Les CDS : baromètre des exigences du MARCHE

85

La question qui pourrait être maintenant posée est celle de savoir si la faillite de la Grèce sera ou non un événement de marché. Si tel est le cas, prévient Jacques Attali, la Grèce sera le prochain Lehman Brother et nous aurons une crise systémique.

Aujourd’hui, il est un sujet dont on ne parle pas et qui pourrait devenir l’une des principales informations financières, c’est celui des CDS ou credit default swaps. Ce sont les contrats d’assurance contre le défaut de paiement. Les contrats d’assurance contre le défaut de paiement sur la France et sur l’Italie atteignent des records en pleine incertitude sur la crise de la dette en zone euro. Un exemple : quand le CDS sur la France atteint 180 points de base, cela signifie qu’il faut débourser 180.000 dollars par an pour assurer 10 millions de dollars de dette d’Etat française à 5 ans. Or il est très difficile de trouver le cours de ces CDS sur la France depuis quelques jours. Les lecteurs qui obtiendront ces chiffres pourront les donner pour informer tout le monde !

Bien évidemment, la chute des cours des valeurs bancaires ne signifie pas seulement que leurs actionnaires perdent de plus en plus d’argent ; cela veut aussi dire que leurs CDS grimpent aussi. Bref, la pression monte partout… mais nous organisons un GVAIN qui coûtera beaucoup d’argent et n’aboutira à RIEN.

On exigera toujours plus des Etats et de leurs populations. Les politiciens ajouteront plan de rigueur après plan de rigueur, les « forces de marchés » via les comptes numérotés pousseront toujours plus les CDS à la hausse et nous allons être asphyxiés. Nouvelle du jour, parmi tant d’autres, le gouvernement italien va proposer d’autres mesures d’austérité pour satisfaire la soif d’exigences des technocrates qui parlent au nom du MARCHE.

38 Commentaires

    • C’est étrange, il n’y a pas longtemps je voyais les graphs et maintenant j’ai le msg suivant:

      “Quotes for CFRTR1U5:IND aren’t available on Bloomberg.com. Get other quotes.

      You can get CFRTR1U5:IND quotes with the Bloomberg Professional Service. To learn more, contact us”

  1. Je dis depuis deux ans que les dettes sont de second plan . Un pays, ce n’est pas un ménage . Par-contre, tous nos dirigeants ont peur d’un déclanchement des CDS . Rappelons que les CDS sont souscris à chaque émission obligataire . Ils concernent donc une faillite d’état, comme une faillite de banque, dans une moindre mesure . Comme toutes les économies sont interdépendantes, que les banque sont contre-parties les unes des autres, le risque est plus que systémique, il est global . Un petit pays comme la Grèce peut donc très bien déclancher un cataclysme . Et c’est bien ce qui va arriver .
    On parle de 20000 milliards de dollars de CDS pour la finance mondiale . En fait personne ne le sait puisque c’est du “hors bilan bancaire” . Une chose est certaine, les assurances vie en sont truffées sous forme de CDO, c’est la forme titrisée des CDS .
    Pour le moment, on arrose tout le monde de liquidités, sans regarder, dès qu’il y a un soupçon de faiblesse . On fabrique des stress tests bidon pour rassurer les marchés . En fait, on attends que ça pète, et ça va bientôt péter .

    Immaginons que la Grèce ne fasse pas défaut . Elle reste dans la zone euro en échange d’une décote de 100% . C’est ce que Papandréou doit viser par son chantage .
    En ce moment, l’Italie ne trouve pas preneur pour la totalité de ses obligations malgré les achats massifs de la BCE . Son taux d’empreint sur les marchés va bientôt lui couper son crédit . Après, c’est le défaut . Même les pétrodollars n’y suffiront pas . Je rappele que l’Italie c’est le troisième empreinteur mondial, après les USA et le Japon . Personne n’a les moyens de les aider, surtout qu’ils demanderont une décote de 100% comme les grecs, pour ne pas faire défaut .

    Certains me diront que c’était imprévisible ne serais-ce qu’il y a un an . Un doute, tout de même . Trichet a été remplacé par Draghi . Un ancien de Lehman Brothers qui rachète tout, suivant la méthode Bernanke . Il est Italien comme son nom l’indique . Et je vous le donne en mille, c’est son pays qu’il devra aider . Trop nombreuses les coïncidences …

    • @Al:
      “Je dis depuis deux ans que les dettes sont de second plan . Un pays, ce n’est pas un ménage .”

      => C’est avec ce genre de raisonnement d’autruche que la France est maintenant au fond du trou de la dette.

      Si le (re)financement de la dette n’est pas un problème, je vous engage à souscrire à la prochaine émission de l’Agence France Trésor, en achetant des titres de dette Nationale à 10 ans contre un taux civique de 2% par an…
      C’est bien connu, on ne peut que s’enrichir grassement sur ce genre placement, non…?

  2. Pour info, Draghi etait Vice-President Europe de Goldman Sachs:

    Mario Draghi a été, de 2002 à 2005, vice-président de la branche européenne de la banque d’affaires américaine Goldman Sachs. Cette fonction prête à polémique quant à un éventuel conflit d’intérêt3 : contre rémunération, la banque d’affaires a notamment aidé la Grèce à dissimuler son déficit public via un procédé considéré comme relevant de l’inventivité comptable4. Il est à noter que Mario Draghi a nié toute implication dans l’affaire.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mario_Draghi

  3. Cela vient d’un certain Nostradamus, bonne lecture.

    Beaucoup de gens me demandent ce qu’est un CDS, et bien je vais essayer de vous le dire de façon simple.

    Il faut tout d’abord savoir que les banques d’affaire (JP Morgan, Goldman Sachs, BNP, etc…) sont, au fil des années, devenues de véritables établissements de jeu comme la française des jeux, le PMU ou les casino, et nous allons voir comment.

    Les CDS c’est quoi ?
    CDS veut dire “Contract Default Swap”, ou “Contrat de permutation sur défaut”. Bon, soit, à première vue ça ne veut rien dire. Je vous rassure c’est fait exprès. En fait, un CDS est une sorte de contrat d’assurance. Le mieux pour comprendre est de vous citer un exemple.
    Monsieur A a besoin de faire un crédit. Il va donc solliciter la banque B pour ce crédit. Mais la banque B sait que monsieur A a un emploi précaire et risque à un moment donné d’être licencié et de ne pas pouvoir payer, alors la banque B va chercher un organisme pour lui garantir ce prêt. Elle contacte alors l’assurance C pour lui demander d’assurer le crédit de monsieur A. L’assureur C accepte, ce qui revient à dire qu’il prend le risque de l’impaiement. Contre ça, il va bien sûr réclamer à la banque B une prime annuelle tant que tout le crédit de monsieur A n’aura pas été intégralement remboursé. Si monsieur A fait défaut, c’est à dire ne peut pas rembourser, l’assurance C devra verser d’un coup la totalité du crédit à la banque B.
    Donc, à la base, il s’agit d’un contrat d’assurance tout ce qu’il y a de plus simple. Mais il y a des différences fondamentales avec un vrai contrat d’assurance.
    La première c’est que l’assureur n’est pas obligé d’avoir les fonds en garanti, et n’importe qui peut dès lors être assureur. Bien entendu, le banquier n’est pas fou, il vérifiera que vos bien propres sont suffisants pour que vous le remboursiez.
    En fait, c’est un système d’assurance qui fonctionne totalement en dehors de la législation sur l’assurance. Vous me direz que c’est illégal, et pourtant si, c’est légal et c’est pour ça que ça s’appelle CDS, à aucun moment vous voyez apparaître le mot “assurance”. D’ailleurs c’est tellement flou ce truc là que c’est enregistré en hors bilan, on ne sait jamais …..

    Titrisation ….. titri quoi ????
    Seulement voilà, comment faire si le prêt est une grosse somme, ou que l’on a plein de petits prêts, ça devient très rapidement compliqué à gérer. Alors notre banquier, jamais à cours d’imagination, va titriser. C’est à dire qu’il va rassembler tout ces prêts en un seul prêt “virtuel”, et va le saucissonner en parts égales. Comme ça, le prix de chaque part étant moins élevé, il peut négocier avec le plus grand nombre. Si vous êtes l’assureur, je vous souhaite bien du plaisir, après une telle mayonnaise, de pouvoir évaluer le risque que vous prenez !

    BNP en casino royal !
    Je viens donc de vous dire que n’importe qui peut ainsi être assureur à la sauvette, et pourquoi pas le banquier lui-même. Donc les banquiers vont vous vendre des CDS, c’est à dire que vous remplissez le role d’assuré, et l’argent que vous versez pour acheter ces CDS est en fait la primes sur les crédits titrisés. Ainsi, si les emprunteurs ne font pas défaut, c’est tout bénef pour le banquier. Et c’est ainsi, que vous pouvez vous-même acheter des CDS pour garantir les prêts consentis par exemple à la grèce, même si vous n’y avez jamais mis les pieds et que vous n’avez aucun lien avec ce pays. Vous achetez un CDS en faisant le pari que la grèce ne remboursera pas le prêt. Si vous vous plantez, vous perdez le montant d’achat du CDS (vous avez payé une prime d’assurance pour rien). Mais si la grèce fait défaut, alors vous recevez le montant de la part tritisée du prêt.
    En fait, si vous n’étudiez pas les prêts qui sont cachés sous ce CDS que vous achetez, vous faites un vrai pari. C’est comme si vous aviez acheté un billet de loto.
    Toutefois, si vous êtes un très gros joueur comme la banque Goldman Sachs, vous avez les moyens de ne plus jouer au hasard, et c’est ce que je vais vous expliquer maintenant.

    Goldman Sachs, la grosse maline ….
    Vous comprenez maintenant, que tout dépend de l’évaluation du risque. Si le risque est faible voire nul, vous avez intérêt à être l’assureur, car vous recevrez la prime sans rien en contre partie, mais si le risque est très grand, vous avez bien sûr intérêt à être l’assuré pour toucher le gros lot.
    Maintenant, l’idéal, c’est d’être l’assuré et de faire en sorte que l’événement arrive à coup sûr, Comme ça, contre une petite prime versée, vous recevez le gros capital.
    C’est exactement ce qu’a fait la Goldman Sachs. Elle a trafiqué les comptes de la grèce, pour d’une part masquer sa situation difficile et d’autre part la faire rentrer dans les critères pour adhérer à l’union européenne.
    Ainsi, les banques françaises ont été mises en confiance sur 2 plans. D’abord en se basant sur les comptes embellis de la grèce et aussi sur la croyance que l’euro apporterait la stabilité à tous les pays de l’union européenne.
    Sur ce, les banques se sont senties en confiance et ont donc proposées des CDS à la vente (elles se plaçaient comme assureurs), et vous vous doutez que Goldman Sachs qui savait, par définition, que la grèce ferait tôt ou tard défaut, a acheté en quantité énorme des CDS, pour un montant bien supérieur à ce que la grèce doit à ces banques. Vous comprenez maintenant pourquoi nos chers banquiers pleurent toutes leurs larmes auprès des politiques pour éviter que la grèce fasse défaut.

    • Si je comprends bien le mécanisme, alors Goldman Sachs a tout intérêt à ce que la Grèce fasse faillite, et aucun intérêt pour les accords européens du 26 octobre 2011 qui empêchent le déclenchement des CDS…

      Si tel est le cas, est-il encore nécessaire de chercher le fil conducteur des événements en cours ?

      • le Chef d’Orchestre de ce bras de fer est évidemment Goldman Sachs et oeuvre afin que l’Europe tombe comme un fruit mûr – les CDS feront le reste

    • Hervé merci d’expliquer simplement. Si nos gouvernements pouvaient faire la même chose ça éviterait de nous prendre pour des imbéciles mais ils ne veulent pas nous expliquer simplement car sinon nous comprendrions mieux leurs magouilles.

    • Y’a une confusion entre CDS et CDO.
      L’assureur “C”, pour réduire le risque de défaut mélange des CDS solide (noté triple A) avec des CDS toxique (noter triple B) et il mets tout ça dans un fonds qu’on appelle des CDO après le Banquier “B” vends ces CDO sur le marché et on se retrouve avec le même type d’actifs toxique intraçable qu’avec les Subprimes.

      Donc ce qui faut observez c’est les “assurances” des CDS, celle des subprimes à fait faillite en mars et la crise à été annoncé en septembre.

    • Remarquable explications qui me manquaient justement .Merci Hervé.

      Les CDS commencent a être un sujet de conversation régulier mais tout le monde ne sait pas exactement ce que c’est .Maintenant si.
      et très intéressant l’analyse des manœuvres de Goldman Sach.ça explique bien des choses…

  4. Le montant d’emprunt couvert par les CDS doit plutot etre 100 millions et non 10. Sinon ca ferait du 9% par an a payer pour assurer l’emprunt de la France avec un CDS a 180. Et le CDS Grec qui a atteint les 5,000 ferait un montant total a payer de 250% du montant du pret…

  5. Les CDS sont un piège qui est en train de se refermer sur la finance mondiale . Il y a encore quelques temps, il était normal de considérer qu’un état ou une banque ne pouvait pas faire défaut . En vendant des CDS qui sont en fait des contrats d’assurances contre les risques d’impayés, les banques vous assuraient contre un accident “qui ne pouvait pas se produire” . C’était tout bénéf . Malheureusement pour eux, sous peu, tous leurs clients vont venir réclamer leurs remboursements en même temps . Il n’est même plus nécessaire de vouloir réguler la finance . Les spéculateurs vont tous faire faillite . Ensuite, il ne restera plus qu’à nationaliser banques et assurances, sans sortir un sou et on repart .

  6. Au sujet des CDS il n’y aurait pas un échec et mat de la finance européenne par hasard ?
    — si les banques acceptent volontairement, et un pistolet sur la tempe, une coupe de cheveux de 50 ou plus pour 100, alors ce n’est pas considéré comme un défaut, les CDS ne sont pas déclenchés.
    Alors on peut supposer que des CDS ne servent plus à rien et donc les taux des bonds européens vont augmenter fortement, ce qui provoque une crise ouverte de la dette souveraine européenne suivie par une crise bancaire européenne, avec ou sans monétisation de super Mario, crises politiques etc. etc.
    — Si les CDS déclenchent, les banques sont cuites immédiatement.
    Oui mais peut-être pas toutes.
    Peut-être pas les anciens consultants qui ont bricolé les comptes des nations adhérentes à l’euro.

    La bonne question est qui est le gagnant dans tout les cas de figure ?

    Dans l’ignorance de la réalité,je propose une solution les initiales de la banque sont G. S …

  7. @WanR

    Effectivement c’est un peu cher, c’est pourtant la réalité. C’est aussi pour ça que la Grèce ne se finance plus sur les marchés

  8. On nage quand meme en plein surrealisme. Si les CDS ne se declenchent pas avec un defaut de 50% (ou quelque soit la terminologie, les consequences restent les memes), je vois pas bien a quoi ca sert de payer tous les ans pour avoir une assurance.

    Mais bon, c’est un cas de force majeure pour sauver le monde. Encore un… Il faut sauver le monde quasiment toutes les semaines en ce moment.

    Y a pas un seul adulte responsable pour encadrer ces enfants gates que sont les banquiers ?

    Ca tourne franchement au ridicule. La plupart des gens ne s’en rendent pas compte car on leur a lave le cerveau pour leur faire croire que la finance et la politique sont tres des domaines compliques et sont l’affaire d’experts en cravates tres serieux qui passent a la tele.

    Si ils savaient a quel point c’est grotesque. C’est du niveau d’une bataille de bac a sable.

    Et je ne parle meme pas des vices plus profonds et plus graves de ce systeme : l’esclavage consenti qu’ils ont reussi a imposer aux masses et la haute trahison des representants du peuple.

    Tout est resume dans la fameuse citation de Henry Ford: “Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu’ il y aurait une révolution avant demain matin”

  9. Le premier ministre grec convoque une réunion d’urgence de son cabinet
    Le premier ministre grec, Georges Papandréou, a convoqué jeudi à 11 heures une réunion d’urgence de son cabinet alors que doit être organisé au Parlement vendredi un vote de confiance. Selon la télévision publique, le gouvernement a perdu sa majorité au Parlement après la défection de deux députés socialistes. (AFP)

    Encore 11 heures ?!!! décidément, ce sont des vrais fétichistes.

    Quand l’histoire s’accélère…

  10. J’ai trouve par hasard ce lien sur Internet:

    Journal de patriotes catholiques (du Canada) pour la réforme économique du Crédit Social

    http://www.michaeljournal.org/quisommes.htm

    J’ai pas encore vraiment lu ce qu’ils racontent mais leur ligne editoriale se rapprochant de celle de LIESI j’ai pense que ca pourrait en interesser quelques uns par ici.

  11. Marrant ces CDS. Sont malins.
    La faille c’est leur statut légal très flou semble t-il. Y doit y avoir une armée d’avocats qui travaillent d’arrache pieds pour les démonter légalement, en ce moment même.
    Et si ils n’y arrivent pas, c’est la Grece qui est gagnante car jamais l’europe ne permettra le déclenchement des CDS qui ruinera ses banques. Elle effacera quand même une bonne partie de la dette même si la Grece sort de l’europe et l’aidera financièrement aussi quand même. La Grece aura de l’aide, sans contre parties et sans perdre sa souveraineté…bien joué !
    Ceci est un scénario sortie de ma petite tête, et ne tient que si la patate chaude est dans les mains des banques européennes.

  12. http://www.romandie.com/news/n/Grece_le_gouvernement_perd_sa_majorite_pour_le_vote_de_confiance_de_vendredi031120111011.asp

    Est-ce que “Comite X” aurait concede a Papandréou de faire bonne figure en pretendant vouloir un referendum tout en sachant qu’il ne serait pas accepte tant sa majorite etait fragile.

    “Persuader” 2 parlementaires de ne pas le suivre aura suffit…

    C’est peut-etre pour ne pas le rendre trop impopulaire car le “Comite X” a encore besoin de lui en Grece et ne veut pas encore de declencher une revolution…

    • Oui ben, rien n’est joué encore. Papandréou n’est forcement pas tout seul. Et puis il est facile d’en démissionner deux pour faire relacher les pressions extérieures, d’en convaincre d’autres en douce au dernier moment.. bref ça ne veut rien dire.

  13. Il y a une bataille entre les membres du PLAN .
    Le clan EUROPE et le clan USA

    L’économie doit s’écrouler c’est acquis !
    Mais qui doit tomber en premier ?

    Cela fait des semaines que les USA marquent des points.

    L’Europe résiste et Merkel et Sarko ont réussi à sauvé (pour un moment l’euro).
    Les USA (goldman sachs) encourage leurs petit (Papandreou) à faire exploser l’euro.

    Le clan EUROPE réagit et fait tomber Papandreou.

    Seule porte de sortie pour le PLAN (toute tendance) c’est l’IRAN. Le but est de faire plonger l’économie mondial ,en faisant le moins de dégâts chez soit (quelques millions de citoyens à éliminer tout de même)

    Je pense que dans les tous prochains mois tout ce petit groupe va s’unir contre l’Iran.

    “;;;;Bombarder l’Iran signifierait que les états-uniens ne prendraient plus leurs voitures pour se rendre où que ce soit, plus jamais et ce, pour une très longue période. Le mode de vie à l’américaine serait terminé. Un effondrement économique inimaginable pour les états-uniens suivrait. La culture vivrière mécanisée et le transport de la nourriture seraient choses du passé. Les émeutes de la faim deviendraient chose certaine….” (pareil pour le monde entier)

    la suite ici http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=8851

    Les histoires de CDS me paraissent bien dérisoires (bien que grave)

    • Je pense que “le clan europe qui combat le clan USA” est une facade David, la globalisation mondialiste doit passer par différentes étapes. Les hommes de l’ombre ( CFR, Trilatérale ) veulent forcer la fédéralisation de l’europe (destruction des Nations par régionalisation), “le NWO se fera par consentement ou par conquète” Henry Kissinger. Les états unis possèdent la monnaie de référence et la planche à billet, il suffit de changer les lois pour augmenter l’endettement. Une fois que les états unis d’europe auront émergées ils engageront la troisième guerre mondiale, suite à cela le nouveau modelage géopolitique international donnera naissance à l’unification économique et financier à l’échelle des continents. Pour le lancement du troisième conflit mondial c’est Israel qui va etre à l’initiative car les états unis favorisent la montée de l’islamisme radicale qui a pour but de faire monter les tensions.

      • @ clavreul

        LIESI et d’autres l’ont évoqué, dans ce groupe il y a des clans différents, d’où la nécessite de créer la trilatéral etc…

        Le sommet de la pyramide a pour rôle de coordonner tout un ensemble d’intérêts différents, chacun adhèrant au PLAN selon ses propres intérêts.

        Si tous veulent aller au NWO, chacun veut y arrivé le plus fort possible.

        Ceux ne sont pas des robots, mais des assoiffés du pouvoir et de l’argent.

        http://secretebase.free.fr/complots/organisations/organisations.htm (tous ceux ci et d’autres veulent leurs parts du gateau)

        Bien à toi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici