par le gouvernement et les télécoms?
    Qu’en est-il de mettre un terme à la Réserve fédérale?
    Qu’en est-il du lien et des conflits entre d’anciens contrôleurs du gouvernement se voyant offrir des emplois lucratifs du secteur privé des mêmes sociétés/industries qu’ils contrôlaient?
    Qu’en est-il de mettre fin à la torture?

    J’ai pu énumérer ces exigences sans même consulter un livre, ou faire une véritable analyse approfondie comme si j’avais voulu organiser un mouvement. Veuillez noter que je n’ai inclu aucune des nombreuses théories du complot discutées précédemment sur ce blog. Cependant, au lieu de tout de ce qui précède, le mouvement Occupy se concentre sur des choses qui n’arriveront jamais ou conduiront à une guerre civile totale. En d’autres termes, il se concentre sur les mêmes questions que j’ai vu dans l’abondante littérature progressiste/syndicaliste/de gauche/communiste. En fait, quand j’étais beaucoup plus naïf en 2006, j’ai mené une campagne politique avec une plateforme qui était quelque peu similaire dans certains domaines. Heureusement, mon idéologie a évolué.

    Voici les exigences d’Occupy Wall Street.

    Il y a quelques points décents dans ces demandes, mais une majorité d’entre elles sont aussi irréalistes que moi nageant en direction de la Lune.

    Je suis sûr que la majorité de ces gens qui protestent et occupent ces lieux sont des gens formidables qui ont les meilleures intentions. Cependant, je me rappelle de ce vieux diction sur l’enfer pavé de bonnes intentions. Parfois, lorsque j’écris ces articles de blog, j’espère toujours que je me trompe dans mes déclarations, et c’est justement le cas ici! Mais….

    En fin de compte, il semble que la colère dans les rues a été (ou sera) cooptée par les révolutionnaires professionnels et l’ensemble de leurs filiales de l’agenda progressiste extrême.

    Mises à jour:

    Les liens communistes du directeur de la CIA d’Obama Leon Panetta

    Barack Hussein Obama, le protégé de Frank Marshall Davis et Bill Ayers, n’est pas le seul membre de la mauvaise administration actuelle ayant des liens communistes. Regardez ce qu’Accuracy in Media a appris sur le directeur de la CIA et secrétaire à la Défense désigné actuel, Leon Panetta: Les éléments de preuve démontrent que Panetta avait une relation étroite et personnelle avec un membre du Parti communiste du nom de Hugh DeLacy, dont les archives montrait une rencontre avec des agents d’espionnage communistes.

    Encore plus troublants sont les éléments de preuve qu’ils n’ont pas trouvé.

    Voir, la Maison Blanche admet même les soutenir…

    Source: djosiris.blogspot

  15. Sur You tube : Thierry Meyssan en Libye le 1/7/2011 ( part 1 ) à partir de la sixième minute de son discours. Puis ensuite dans Google vous tapez : l’homme à la guitare à Syrte en Libye, puis vous allez voir l’article en haut de page Sud Ouest.fr du 13/10/2011. Et bien pour moi cela fait la preuve irréfutable que Monsieur Meyssan n’est pas un imposteur, l’Otan prépare et envoie des hommes rendu fou sur le sol Libyen pour commettre des crimes atroces contre la population Libyenne. J’en tombe de ma chaise !!!

  16. Des recrues attirées dans l’OTAN pour 500 roubles par jour et un Ipad 2…( blog : L’EVEIL 2011 ), Sarkozy qui a remis la France dans l’OTAN ! qu’est ce que ca va etre quand le chao va s’installer dans nos populations ?

  17. @Clavreul

    Meyssan a quitte la franc maconnerie depuis des annees. C’est tout sauf un imposteur, et il a fait et continue de faire des choses contre l’Oligarchie.

    Comme quoi meme des personnes comme toi censees etre au courant de ce qui se passe peuvent se dresser a tort contre des gens de bien comme Meyssa.

    Les infos sur le net ne suffisent pas, il faut apprendre a reconnaitre un Homme de bonne volonte quand on en voit un, en developpant sa Vertu. Sinon, on fera le jeu de l’Oligarchie satanique.

    Tu devrais lire: Divina Insidia.
    Bonne remise en question a toi.

  18. Vous savez le degré de manipulation est tel aujourd’hui qu’il me faut un certain temps pour me faire une idée sur les uns et les autres. Quand on pense que le mouvement des indignés en est peut une de manipulation et que des millions de gens sont ” encore ” tombés dans le panneau !!! mais vous voyez je fini par trouver des petites choses par ci par là qui corrobore ce que nous dis Monsieur Meyssan.

  19. Alors quand ça bouge pas (le peuple) on gueule et quand ça bouge (le peuple) on gueule en disant que c’est orchestré de toute pièce. pas besoin de m’expliquer, c’est juste un constat.

  20. Ah ! faut que ca bouge plutoman…en Syrie et en libye ca bouge beaucoup en ce moment nous pouvons nous satisfaire de cela sans se poser de question ?

  21. @ Clavreul: ton humilite est tout a ton honneur.

    @ Plutoman: Tant que les manifestants ne reclameront pas tous les tetes des 12 familles oligarchiques, avec celles des gerants de la FED, FMI, CFR etc, c’est que ces derniers continueront de controler les pseudo-revolutions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici