Tout espérer pour le 9 décembre 2011…

335

Récemment, Wolfgang Münchau, écrivait dans le Financial Times que nous assistons aux derniers jours de l’euro. « La vente d’obligations désastreuse de vendredi dernier nous indique qu’il n’y a plus de temps à perdre. Il reste 10 jours à la zone euro, tout au plus ». « Si le sommet Européen pouvait obtenir un accord pour le 9 décembre, lors de sa prochaine réunion, la zone euro pourra survivre. Dans le cas contraire, elle risque un effondrement violent. De toute façon, il y a un risque de récession durable, peut-être même une dépression. Même si le Conseil Européen parvenait malgré tout à se mettre d’accord sur un programme aussi ambitieux, ses dirigeants devront continuer de se surpasser sur les mois et les années à venir ».

33 Commentaires

  1. On sait que l’Europe souhaitée par certains ne doit pas venir d’un processus démocratique mais technocratique. Elle fera laisir aux financiers internationaux apatrides mais absolument pas aux peuples. C’est véritablement scandaleux.

    Bien sur le mot fédéral sera supprimé du langage de nos politiciens marionettes car révélant trop bien la perte de souveraineté des états. Pour mieux tromper les peuples on parlera de coopération renforcée.

    http://www.youtube.com/watch?v=075g9E3NUX0&feature=player_embedded

  2. @David
    Les manips ne font pas forcement illusion pour tout le monde… certains doivent habilement venir avec leur tondeuse et les hausses subites ne sont sûrement pas à mettre sur le seul compte de la bêtise.

  3. De toute façon l’évolution économique des pays émergents nous propulse vers le pic pétrolier, dans 7 ans il sera atteind. Après la chute sera brulale, tout coincide avec les évènements que nous vivons à l’heure actuelle. Le model économique que nous utilisons aujourd’hui n’est plus viable à l’échelle de 7 milliards d’habitants sur terre, une chose est sur c’est que les oligarchies dominantes vont devoir pousser les politiques à prendre des décisions rapides. Le choc tant attendu devrait apparaitre rapidement.

      • Votre étude prend elle en compte le récéssion, dépression que nous allons prendre dans la tronche dès 2012 Quidam et cela pour les dix prochaines années ?

      • @Clavreul
        Ce n’est pas “mon étude”, j’avais entendu que le pic était déjà atteint, sans avoir de certitudes, que de l’apriori.
        D’où ma question sur vos sources, elles peuvent être plus fiables…

      • @Clavreul. Nous on va peut être prendre une dépression mais je crois pas que ce soit dans les projets de la Chine et de l’Inde…même s’ils subiront forcément…un peu.

    • D’après des sources bien informées la date du Pic Oil tends vers 2012

      Je vous invite à voir la conférence de Jancovici chez SPIE qui dis que plus la conversation devient intime, plus la prévision deviens pessimiste …”du PDG de Total et des chiffres de l’OPEP, à l’ingénieur exploration à la cantine de chez TOTAL entre quatre yeux et sans témoins”

      Selon les chiffres d’aujourd’hui (cad la consommation de la chine AUJOURD’HUI) il n’y aura plus de ressources d’ici à 2050 et avant d’arriver à 2050, les ressources seront de plus en plus, en plus, en plus…..chères !

      Vous pouvez aussi retrouver ses cours devant les élèves ingénieurs de l’école des mines sur le site de l’école des mines sur le même sujet mais c’est alors un exposé bien plus long (18 heures je crois au lieu des 1h40 de la conf SPIE)

      • Jancovici est très pessimiste et évoque, parmi tant d’autres l’hypothèse, un décroissement de la population par la guerre mondiale ou par les guerres civiles pour ralentir le phénomène…

      • Bonjour Quidam. Alors j’ai appelé hier la mairie pour avoir le numéro de tel de la plus grosse de leur cantines, laquelle m’as dis qu’il leur faudrait plusieurs semaines avant de vider un de leurs bidon de “lessiviels” et m’a conseillé de voir une cuisine “centrale”. Il faut que je continue mes recherches auprès des communes disposant de tels équipements qui m’ont été conseillées. En attendant, je vais faire le plein de la voiture. J’habite en région parisienne et en cas de cata, j’irais sans doute pas plus loin que chez mes parents ce qui devrait très largement suffire compte tenu de la conso de ma voiture, ou, peut être, me réfugier dans un pays neutre ou épargné…

  4. La colère grondait devant l’Assemblée nationale le 28 novembre alors qu’était examinée une proposition de loi qui remet en cause le droit de ressemer librement sa propre récolte !

    Incroyable non ?

    Un projet de loi remet en cause des siècles d’émancipation paysanne construite sur la contestation du servage.

    Derrière cette proposition de loi, on trouve le sénateur UMP Christian Demuynck. Comment ce proche de Nicolas Sarkozy peut-il justifier ce projet de loi ?

    L’augmentation de la contribution de 30 à 50 % est réclamée par l’Union française des semenciers (UFS). Pourtant “une telle augmentation reviendrait à instaurer une distorsion de concurrence et à interdire, de fait, les semences de ferme », argue la sénatrice communiste Annie David. Cette augmentation entérinerait surtout l’influence de l’UFS – qui regroupe Bayer, Limagrain, Monsanto, Pioneer, Vilmorin ou Syngenta – dans l’orientation de la politique agricole française.

    Va-t-on donc assister au contrôle de la totalité des semences et de la nourriture par une poignée de multinationales ?

    Pour le Ministre de l’agriculture Bruno Le Maire, soutenir cette loi c’est se placer « dans le camp du progrès, d’une agriculture moderne ». Les arguments sont connus : seul le « progrès génétique » et « la productivité » pourront nourrir 9 milliards d’individus, explique Rémy Pointereau (sénateur UMP du Cher), alors que chacun sait que le problème n’est pas dans la production agricole, excédentaire, mais dans sa répartition.

    « Faut-il rappeler que la totalité des semences industrielles sont issues des variétés sélectionnées par des centaines de générations de paysans sans que la moindre rémunération leur ait jamais été versée ? », lance Yvon Collin. Une piqûre de rappel qui n’obtiendra nul écho dans les travées de la majorité.

    Le Nouvel Ordre Mondial prépare aussi sa dictature chez les paysans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici