Trader Noé – Analyse du 7 novembre 2011

55

Le Gold Spot reste bien orienté et nous pouvons constater que le G 20 s’est montré rassurant…
La rupture des 1700 dollars l’once avait donné le déclenchement d’un signal haussier.
Tant que le Gold Spot évolue au-dessus des 1680-1700, la hausse peut poursuivre vers les 1850 et 1930 dollars l’once. Le franchissement de cette dernière résistance marquerait probablement une nouvelle envolée. Sous les 1680-1700, nous attendrions de nouveaux supports.

L’indice Future CAC 40 se retrouve à nouveau à proximité se son point pivot phare à 3090 points.
La rupture de ce palier pourrait déclencher une accélération à la baisse.
Surveillez également le support des 3010 points ensuite. Sous les 3010, une forte correction pourrait avoir lieu vers 2800 et 2600 points.
Pour éviter un tel scénario, il faudrait que l’indice franchisse la résistance des 3430 points.
Rappelez-vous que nous avions proposé une sortie lors du franchissement des 3350 points il y a quelques jours.

La configuration des indices et des banques comparée au Gold Spot montre une situation similaire à celle de l’été avant la chute. Si cette situation s’avère validée prochainement.
La chute des indices et des banques pourrait être très puissante. Cet été l’or avait monté fortement avec la chute de ces marchés.

Le DAX Future reste dans une situation similaire à l’indice CAC 40. Tant que le cours évolue sous les 6400, il faudra surveiller de très près le support des 5770 points. La rupture de ce niveau déclencherait peut être une accélération à la baisse vers 5320 – 4980 et 4650 points dans un premier temps.

N’oubliez pas également de suivre le pivot des 1230 points sur le E-mini SP 500.

12 Commentaires

    • Lafarge a fortement morflé depuis quelques mois. J’en discutais avec mon père qui dirige une boîte en isolation/Placo et donc est un client et il était vraiment surpris, n’ayant pas eu d’échos négatifs.
      Quelqu’un peut il m’expliquer en quoi Lafarge est fragilisé depuis 1 an, expliquant ces attaques en bourse ?

  1. ma vue est
    l immobilier ( au niveau mondial) ralentit et a priori tous les fournisseurs de la “supply chain” de l immobilier vont subir ce contre coup.

    • C’est très important ce que tu dis Gardiola
      car l’immobilier n’a pas encore vraiment ralenti.
      cela veut donc dire que les grands investisseurs et spéculateurs ne croient pas à une solution possible et mise donc vraiment (clairement je dirais) sur la récession.
      Je ne suis pas naïf et je pense donc depuis un bon moment qu’ils pensent cela (voire qu’ils le veulent) mais dans notre cas de figure (Lafarge), c’est un aveu en quelque sorte.

  2. Il y a également que toutes les entreprises endettées sont impactées par le cours des banques : si les banques ont des difficultés, elles aurons également des difficultés.

  3. bonjour,
    je vous suis depuis seulement un mois et j’appréçie votre esprit critique qui conforte ce que je ressent.Mais j’aimerais vous soumettre mon effarement après la vision du journal d’arte.
    De grandes sociétés agroalimentaires tel Monsanto etc.. viennent de déposer un brevet de propriété intellectuelle sur des produits alimentaires comme les légumes communs en déposant l’empreinte génétique de ceux-çi.!!!!!!!Ils s’approprient le patrimoine mondial!!!!!!!!
    Qu en pensez-vous de cette future taxe????

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici